• Martine Aubry, des milliers de morts sur la concience…

    janvier 29, 2010 by · Commentaires fermés sur Martine Aubry, des milliers de morts sur la concience…
    Filed under: Politique 

    Celle qui a les capacités de diriger le pays selon elle, est aujourd’hui devant la justice du fait de son irresponsabilité dans l’affaire de l’amiante.

    Martine Aubry ou Martine Amiante, les surnoms lui collent à la peau tant elle a accumulé de bourdes de bévues, d’erreurs politiques et économiques…

    VIEW
    Maître Michel Ledoux déclarait « Martine Aubry est l’un des principaux rouages » de l’affaire de l’amiante.

    Maître Michel Ledoux, est l’avocat de l’Andeva, association des victimes de l’amiante.

    Donc,Jeudi 28 janvier, Martine Aubry a été entendue comme témoin (les politiques sont rarement inquiétés puisqu’ils représentent l’état) dans le cadre de l’affaire de l’amiante par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique.

    Il y aura donc un procès, et probablement comme pour son camarade Laurent Fabius dans l’affaire du sang contaminé, Martine Aubry ne sera pas plus inquiétée…

    Les politiques sont justiciables mais jamais vraiment condamnables, pour preuve De Villepin, Dray etc etc…

    Dominique de Villepin est fier d’être français, il est bien le seul…

    janvier 28, 2010 by · Commentaires fermés sur Dominique de Villepin est fier d’être français, il est bien le seul…
    Filed under: Politique 

    Nous vous l’avions annoncé avant la tombée du verdict et plusieurs mois auparavant que Dominique de Villerpin ne serait pas condamné.

    On ne condamne pas un ancien premier ministre pour des crapuleries, le doute s’installerait dans le public et les électeurs risqueraient de déserter les bureaux de vote.

    Pour la bonne marche de l’état ou plutôt les affaires des personnes représentant l’état, il était nécessaire que Dominique de Villepin soit blanchi, même si personne n’y croit…

    Jacques Chirac ne sera pas plus condamné pour ses emplois fictifs, la république bananière française en tremblerait.

    De Villepin déclarait à l’énoncé du verdict:
    « Après plusieurs années d’épreuve mon innocence a été reconnue ».
    « Je salue le courage du tribunal qui a su faire triompher la justice et le droit sur la politique. Je suis fier d’être le citoyen d’un pays, la France, où l’esprit d’indépendance reste vivant », a-t-il ajouté devant les caméras.

    Fier d’être français en ce jour, il doit être le seul . Pour la rigolade, on aurait préféré le croc de boucher; encore une promesse que Sarkozy n’aura pas tenu, décidément…

    Dominique de Villepin n’ira pas en prison !

    janvier 28, 2010 by · Commentaires fermés sur Dominique de Villepin n’ira pas en prison !
    Filed under: Politique 

    C’est donc aujourd’hui que se dénoue l’affaire Clearstream et que le tribunal a rendu son jugement, Dominique de Villepin n’ira pas en prison, ce sont les infâmes Gergorin et Lahoud qui ont tout combiné. Denis Robert, lui est relaxé pour ne pas ajouter à ce procès une erreur judiciaire.

    Pour ceux qui ont suivi cette affaire depuis le début, les faits sont clairs, très clairs autant pour les observateurs que pour les juges qui ont instruit cette affaire.

    La justice française en a décidé autrement, mais quelqu’un en avait-il douté?

    Martine Aubry , la honte de Jacques Delors

    janvier 27, 2010 by · Commentaires fermés sur Martine Aubry , la honte de Jacques Delors
    Filed under: Politique 

    Du temps de Mitterrand, le PS était apparu comme un parti de parvenus avec la gauche caviar, nageant dans le luxe et les dépenses somptuaires, en 2010 avec Martine Aubry, c’est vraiment le parti du n’importe quoi.

    Élire une gourde comme secrétaire, c’était déjà osé, mais les socialistes n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils avaient auparavant choisi Ségolène Royal pour la présidentielle.

    Aujourd’hui, Martine Aubry déclare le contraire de ce qu’elle déclarait la semaine dernière, mais tout aussi sérieusement.

    « Chaque Français doit continuer à avoir le droit de partir à 60 ans, c’est le cas aujourd’hui, ça doit rester un droit », a-t-elle déclaré dans le cadre du journal de 20 heures sur TF1. Cela doit rester un droit mais la réalité aujourd’hui, c’est que beaucoup de Français partent à 61 ou 62 ans, c’est ce que j’avais dit ».

    l’inventrice de l’escroquerie électorale (les 35 heures) poursuivie devant la justice dans le dossier « Amiante » déclarait il y a quelques jours qu’elle avait les capacités d’être présidente de la république; Jacques Delors en son temps avait estimé qu’il ne les avait pas…
    On ne peut pas forcément être un grand homme politique et un bon géniteur!

    Roselyne Bachelot et son comité dans la corruption?

    janvier 27, 2010 by · Commentaires fermés sur Roselyne Bachelot et son comité dans la corruption?
    Filed under: Politique 

    Roselyne Bachelot s’était entourée d’experts pour la conseiller sur la grippe A.
    Le problème, c’est que ces experts travaillent pour les laboratoires pharmaceutiques et le conflit d’intérêt est évident.

    Le Parisien relève que sur 17 experts, seulement deux ne seraient pas salariés par l’industrie pharmaceutiques…

    C’est ce fameux comité qui, en septembre 2009, a préconisé une vaccination massive.
    Les dix-sept experts de ce comité ont tous été nommés sur décision de la ministre de la Santé. Alors, Roselyne Bachelot est-elle stupide à ce point ou plus grave ?

    Beaucoup de scientifiques s’interrogent sur le fait que des sommités médicales n’ont pas vu, en août, que le virus était bien plus bénin que la crise mexicaine d’avril ne le laissait prévoir.
    Yves Charpak, spécialiste des maladies infectieuses, s’interroge : « On n’a jamais eu le vrai bilan de l’enquête faite au Mexique sur la mortalité du virus H1N1, effectuée par le représentant officiel de la France, le docteur Manuguerra, président de ce comité. Si, comme on le suppose, les chiffres montraient que c’était bien moins grave qu’initialement évoqué par les Mexicains, ce comité aurait dû rendre ces données publiques. Au lieu de ça, il a continué à évoquer le risque majeur de la pandémie à venir pour l’hiver. »

    Beaucoup de questions qui resteront sans réponse, bien que l’assemblée nationale pour justifier son coût exorbitant prétend mettre en place une commission d’enquête qui n’aboutira à rien de concret comme dans toutes les précédentes.

    LES EXPERTS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

    JEAN CLAUDE MANUGUERRA
    Français, président du comité de lutte contre la grippe, chercheur à l’Institut Pasteur et également rémunéré par les laboratoires Roche.
    JEAN-LOUIS BENSOUSSAN
    Français, membre du comité de lutte contre la grippe, directeur des Grog (groupes régionaux d’observation de la grippe) et rémunéré par Roche.

    SYLVIE VAN DER WERF
    Française, membre du comité de lutte contre la grippe, chercheuse à l’Institut Pasteur Paris et aussi rémunérée par GSK.

    BRIGITTE AUTRAN
    Française, membre du comité de lutte contre la grippe, professeur de médecine à la Pitié-Salpêtrière et aussi rémunérée par Sanofi-Pasteur.

    CATHERINE WEIL-OLIVIER
    Française, membre du comité de lutte contre la grippe, pédiatre et aussi rémunérée par Sanofi, GSK et Roche.

    JEAN BEYTOUT
    Français, membre du comité de lutte contre la grippe, professeur de médecine à Clermont-Ferrand et aussi rémunéré par Novartis.

    Roselyne Bachelot, ministre de la santé rénumérée par l’état français…

    Avocat, une profession très prisée en république bananière

    janvier 26, 2010 by · Commentaires fermés sur Avocat, une profession très prisée en république bananière
    Filed under: Politique 

    Julien Dray qui n’a pas convaincu grand monde dans sa dernière affaire de détournement de fonds ou il a « reçu » un rappel à la loi (???) voudrait aujourd’hui devenir un avocat, et chose surprenante il a été recalé.

    Le Conseil de l’ordre des avocats de Paris a en effet rejeté son dossier de candidature au barreau de Paris mardi 19 janvier. Cela n’aurait rien de surprenant, puisqu’il n’a aucune formation juridique, mais voilà, les autres non plus.

    Cette «décision est très exceptionnelle», explique un membre de l’Ordre; normalement, ajoute-t-il, «les demandes d’admission dérogatoire des politiques passent comme une lettre à la poste», même lorsque les personnalités n’ont aucun diplôme de droit.

    le député socialiste Jean Glavany a récemment été admis au barreau, alors même qu’il «ne remplit pas la condition de diplôme prévue par les textes» indique son dossier; une enveloppe, une recommandation, la corruption règne partout.

    La fonction d’avocat attire de plus en plus les hommes politiques. Jean-François Copé, Noël Mamère, Frédéric Lefebvre, Dominique de Villepin, Christophe Caresche en font parti.

    Prochaine promotion des avocats, Rachida Dati qui avait déjà été nommé magistrate dans les conditions que l’on a qualifié de tricherie.

    La prestation de serment d’avocate de la députée européenne Rachida Dati, prévu initialement mercredi 27 janvier, a été repoussée jusqu’à la dissolution, attendue, de sa société de conseil. Les deux activités sont incompatibles, estime le barreau de Paris. On essaye de sauver l’honneur.

    Les étudiants ont le choix, étudier ou faire de la politique….

    Henri Proglio comme Nicolas Sarkozy se fout du monde

    janvier 26, 2010 by · Commentaires fermés sur Henri Proglio comme Nicolas Sarkozy se fout du monde
    Filed under: Politique 

    Nicolas Sarkozy a défendu bec et ongle la double rénumération du PDG d’EDF Henri Proglio qui reste président non exécutif de Veolia Environnement et son salaire de 2.000.000 d’euros, avant d’annoncer que ce cumul de fonctions ne sera que « transitoire ».

    « Pendant quelques mois, il sera président non exécutif de Veolia (histoire que la presse se calme) et lorsque la transition sera faite, il se consacrera à 100% à ses fonctions à la tête d’EDF, a indiqué le chef de l’Etat, sans pour autant préciser de date. Et ta soeur…

    « Il nous a demandé, et je l’ai accepté, que pour quelques mois, il puisse faire la transition à Veolia », a poursuivi le président. Une décision qu’il a justifiée ainsi : « M. Proglio n’était pas candidat. Il nous a dit « j’ai un problème, c’est un grand honneur de prendre la présidence d’EDF, mais je ne peux pas laisser tomber mes troupes, mes hommes, l’entreprise, comme ça, il faut que j’assure la transition' ».

    Et Nicolas Sarkozy voudrait nous faire croire qu’il est plus con qu’il ne l’est, il l’aurait cru…

    Nicolas Sarkozy intéresse un million de français

    janvier 26, 2010 by · Commentaires fermés sur Nicolas Sarkozy intéresse un million de français
    Filed under: Politique 

    Nous l’annoncions avant l’émission de TF1, Nicolas Sarkozy allait faire un bide!

    Nicolas Sarkozy dans son show sur TF1, a réuni, lundi, 8,8 millions de téléspectateurs lors de sa prestation au journal du 20h présenté par Laurence Ferrari alors que celle-ci recueille chaque soir 7,8 millions de personnes depuis qu’elle présente le journal.
    C’est donc tout juste un million de clampins qui sont venus assister à cette prestation présidentielle qui n’avait par ailleurs aucun intérêt, mais cela aussi nous l’avions annoncé.

    L’émission qui a suivi avait encore moins d’intérêt, le chef de l’état étant face à de pauvres gens n’ayant pas la moindre connaissance en politique, en économie, bref une manière pour Sarkozy d’être le père des pauvres types à défaut d’être le père des peuples.

    Un débat démocratique selon l’expression du président qui ne s’est pas trouvé grandi dans cette prestation inutile.

    Pourquoi TF1 et Nicolas Sarkozy vont faire un bide…

    janvier 25, 2010 by · Commentaires fermés sur Pourquoi TF1 et Nicolas Sarkozy vont faire un bide…
    Filed under: Politique 

    Ce soir, TF1, Nicolas Sarkozy, Laurence Ferrari, Jean-Pierre Pernaut vont se sentir seuls, les français boycottant une intervention sans intérêt…

    Onze Français, choisis par TF1 et l’Elysée, dialogueront où plutôt écouteront Nicolas Sarkozy pendant une heure à partir de 20 h 30, lundi 25 janvier. le présentateur Jean-Pierre Pernaut jouant l’animateur. Le chef de l’Etat, aura préalablement occupé le journal de 20h avec Laurence Ferrari, ce sera donc un show Sarkozy organisé avec la complicité de TF1.

    La date de l’interview télévisée de Nicolas Sarkozy a été choisie avant la campagne des élections régionales, une semaine avant la publication des recommandation du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) qui réglera le temps de parole entre la majorité (présidence de la République, gouvernement, majorité) et l’opposition de l’autre (partis politiques, groupes parlementaires).

    Un moyen de démarrer la campagne avant les autres, mais qui ne donnera probablement pas le succès escompté.
    Nicolas Sarkozy a prouvé qu’il était très fort dans les discours de campagne mais totalement inefficace dans l’action. Les français après presque trois ans de pouvoir sarkozien ne s’y trompent plus.

    L’Elysée a dû désamorcer en catastrophe la polémique sur le double salaire d’Henri Proglio, et tenté d’atténuer les déclarations contradictoires à répétition de Christine Lagarde et d’Eric Woerth.

    Après la tentative de nomination de son fils Jean à la tête du quartier d’affaires de la Défense, l’affaire décrédibilise de nouveau le discours sur la « République irréprochable ».

    Nicolas Sarkozy a prouvé qu’il comptait
    faire perdurer la république bananière française dans laquelle il se sentait parfaitement à l’aise.
    On peut parier que les français préfèreront regarder le feuilleon FBI sur Fance2, ou là il pourrait peut-être avoir un peu de suspens…

    Haïti, de Napoléon au Séisme en passant par l’Amérique

    janvier 21, 2010 by · Commentaires fermés sur Haïti, de Napoléon au Séisme en passant par l’Amérique
    Filed under: Politique 

    Le séisme de janvier 2010 est une catastrophe pour les Haïtiens, qui ne fait que parachever deux siècles de misère.

    Napoléon en Haïti est comme pour la Corse, il pas un grand homme mais un dictateur français. Le grand homme Corse pour le Monde entier, c’est Pascal Paoli, et c’est bien Napoléon Bonaparte qui fit la guerre aux corses pour tuer son indépendance, scénario copié par Hitler pour l’Autriche, (Hitler était autrichien).

    La Révolution française entraîna de graves bouleversements sociaux dans les petites Antilles comme à Saint-Domingue. Le plus important fut la révolte des esclaves qui aboutit en 1793 à l’abolition de l’esclavage par les commissaires civils Sonthonax et Polverel.

    Toussaint Louverture, nommé gouverneur par la France, après avoir rétabli la paix, chassé les Espagnols et les Anglais qui menaçaient la colonie, rétablit la prospérité par des mesures audacieuses. Il alla cependant trop loin en promulguant une constitution autonomiste et Napoléon Bonaparte (encore lui), envoya une expédition de 30 000 hommes sous les ordres de son beau-frère le général Leclerc. Il avait pour mission de démettre Toussaint Louverture.

    Mais, après quelques victoires, l’arrestation et la déportation de Toussaint Louverture, les troupes françaises commandées par Rochambeau finirent par être battues à la bataille de Vertières par Jean-Jacques Dessalines.

    Au terme d’une double bataille pour la liberté et l’indépendance, remportée par d’anciens esclaves sur les troupes de Napoléon Bonaparte, l’indépendance du pays fut proclamée le 1er janvier 1804. Le nom de Haïti fut donné au pays.

    Dessalines se fit proclamer gouverneur à vie par ses troupes. Il fit exécuter les blancs restés sur l’île et gouverna en despote. Il fut assassiné le 17 octobre 1806. Le pays se partagea alors entre le royaume d’Haïti au nord, dirigé par Henri Christophe et une république au sud, dirigée par Alexandre Pétion.

    Puis le président Jean Pierre Boyer fit réunifier ces deux parties et conquit la partie est de l’île en 1822.

    Le président Pétion va initier des négociations pour la reconnaissance d’Haïti en 1814. Elles durent jusqu’en 1824. Le 11 juillet 1825, le roi de France Charles X promulgue une ordonnance qui reconnaît l’indépendance du pays contre une indemnité de 150 millions de francs-or (la somme sera ramenée en 1838 à 90 millions de francs)… Le racket gouvernementale existait déjà, Eric Woerth n’a rien inventé.

    Le 27 février 1844, malgré les attaques incessantes de la part des Haïtiens, la République dominicaine est de nouveau déclarée indépendante.

    Une longue succession de coups d’État suivit le départ de Jean Pierre Boyer. Le pouvoir ne cessa d’être contesté par des factions de l’armée, les élites mulâtre et noire, et la classe marchande, maintenant composée d’un grand nombre d’étrangers (Allemands, Américains, Français et Anglais). Le pays s’appauvrit, peu de ses chefs d’État se préoccupant de son développement. Dès que le pouvoir se fragilisait, des révoltes armées se déclenchaient, entretenues par les candidats à la succession.

    En 1847, Faustin Soulouque est élu président de la République mais il transforma son pays en empire d’Haïti en le 25 août 1849 et devint Faustin Ier. Despote, il dut fuir suite à un soulèvement populaire en 1859. Napoléon lui avait donné des idées.

    Au début du xxe siècle, le pays est en état d’insurrection quasi-permanente qui conduit à l’invasion de l’île par les troupes du président Wilson en 1915. Les États-Unis occupèrent l’île de 1915 à 1934. Après le départ des américains, l’instabilité politique entre militaire et populistes reprend, et ne s’achève qu’à partir de 1957 avec la dictature de la famille Duvalier jusqu’en 1986. Partisan de la lutte contre les mulâtres, il appuie son pouvoir personnel sur la délation et des partisans surnommés tontons macoutes, escadrons de la mort. De nombreux Haïtiens s’exilèrent, notamment aux États-Unis et au Canada. Après avoir fait face à plusieurs coups d’état, son fils est chassé par une insurrection populaire en 1986, et vient s’installer près de Nice, invité par la France, et ce n’est pas une blague.

    L’ancien prêtre Jean-Bertrand Aristide remporte les élections de décembre 1990. Son mandat débute le 7 février 1991, mais un coup d’État mené par Raoul Cédras et des militaires (soutenus par la bourgeoisie d’affaires et par les Etats-Unis) le renverse dès le mois de septembre. Aristide s’exile aux Etats-Unis. Pendant trois ans les milices soutenues par les Etats-Unis « nettoient » la population en intimidant et en assassinant les leaders syndicaux et responsables locaux qui avaient constitué la base de la résistance aux Duvalier et l’appui à l’élection d’Aristide. La plus importante de ces forces paramilitaires, le FRAPH, avait été fondé par l’agent local de la CIA Emmanuel Constant.

    En 1994, Aristide est rétabli au pouvoir sous la pression de l’administration de Bill Clinton à la condition qu’il renonçât à récupérer les années perdues lors de l’intermède militaire et qu’il se pliât à un programme libéral, surnommé « plan de la mort » par les haïtiens. Il s’agissait du programme de son opposant lors des élections de 1990, un ancien fonctionnaire de la Banque mondiale qui avait recueilli 14% des voix.

    Aristide quitte la présidence en 1995 et René Préval lui succède. Malgré son appartenance à Lavalas, le parti d’Aristide, il n’est soutenu que du bout des lèvres par l’ancien président. Il applique immédiatement le plan américain, ce qui provoque un véritable tollé dans l’île.

    Aristide est réélu en 2000. Il est contraint de se plier aux exigences américaines, mais il le fait avec résistance. Il durcit son pouvoir, qui devient de plus en plus autoritaire. Après plusieurs mois de manifestations populaires et de pressions exercées par la communauté internationale, plus particulièrement par la France et les États-Unis, Aristide est emmené en exil par des militaires des États-Unis, le 29 février 2004, lorsque des forces armées constituées d’opposants et d’anciens militaires qui contrôlaient le nord du pays menacent de marcher sur la capitale Port-au-Prince. Boniface Alexandre, président de la Cour de cassation, assure ensuite le pouvoir par intérim.

    En février 2006, suite à des élections marquées par des incertitudes sur le décompte des bulletins de vote, et grâce à l’appui de manifestations populaires, René Préval est élu.

    Haïti, de 2006 à 2010 ce n’est toujours pas le bonheur quand survient le séisme.

    Page suivante »

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés