• Ségolène Royal, après la politique le show-biz

    septembre 28, 2008 by · Commentaires fermés sur Ségolène Royal, après la politique le show-biz
    Filed under: Politique 

    « Je suis là aujourd’hui, je serai là demain. Rien ne me fera reculer sur ce chemin que j’ai choisi ».

    C’est en ces termes que Ségolène Royal débuta son one woman-show sur la scène du Zénith de Paris, samedi soir devant 4000 spectateurs.

    Comparée à un Johnny ou une Céline Dion, Ségolène Royal a encore du chemin à faire, d’autant plus qu’elle se lance dans une carrière comique, ce qui n’étonnera personne.

    Un show suivant la mode des one man-show, arpentant la scène seule trois-quarts d’heures durant, lisant un prompteur car la mémoire n’est pas une de ses facultés premières.

    Ses mains sur les hanches, puisque plus personne ne veut les y mettre, faisant la révérence façon Chantal Goya, souriant, pouffant, la gourde de Poitou-Charentes dans tous ses états…

    Elle terminera par cette magnifique boutade:

    « Cesse de faire le point, serre plutôt les poings, relève la gueule, je suis là, t’es pas seule ».

    Pour le coup, on comprend que François Hollande est pris la poudre d’escampette, pour ne pas finir comme Jean-Jacques Debout…

    Sarkozy, St jean bouche d’or

    septembre 26, 2008 by · Commentaires fermés sur Sarkozy, St jean bouche d’or
    Filed under: Politique 

    “Dire la vérité aux Français, c’est leur dire que la crise n’est pas finie, que ses conséquences seront durables, que la France est trop engagée dans l’économie mondiale pour que l’on puisse penser un instant qu’elle pourrait être à l’abri des événements qui sont en train ni plus ni moins que de bouleverser le monde.”
    “Dire la vérité aux Français, c’est leur dire que la crise actuelle aura des conséquences dans les mois qui viennent sur la croissance, sur le chômage, sur le pouvoir d’achat”.

    C’était donc l’essentiel du discours de Nicolas Sarkozy, qui comme d’habitude nous fait le coup de la lucidité!!!

    Rappelez vous, la croissance je la fabriquerais, nous atteindrons 3% de croissance, les organes économiques se trompent etc etc…

    Une fois de plus, Nicolas Sarkozy a tout faux et il tente de nous faire oublier ses déclarations dithyrambiques de sa campagne et des premiers mois de sa présidence.

    Nicolas Sarkozy devrait se consacrer à Carla plutôt qu’à la France; l’échec serait moins conséquent…

    Procès Alstom en république bananière

    septembre 24, 2008 by · Commentaires fermés sur Procès Alstom en république bananière
    Filed under: Politique 

    Comptes en Suisse, cadeaux, argent liquide, services mutuels… Jeudi 12 janvier au procès Alstom, plus que le simple versement par le groupe énergétique d’une commission de plus de cinq millions de francs à l’Etat, l’accusation a cherché à mettre au jour les rouages d’une vaste corruption durant les années où Charles Pasqua était ministre de l’Intérieur (1993/1995). Pour la procureure, Marie-Christine Daubigney, « les faits sont d’une extrême gravité. Au plus haut niveau de l’Etat et d’un groupe industriel, chacun a accepté de donner à ce pays une excellente note au palmarès de la corruption ».

    L’affaire remonte à 1994, quand Alstom – alors GEC-Alsthom – voulait déménager les bureaux de sa division transports de La Défense, dans les Hauts-de-Seine, vers Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. L’enquête a révélé que, pour obtenir le feu vert de la Datar, Alstom a accepté de payer 5,2 millions de francs (soit 770 000 euros) sur un compte en Suisse dont l’ayant droit était Etienne Léandri, un proche de Charles Pasqua. Après être passé par plusieurs sociétés écran, cette somme finit sur un autre compte suisse qui appartient lui à Pierre Pasqua, le fils unique du ministre, contre lequel Mme Daubigney a requis deux ans de prison ferme.

    Les trois dirigeants d’Alstom mis en examen (Pierre Bilger, ex-PDG de GEC-Alsthom, Claude Darmon, ex-responsable transport et l’ancien directeur financier Bernard Lebrun) sont persuadés que cet argent devait servir « à financer Charles Pasqua ». Mais le tribunal correctionnel de Paris a bien peu d’interlocuteurs pour vérifier cette hypothèse: Etienne Léandri est décédé, Pierre Pasqua est resté à son domicile tunisien – malgré un mandat d’arrêt international – et son père, en tant qu’ancien ministre de l’intérieur doit être jugé par la Cour de Justice de la République.

    UNE COMMISSION NÉGOCIÉE AVEC PLUSIEURS INTERMÉDIAIRES

    Chritian Roos, ancien consultant en restructuration d’Alstom, raconte à la barre comment on a fait comprendre progressivement aux responsables de la société qu’il faudrait ajouterdes « éléments financiers » à leur dossier de déménagement pour convaincre Charles Pasqua, élu des Hauts-de-Seine, de laisser l’entreprise quitter La Défense. A l’époque, c’est M. Roos qui conseille aux dirigeants du groupe de rencontrer Pierre-Henri Paillet, dirigeant de la Datar, qui dépend de l’Aménagement du territoire, placé sous la responsabilité de Charles Pasqua. C’est encore lui qui fait passer auprès de la direction d’Alstom les messages d’Etienne Léandri concernant « les difficultés du Quotidien du Maire », une publication proche de Charles Pasqua, pour laquelle « il faudrait une contribution de 10 millions de francs ».

    Alstom se résoud à négocier et tombe d’accord avec Etienne Léandri sur la somme de 5,2 millions de francs. Et Christian Roos, doit expliquer pourquoi il a reçu de lui 400 000 francs en liquide dans un sac plastique. Il s’agissait, assure-t-il, du paiement de « services » qu’il avait rendus à Léandri pour ses affaires en Espagne, notamment, sa villa de Marbella avait des problèmes de mur mitoyen avec le roi Fahd. Rien à voir donc avec Alstom selon M. Roos.

    Etienne Leandri, dont personne ne peut dire en quoi consistaient vraiment ses activités a encore offert une montre Rolex à M. Paillet de la Datar, entre autres cadeaux. Il s’est aussi servi lui même au passage.La procureure cite un virement de 30 000 deutsche marks à sa compagne, un autre de 110 000 francs à une de ses sociétés.

    Quant au Quotidien du Maire, il sera bien renfloué par M. Léandri, « mais dans l’affaire de la Sofremi », dit la procureure, un dossier dans lequel est aussi impliqué Pierre Pasqua et qui concerne le versement de commissions présumées occultes par cette société d’exportation d’armes qui dépendait du ministère de l’Intérieurentre 1991 et 1995. « Le Monde ».

    Chirac, Pasqua et Cie, et avant Mitterrand Family, Giscard le diamantaire, et aujourd’hui Sarkozy-Darty,de quoi épuiser un stock de machine à laver pour blanchir la noirceur d’une république bananière pourtant bien française…

    De Sarkozy à Clinton, toute une histoire…

    septembre 17, 2008 by · Commentaires fermés sur De Sarkozy à Clinton, toute une histoire…
    Filed under: Politique 

    Premier jour d’école dans une classe américaine.
    L’institutrice présente à la classe un nouvel élève : Sakiro Suzuki.

    L’heure commence. L’institutrice :

    – Bon, voyons qui maîtrise l’histoire de la culture américaine ? Qui a dit :

    ‘DONNEZ-MOI LA LIBERTE OU LA MORT’ ?

    Pas un murmure dans la salle. Suzuki lève la main :

    – Patrick Henry, 1775, à Philadelphia.

    – Très bien Suzuki !

    Et qui a dit : ‘L’ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER’ ?

    – Abraham Lincoln, 1863 à Washington, répond Suzuki.

    L’institutrice regarde les élèves et dit :

    – Honte à vous ! Suzuki est Japonais et il connaît l’histoire américaine
    mieux que vous !

    On entend alors une petite voix au fond de la classe :

    – Allez tous vous faire foutre, connards de Japonais !

    – Qui a dit ça ? S’insurge l’institutrice.

    Suzuki lève la main et sans attendre, dit :

    – Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee Iacocca, 1982, lors de
    l’assemblée générale de General Motors.

    Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :

    – Y’m’ fait vomir.

    L’institutrice de hurler :

    – Qui a dit ça ?

    Et Suzuki de répondre :

    – George Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un dîner officiel à
    Tokyo en 1991.

    Un des élèves se lève alors et crie :

    – Pomp’moi l’gland !

    Et Suzuki, sans sourciller :

    – Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison
    Blanche, à Washington.

    Un autre élève lui hurle alors

    – Suzuki, espèce de merde !

    Et Suzuki :

    – Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002.

    La salle tombe littéralement dans l’hystérie,

    l’institutrice perd
    connaissance, la porte s’ouvre et le directeur de l’école apparaît :

    – MERDE, j’ai encore jamais vu un bordel pareil !

    Et Suzuki :

    – Nicolas Sarkozy à Christine Lagarde en ouvrant le dossier « Fusion
    ANPE/ASSEDIC

    Carla Bruni-Sarkozy, un joli minois sans talent

    septembre 8, 2008 by · Commentaires fermés sur Carla Bruni-Sarkozy, un joli minois sans talent
    Filed under: Politique 

    Carla Bruni-Sarkozy était donc l’invitée de Michel Drucker sur France2 ce dimanche et afin de faire plus ample connaissance, on a supporté une heure de conversation sans aucun intérêt entre un Drucker ravi, arborant fièrement sa légion d’honneur que n’importe quel magouilleur possède, et une Carla vantant les mérites et les qualités de gens qui en ont peu.

    Consternant de nullité, cette émission a atteint son paroxysme avec un extrait de la chanson « amoureuse » dont le refrain a été inspiré par la rencontre avec Nicolas Sarkozy, nous a confié la belle…

    Cette ancienne mannequin chante comme une casserole, n’a aucune voix et pour ce qui est du texte, il est à l’image du couple: bling bling, ringard, et bête.

    Carla Bruni se sera essayée en représentante de commerce, vantant des mérites imaginaires de son époux, mais là aussi, elle aura échoué dans sa démarche.

    Les français boudent l’album de Carla dont les ventes ne décollent pas, mais il faut reconnaître qu’elle a lancé le bouchon un peu loin dans la nullité !

    C’est décidément une habitude chez les Sarkozy !

    Rachida Dati enceinte, mais de qui?

    septembre 5, 2008 by · Commentaires fermés sur Rachida Dati enceinte, mais de qui?
    Filed under: Politique 

    Depuis plusieurs jours, les français se précipitent sur toutes les sources d’information afin de connaître le père du futur enfant de Rachida Dati.

    En vérité, cela n’a aucun intérêt, hormis pour la concierge en mal de conversation, ce qui semble être le lot commun de la majorité de la population française.

    S’il paraît évident qu’un certain NS serait le père, bien que l’on ai tenté de faire croire à un industriel français ou Aznar l’espagnol pour ménager une certaine CB, le plus inquiétant de cette histoire sont les déclarations de Rachida Dati: La garde des Sceaux se veut prudente.

    Elle affirme ainsi: «Ce n’est pas encore consolidé. Je suis encore dans une zone à risque. J’ai 42 ans : (elle fêtera ses 43 ans en novembre). J’ai toujours dit que c’était fondamental pour moi d’avoir un enfant. Si c’est consolidé, je serai heureuse et j’aurai l’impression d’avoir bouclé la boucle. Sinon j’en serai très chagrinée, mais je mettrai du rouge à lèvres là-dessus et je porterai ce sac toute seule.»

    Que retenir de tout ce charabia que l’on pourrait attribuer à une jeune fille un peu simple d’esprit et non à une ministre de la justice???

    Après les remarques « dégage pauvre con » du président Nicolas Sarkozy au salon de l’agriculture, il est évident que ce gouvernement n’a pas les qualités intellectuelles requises pour diriger un pays, et ce ne sont pas les diverses déclarations des membres de la majorité comme de l’opposition qui réconforteront les quelques français lucides encore présents sur le territoire…

    Un médecin déclarait au sujet de l’âge de Rachida et de sa grossesse:  » il y a pire que la mère et son âge, il y a le père »???

    Ce médecin a probablement des informations que nous ne détenons pas…

    Peau de balle pour Carla Bruni

    septembre 4, 2008 by · Commentaires fermés sur Peau de balle pour Carla Bruni
    Filed under: Politique 

    Pour la Tribune de Genève, les hommes d’affaires de Carla Bruni-Sarkozy manipulent l’opinion…

    Les nouvelles qui viennent de France ne sont vraiment pas réjouissantes pour la première dame, Carla Bruni-Sarkozy, plombée par l’impopularité abyssale de son mari, le petit Nicolas.

    Ce dernier vient de limoger entre autre, le chef de la sécurité publique en Corse parce que ce dernier n’aurait pas délogé des nationalistes qui s’étaient installés pendant une heure dans la propriété de son grand ami, l’acteur Christian clavier.

    Carla Bruni-sarkozy, puisque c’est d’elle qu’il s’agit ici, n’aurait pas vendu plus de 300 000 albums comme l’annonça en grande pompe, sa maison de disques. Une publicité mensongère insipide, pour inciter sans doute les français à se rendre chez le disquaire pour écouter la voix de crapeau de leur première dame.

    Quand on pense que cette dernière a toujours plafonné à plus de 500 000 albums, il y a de quoi s’inquiéter. Tenez, pour le lancement de cette daube, elle a été reçue au journal de 20h de TF1, le plus regardé d’Europe, fait plus de 25 Une des journaux et magazines les plus lus de France et de Navarre. Mais, rien n’y fait. Elle n’a pas encore franchi la barre des 90 000 albums vendus.

    Malgré la publicité agressive, malgré le battage médiatique, le public ne suit pas. Elle sera prochainenement l’invitée vedette de l’émission dominicale du talentueux, Michel Drucker, Vivement Dimanche. Mais, je vous invite à écouter le titre phare de cet album aussi nul que la voix de la chanteuse présidentielle.

    En Suisse comme partout, le couple Bruni-Sarkozy fait l’unanimité…

    Rossi-Sarkozy-Clavier, des pieds nickelés

    septembre 4, 2008 by · Commentaires fermés sur Rossi-Sarkozy-Clavier, des pieds nickelés
    Filed under: Politique 

    Le parquet indique que les occupants de la pelouse corse de Christian Clavier seront jugés et punis…

    Quel contraste avec le laxisme dont fait preuve la justice vis à vis de José Bové…

    Il est vrai que l’herbe de l’ami de Sarkozy est plus précieuse que les milliers de tonnes de maïs que Bové a saccagé au mépris du travail et des revenus des agriculteurs…

    Pour Dominique Rossi, il affirme avoir fait son travail et n’avoir rien à se reprocher, tandis que certains s’empressent de voir une connivence avec les nationalistes Corse.

    Pour Nicolas Sarkozy, c’est différent!

    Il y a lui, sa famille et ses amis, et il est d’une intransigeance sur le travail de ceux chargés d’assurer sa tranquillité.

    Il est dommage qu’il ne s’applique pas cette rigueur à lui-même, car après plus d’un an, son bilan est plus que navrant.

    Jeudi, Nicolas Sarkozy a justifié le limogeage du coordinateur des forces de sécurité en Corse, comme il l’avait fait la veille dans des propos rapportés à l’issue du conseil des ministres. «Quand il y a une erreur, il est normal que le responsable assume cette erreur».

    Promis, dans un peu moins de quatre ans, cette belle maxime lui reviendra en pleine figure…

    A Damas. Nicolas Sarkozy a répliqué après les critiques de l’opposition dénonçant «le fait du prince», «L’opposition a un tel bilan en Corse, que je ne m’étonne nullement qu’elle s’étonne que j’applique la loi en Corse».

    On peut s’étonner que le président déclare appliquer la loi dans cette affaire, alors que dans l’affaire de l’accrochage de son fils roulant en scooter comme dans bien d’autres affaires, Nicolas Sarkozy nous a plutôt habitué à s’asseoir dessus…

    La semaine dernière, Nicolas Sarkozy était au prise avec un épineux dossier qui a mobilisé toute son énergie: le raccordement du tout à l’égout de sa belle-mère au cap nègre…

    Le président est au travail, sa famille et ses copains peuvent en attester.

    Comme tout ce qu’il fait, Nicolas Sarkozy a une fois de plus tout raté car c’était l’occasion rêvée de se débarrasser de Michel Alliot-Marie, bien plus incapable qu’un Rossi…

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés