• Chistine Lagarde, il faut lui décerner les palmes.

    mars 31, 2011 by · Commentaires fermés sur Chistine Lagarde, il faut lui décerner les palmes.
    Filed under: Politique 

    ça vous épate autant de « conneries »? Nicolas aussi, c’est pour cela qu’il me garde.

    A maintes reprises, nous avons mis en cause les compétences de Nicolas Sarkozy et en particulier sur le choix de ses collaborateurs.
    Une qui mérite les palmes de la « connerie », c’est Christine Lagarde qui depuis quatre ans égrène ses couillonnades, et dont la dernière fera sourire le plus simple des économistes.
    Le déficit public s’est établi au environ de 7% du produit intérieur brut en 2010, selon l’Insee et qui dépasse donc de 4 points celui autorisé par l’Europe. Rappelons que le déficit de 3% autorisé dans le pacte européen devrait être exceptionnel et non pas permanent.
    Commentaire de la ministre de l’économie et des finances de Nicolas Sarkozy: «Remarquable»
    «C’est vraiment un résultat remarquable», a réagi la ministre de l’Economie Christine Lagarde, sur Radio Classique. «La France, très clairement, non seulement tient ses engagements en matière de déficit mais elle va au-delà.»
    Affligeant, navrant, pitoyable pour l’image des femmes. Elles se consoleront en regardant les hommes du gouvernement, à commencer par le premier d’entre-eux.

    Roselyne Bachelot, la mère maquerelle veut toucher plus…

    mars 30, 2011 by · Commentaires fermés sur Roselyne Bachelot, la mère maquerelle veut toucher plus…
    Filed under: Politique 


    Roselyne et Eric, deux victimes du nucléaire!

    Enfin une grande réforme dans ce quinquennat moribond ! On va s’occuper de la prostitution, problème urgent, qui vient s’inviter dans le débat public alors que tout va bien dans le monde.
    Fukushima qui va irradier le monde entier, les peuples arabes qui veulent s’émanciper, l’UMP qui est au bord de l’implosion, tout ça n’est que broutille aux yeux de Roselyne Bachelot qui se prend pour Marthe Richard.
    C’est le problème avec les femmes qui n’ont pas de vie sexuelle, il faut qu’elles s’occupent de celles des autres…
    Roselyne Bachelot dont on dit que c’est le plus mauvais coup à droite, dont certains affirment que ce n’est pas un coup du tout, vient prendre la défense des prostitués qui ne lui ont rien demandé…
    Probablement une idée de Nicolas Sarkozy, le nouveau Zorro de la cinquième république, qui après les dictateurs veut s’en prendre aux prostitués.
    Donc, Roselyne vêtue de rose déclarait: « Il ne s’agit pas d’une transaction entre deux individus. L’achat d’un acte sexuel correspond à la mise à disposition du corps des femmes pour les hommes, indépendamment du désir de celles-ci. »
    Roselyne Bachelot oublie le désir d’avoir de l’argent, le bienfait aux clients qui éviteront peut-être de violer des petites filles, alors que bon nombre de femmes subissent les assauts de leurs maris sans éprouver le moindre plaisir, avec comme seule compensation, le droit de laver les chaussettes et les slips de leurs tendres époux.
    Roselyne Bachelot est hors du temps et tout bien considéré, en y regardant de plus près, toujours de couleur rose, ne serait-elle pas une des premières victimes du nucléaire? C’est peut-être pour cela que les prostitués sont une priorité à côté de Fukushima…

    Programme constitutionnel pour 2012 ou avant…

    mars 30, 2011 by · Commentaires fermés sur Programme constitutionnel pour 2012 ou avant…
    Filed under: Politique 

    Une sixième république démocratique, c’est possible demain.
    Candidats au poste de président de la république, faîtes vous connaître afin d’offrir une alternative à cette république bananière.
    El Dia propose :
    Une consultation électorale sans qu’il soit nécessaire de soudoyer 500 élus corrompus, donc ouverte à tout le monde.
    De nouvelles règles institutionnelles. Mandat de deux ans pour tout élu, non reconductible, à vie.
    Désacralisation du service civique que représente la présidence avec abrogation des privilèges.
    Afin d’en finir avec les conflits d’intérêts, les ambitions personnelles, la corruption, la présidence de la république doit être l’égal du service militaire, un don de soi à son pays.
    On ne peut raisonnablement demander à une femme ou à un homme de mettre sa vie entre parenthèses plus de deux ans.
    Dans ces conditions, seuls ceux ayant des idées sérieuses, désintéressées se présenteront devant les électeurs qui reviendront aux urnes alors qu’aujourd’hui, seul 1 français sur 4 vote…

    Le cirque Sarkozy va fermer.

    mars 30, 2011 by · Commentaires fermés sur Le cirque Sarkozy va fermer.
    Filed under: Politique 


    Réaliser un rêve d’enfance, c’était l’ambition politique de Nicolas Sarkozy. Les français ont cru à autre chose alors que le président l’avait annoncé depuis longtemps, il entendait seulement et uniquement réaliser son rêve.
    Ce rêve qui se transforme en cauchemar du fait du mélange des genres. Nicolas Sarkozy n’a pas grandi, il a confondu le Monopoly, la poste enfantine, Achille Zavata avec les affaires d’état.
    S’entourant de clowns plus ou moins drôles, qui servent de thèmes aux chansonniers et divers comiques, on retiendra l’impayable Christine Lagarde, le non moins drôle Eric Woerth, François Baroin, Eric Besson, et toutes les Guest stars comme BHL, Jacques Attali , Bigard etc…
    Le cirque Sarkozy, installer sur le terre-plein de l’Elysée va fermer, ne faisant non seulement plus la recette minimum nécessaire mais subissant des défections importantes au sein même de son staff.
    Les uns demandent la démission de Jean-François Copé, les autres prônent un dépôt de bilan, on s’achemine vers une liquidation pure et simple dans un an.
    Des repreneurs pour ce cirque, des clowns tels que Villepin, Bayrou, Juppé seront intéressés mais les actionnaires échaudés ne vont probablement pas se précipiter alors qu’un autre cirque, pas hongrois celui-là, est en constante expansion, le Cirque Le Pen !
    Celui-là s’appuie sur des numéros biens français, où la marseillaise sera jouée avant chaque représentation. Pas folichon mais avec l’accent du terroir, en ce moment c’est très tendance.
    La troisième entreprise dans le monde du cirque et de loin la plus grosse, le PS, lancé par son célèbre clown triste François Mitterrand. C’était une mode en son temps, mais depuis Lionel Jospin qui avait accentué le rôle à l’excès, les français boudaient ce type de spectacle. Aujourd’hui le PS a une arme secrète, en provenance du FMI (une célèbre école de clowns) DSK qui finit son stage de perfectionnement aux states.
    Nous devrions renouer avec les grandes pointures, car celui-là a plus d’une corde à son arc et sait jouer sur tous les registres.
    Nicolas Sarkozy aurait pu rêver d’être pompier, cela aurait été moins néfaste pour la France, bien qu’on soit certain qu’il aurait tout de même réussi à mettre le feu à la caserne…

    Philippe Penciolelli

    Sarkozy sur le tard veut libérer les PME…

    mars 28, 2011 by · Commentaires fermés sur Sarkozy sur le tard veut libérer les PME…
    Filed under: Politique 

    De nouveau l’on reparle des PME et de la prétendue nécessité de les encourager ; selon l’usage bien installé de la « République Fromagère », tous ces encouragements vont enfoncer les PME davantage que si elles n’étaient pas « aidées ».
    Le Président de la République s’est adressé devant 2000 dirigeants de PME de croissance réunis au Grand Palais à Paris ; l’expression « PME de croissance » est déjà une erreur en soi car beaucoup d’entreprises envisagent de croître pour se développer et le classement des entreprises en catégories n’a aucun intérêt sinon celui de nourrir les bureaucraties notamment étatiques.
    La réunion était organisée par l’établissement financier public, OSEO, que l’on présente comme le bras armé de l’État pour soutenir les entreprises pendant la crise et pour les aider à grandir ; l’existence de cet organisme public est bien le signe d’un volontarisme coupable de l’État.
    Le président de la république a fait l’éloge « du capitalisme à la française, du capitalisme familial, du capitalisme réactif, du capitalisme qui se soucie d’innovation et d’emploi ». Que signifie cet éloge du capitalisme venant de quelqu’un qui taxe tant qu’il peut les capitaux petits ou grands ?
    Parallèlement, l’UIMM déclare vouloir encourager les PME industrielles de croissance. L’on retrouve la même logomachie qui se reflète dans les organismes patronaux perpétuellement en symbiose avec les pouvoirs socialisants.
    N’oublions pas le grand emprunt, arlésienne toujours vivante bien qu’apparemment en sommeil. Le premier ministre vient de se vanter que sur les 35 milliards du grand emprunt 22 milliards sont consacrés à la recherche ; un jury a désigné 100 lauréats du projet « Laboratoires d’excellence » (baptisés Labex) qui se partageront 1 milliard sur dix ans. Le grand emprunt qui n’existe pas dans la réalité mais seulement dans des rêves distribue ainsi de l’argent lui aussi inexistant aux lauréats créateurs de rêves.
    Le plus concret est l’existence d’un Commissaire général à l’investissement pour gérer cet emprunt évanescent : Monsieur René Ricol. Le seul résultat pratique de ce grand emprunt est donc aujourd’hui d’avoir créé une riche bureaucratie supplémentaire qui officie pour la gestion des rêves.
    LA PIEUVRE ETATIQUE
    Les bras armés de l’État sont tellement nombreux que c’est une sorte de pieuvre qui étouffe les entreprises quelles qu’elles soient. Il y a même des cas de figure où l’État peut devenir actionnaire important et donc incontournable des PME, ce qui est une sorte de nationalisation souterraine.
    Chacun peut remarquer la vanité du classement des entreprises en catégories. Ces catégorie ne peuvent prendre corps que dans un nuage de réglementations avec des seuils, des conditions, des dossiers à remplir et des efforts pour se situer dans la catégorie souhaitée. Toutes ces manœuvres sont évidemment très loin de ce qu’il faudrait faire pour encourager les PME c’est-à-dire en fait les libérer de l’action étatique.
    Les raisons de leurs difficultés viennent, en effet, principalement de l’armature étatique qui prétend les aider. Après le énième changement ministériel et, sauf erreur ou omission, il y a l’inoxydable Christine Lagarde. Puis Eric Besson, ministre à son côté, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique et Frédéric Lefèbvre, secrétaire d’État auprès d’elle, chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation (ouf). Bien d’autres ministères se penchent vers les PME pour les étouffer comme, par exemple, ceux qui s’intéressent à l’écologie. Le gouvernement, avec tout son train, n’est que le haut de l’iceberg. Ajoutons une foule d’organismes divers et la bureaucratie s’étend dans toutes les régions à la fois dans les administrations et également, il faut bien le dire, dans les organisations patronales. Le résultat le plus clair est un tsunami qui noie tout sous les impôts et réglementations, car ces éminents personnages n’existent que s’ils taxent et règlementent.
    Certes les dirigeants de PME avalent goulûment, quand c’est possible, les modestes subventions qu’on leur attribue, mais c’est après des dossiers compliqués et fort coûteux. Très souvent, ils doivent adapter leur management ou leurs pratiques aux exigences de la réglementation ce qui est très exactement le contraire d’un bon management.
    Le code du travail les écrase de son kilo et demi et de ses 2 600 pages réparties en plusieurs tomes. Les 35 heures et la retraite à 60 ans les ont brimées d’une façon redoutable.
    UN MAUVAIS COUP SE PREPARE
    Un mauvais coup spectaculaire est en route. Les chefs syndicalistes poursuivent une large action en vue de s’installer dans les très petites entreprises (TPE). Ils remarquent en effet que le personnel de ces TPE n’a pas de représentants syndicaux et veulent absolument créer des structures pour soi-disant aider le personnel à discuter avec le patron. On verra bientôt des syndicalistes extérieurs à l’entreprise se mêler des relations internes. Ce sera tout à fait destructeur pour l’économie française et n’apportera aucune amélioration dans les relations sociales, puisque justement les TPE et les PME sont celles où les discussions se déroulent très bien entre les employés et les patrons qui se côtoient tous les jours.
    Il existe plus de 6 000 aides à l’industrie soit étatiques, soit venant des collectivités, soit de l’Europe : ce maquis assassine littéralement l’industrie et dans la foulée les PME. La suppression totale des aides avec celle de l’impôt sur les sociétés serait la solution. Pour mémoire les subventions à l’industrie représentent 60 milliards d’euros et l’impôt sur sociétés 50 milliards. En plus il existe une quantité de « petits » impôts très meurtriers pour les PME.
    Depuis le 6 avril 2010, il y a un médiateur de la sous-traitance. Il est censé encourager les industriels à localiser leurs sous-traitances en France. Voici un signal fort envoyé à tous les investisseurs du monde entier pour leur signifier qu’il ne faut surtout pas investir en France, car ils ne seront pas maîtres du choix de leurs sous-traitants et de la politique à mener avec eux. Bien qu’apparemment censé protéger les PME, il génère des impôts et de l’interventionnisme parfaitement destructeurs.
    Un point essentiel rarement mis en lumière est à souligner. Les calamités signalées ci-dessus frappent toutes les entreprises quelles que soient leurs dimensions. Toutefois les très grandes ou les moyennes s’en arrangent, car beaucoup, comme celles du CAC40, font leurs profits à l’étranger. Si ce n’est pas le cas elles ont le personnel et les moyens de gérer des calamités comme les 35 heures.
    Les PME ne peuvent pas ou peu s’enfuir ainsi et souffrent plus lourdement de l’usine à gaz administrative. Or ces PME forment l’essentiel du tissu industriel ou des activités de service en France ; elles sont les seules vraies sources d’emploi réel et créatrices de richesse.
    Les étouffer c’est précipiter le désastre. Qui pourra leur permettre un jour de respirer ?

    Michel de Poncins

    Fukushima, Sarkozy, Le Pen, la fin du monde ?

    mars 28, 2011 by · Commentaires fermés sur Fukushima, Sarkozy, Le Pen, la fin du monde ?
    Filed under: Politique 

    Alors que Nicolas Sarkozy (président sortant) ne serait plus présent au second tour de l’élection présidentielle, ce qui ne se serait jamais vu, que Marine Le Pen sera opposée à un candidat socialiste, les différentes autorités nous assurent que les perpétuelles émanations de Fukushima ne sont pas dangereuses pour la santé…
    Un nuage qui passe et qui laisse un peu de radioactivité, soit, mais au bout du cinquantième nuage, cela fait 50 couches radioactives; ce n’est toujours pas dangereux?
    Nicolas Sarkozy nous explique qu’il aide le peuple libyen en bombardant la Libye; pourtant depuis les frappes les libyens fuient le pays en masse….
    L’UMP, le PS nous expliquent que le Front National est dangereux et qu’ils luttent contre lui de toutes leurs forces; alors, pourquoi le Front National est-il un parti autorisé et pourquoi obtient-il de plus en plus de succès auprès des français?
    En fait, la société vit en permanence dans le mensonge.
    Nicolas Sarkozy était cul et chemise avec Kadhafi quand ça l’arrangeait, histoire de lui fourguer du matériel français afin de se faire réélire.
    Pour la même raison, 2012 approchant et n’ayant aucun succès à son actif, il (Nicolas Sarkozy) espère se présenter comme le défenseur des droits de l’homme de l’autre côté de la Méditerranée, ce que personne ne gobera et sûrement pas les Tunisiens, mais c’est uniquement l’opinion française qu’il vise…
    Kadhafi, tué, expatrié, tout le monde s’en fout, personne n’ayant pensé à une solution de substitution; les libyens se débrouilleront dans la jungle qui suivra…
    Marine Le Pen qui monte dans les sondages, cela arrange les socialistes qui prôneront un pacte républicain ce qui leur assurera une écrasante victoire en 2012; à moins que les français à la surprise générale et à l’image des peuples arabes se débarrassent de toute la classe politique et en finissent avec cette république bananière qui perdure depuis 50 ans….
    Fukushima pollue le monde entier quoi qu’en disent les autorités de tous les pays, mais que faire? Aller habiter sur la Lune? La fusion nucléaire, c’est un risque que l’on n’a malheureusement pas soumis aux peuples, les politiques expliquant que tout était sous contrôle alors que l’on s’aperçoit aujourd’hui qu’ils ont mis en oeuvre des machines sans avoir étudier la moindre solution de dépannage en cas de panne…
    C’est ce qui est le plus effarant dans cette histoire, c’est constater le désarroi des opérateurs de centrales nucléaire, n’ayant pas la moindre idée pour solutionner les problèmes…
    La solution n’est pas non plus du côté des écologistes, prônant une vie simple, au ralenti, d’un côté refusant des barrages sur la Loire pour produire de l’électricité, de l’autre prônant une agriculture à l’ancienne qui ne pourrait faire vivre la population mondiale, alors que la solution pour la planète ne peut passer que par une réduction de sa population, ce qui n’est évidemment pas envisageable, mais au moins une limitation au statut actuel.
    On parle d’un grand débat sur le nucléaire alors qu’il faudrait débattre du modèle politique à refonder, (mandat raccourci et non renouvelable), du pouvoir des banques, du limitation des naissances, et ensuite de l’énergie.
    En ce début de 21ème siècle, il y a comme un parfum de grand chambardement; et si on en profitait pour changer ce monde d’abrutis ?

    Napoléon Adolphe Sarkozy après la Libye, va pacifier l’Orient.

    mars 21, 2011 by · Commentaires fermés sur Napoléon Adolphe Sarkozy après la Libye, va pacifier l’Orient.
    Filed under: Politique 

    Nicolas Sarkozy veut dans un premier temps être candidat et vainqueur des élections présidentielles de 2012. Depuis tout petit, il voulait être président de la république confiait-il, mais depuis qu’il a rencontré Carla Bruni, il se sent pousser des ailes de géant…
    A l’image de Napoléon Bonaparte, d’Adolphe Hitler, il rêve d’un grand pays, d’une nation forte et plus modestement comme le général de Gaulle ou François Mitterrand, rentrer dans l’histoire.
    A y regarder de plus près, la deuxième solution lui semble la meilleur (rentrer dans l’histoire) ne réaliser aucun fait d’arme glorieux ni couronné de succès, et rater à peu près tout ce que l’on a entrepris comme mesures politiques, les français non seulement ne vous en tiennent pas rigueur mais vous encensent. A vaincre sans péril, on peut profiter de la gloire disait le célèbre général.
    Donc la Libye est le premier objectif et à la manière des grands stratèges dont nous parlions plus haut, Nicolas Sarkozy a demandé et obtenu une résolution de l’ONU (qui n’existait pas aux époques citées plus haut), l’accord de principe de la Ligue Arabe, ce qui lui laisse les mains libres pour rejoindre un autre grand de l’histoire, Attila le roi des Huns. On rase tout et l’union européenne reconstruira. L’union européenne, cette chose qui n’existait pas non-plus aux époques précitées, organisation qui finance le reconstruction régulière du Liban et de la Palestine.
    Comptant raser à peu près tout ce qui a été construit en Libye, Nicolas Sarkozy voit la ligue Arabe prendre ses distances, et c’est un handicap pour l’avenir, car la prochaine étape c’est la Syrie.
    On ne comprendrait pas que ce grand homme politique défenseur sur le tard des droits de l’homme et des peuples opprimés, s’arrête en si bon chemin alors que les violences continuent à Deraa, en Syrie, en proie à de violentes protestations contre le pouvoir depuis vendredi.
    Hier, pour la troisième journée d’affilée, des milliers de manifestants, inspirés par les mouvements en Tunisie et en Egypte, ont défilé dans cette ville située à 120 km au sud de Damas, pour réclamer libertés et réformes politiques.
    Selon un militant des droits de l’homme, les forces de l’ordre ont ouvert le feu « à balles réelles » et tiré des gaz lacrymogènes, faisant un mort et une centaine de blessés, dont deux dans un état très grave. Au total, cinq manifestants ont été tués en trois jours.
    Le mouvement de protestations commencé le 15 mars à Damas après que, depuis une page Facebook intitulée « La révolution syrienne contre Bachar al-Assad 2011 », un appel à manifester a été lancé pour « une Syrie sans tyrannie, sans loi d’urgence ni tribunaux d’exception, sans corruption, ni vols, ni monopole des richesses ».
    Nicolas Sarkozy qui a raté le coche en Tunisie et en Egypte ne peut ne serait-ce que pour 2012 rester sans réagir aux libertés bafouées en Libye comme en Syrie.
    Du temps ou il recevait Kadhafi, l’auteur de la tentative de viol contre la journaliste française Memona Hintermann, les libertés, les droits de l’homme, Sarkozy avait d’autres priorités, 2012 c’était loin…

    Philippe Penciolelli

    La guerre Sarkozy-Libye, enjeu 2012!

    mars 20, 2011 by · Commentaires fermés sur La guerre Sarkozy-Libye, enjeu 2012!
    Filed under: Politique 

    Pourquoi s’attaquer à la Libye aujourd’hui et pas au Yémen, à Bahreïn, à la Russie lorsqu’elle réglait la rébellion tchétchène à coup de crime contre l’humanité alors que Vladimir Poutine est un grand ami de Nicolas Sarkozy tout comme Kadhafi ? Parce que nous approchons de 2012 !!!

    Au soir du 31 août 1969, le roi Idris, sur le point de céder le pouvoir à son neveu, est déposé lors d’un coup d’État non violent mené par un groupe d’officiers libres, organisé sur le modèle égyptien.
    Un Conseil de commandement de la révolution de douze membres est mis en place, dirigé par un jeune officier de 27 ans, le capitaine Mouammar Kadhafi, qui entend changer radicalement la politique de son pays. Le 1er septembre, ce dernier annonce à la radio qu’il « prend acte des demandes incessantes du peuple (…) de mettre un terme au régime réactionnaire, arriéré et décadent ».
    C’est l’acte de naissance de la révolution du 1er septembre, dite du « fateh » (terme tiré du Coran et signifiant : « qui ouvre » mais aussi « qui conquiert »). Le nouveau régime introduit un socialisme d’État, nationalisant les principales branches industrielles (notamment pétrolières).
    Des mesures sociales sont édictées : augmentation du salaire minimum, blocage des loyers, entre autres. Une nouvelle constitution est rédigée, et un parti unique, l’Union socialiste arabe (calqué sur le modèle égyptien) est mis en place. L’année suivante, le régime ne renouvelle pas les accords militaires signés sous l’ancien régime, fait fermer les bases militaires britanniques et américaines et nationalise les sociétés détenues par des Italiens.
    En 1977, une nouvelle constitution, dite Déclaration sur l’avènement du Pouvoir du Peuple, donna au mode de gouvernement de la Libye le nom officiel de Jamahiriya (État des masses) dans laquelle le pouvoir exécutif est partagé entre le Guide de la révolution et seize représentants du Congrès général du peuple, qui est l’organe législatif, et son bureau politique.
    Kadhafi prône la fusion avec d’autres pays arabes : en avril 1971 le pacte de Benghazi prévoit la création d’une Union des Républiques arabes fusion de l’Égypte, la Libye et la Syrie et dirigée par Anouar el Sadate. Mais les relations avec l’Égypte se détériorent après la guerre du Yom Kippour de 1973.
    Kadhafi, fervent partisan de la cause palestinienne, est profondément hostile aux États-Unis et à l’Occident : il participe à l’embargo pétrolier et soutient activement le terrorisme et de nombreuses rébellions dans le monde.
    La Libye est le deuxième producteur de pétrole brut en Afrique après le Nigeria et devant l’Algérie. Mais la Libye dispose de la plus grande réserve de pétrole en Afrique, ses réserves sont estimées à 46,4 milliards de barils en 2011. La Libye est donc un des acteurs majeurs de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole.
    La Libye dispose d’énormes réserves d’eau fossile souterraine stockées dans une série d’aquifères situés dans les régions centrales et méridionales du pays. Pour combler le déficit en eau des régions habitées et des zones agricoles, le projet de la Grande Rivière Artificielle (Great Man Made River ou GMMR) a été lancé au début des années 1980. Il s’agit de construire un réseau de canalisations, de réservoirs tampon et de stations de pompage amenant 5 millions de m3 par jour dans les provinces côtières. Le coût du projet qui devait s’achever en 2010 était estimé à l’époque à 30 milliards de dollars.
    La Libye a une population totale de 6,5 millions d’habitants. Cette population était de 1,09 million en 1951, 2,06 millions en 1964 et de 3,6 millions en 1984. Du fait d’un taux de croissance de 3,3 % sur la période 1960-2003, l’un des plus élevés du monde, la moitié de la population a moins de 15 ans.
    L’enseignement en Libye accueille 1,7 million de personnes dont 270 000 étudiants. L’éducation est gratuite pour tous les citoyens et obligatoire jusqu’au niveau du secondaire. Le taux d’alphabétisation, avec 82 % de la population sachant lire et écrire, est le plus élevé d’Afrique du Nord.
    Après l’indépendance de la Libye en 1951, la première université du pays ouvre ses portes à Benghazi74. Le nombre d’étudiants en 1975/1976 atteint 13 418 et passe à 200 000 en 2004 auxquels il faut ajouter 70 000 personnes suivant des formations de technicien supérieur ou professionnelles. La croissance rapide des effectifs s’est traduite par un accroissement parallèle du nombre d’établissements d’enseignement supérieur.
    Depuis 1975 le nombre d’universités est passé de 2 à 9 et le nombre d’instituts de formation professionnelle et de techniciens supérieurs (dont l’apparition remonte à 1980) est passé à 8471. L’enseignement supérieur est financé essentiellement par le budget national et représente 38,2 % de celui-ci.
    Alors, attaquer la Libye pour quel motif si ce n’est pour des raisons personnelles à Nicolas Sarkozy….

    Philippe Penciolelli

    Le porte-avions Charles de Gaulle quitte Toulon

    mars 19, 2011 by · Commentaires fermés sur Le porte-avions Charles de Gaulle quitte Toulon
    Filed under: Politique 

    [mediaplayer src=’/v3//wp-content/uploads/degaullepa.wmv’ ]
    A voir avec le son

    Un appareillage laborieux pour le Charles de Gaulle. Le nucléaire c’est bien quand ça marche mais au premier pépin, il n’y a aucun dépanneur, ce ne sont pas les japonais qui diront le contraire.
    Le Porte-Avions est propulsé par deux réacteurs nucléaires à eau pressurisée K15. Chaque réacteur est reliée à l’une des deux lignes d’arbre d’hélice. La puissance de 83 000 ch permet d’atteindre la vitesse maximale de 27 nœuds qui est nécessaire pour assurer des catapultages sécurisés de Rafale en configuration de fortes charges. La vitesse est de 5 nœuds inférieure à celle de la classe précédente des porte-avions français. Selon la DCN, la vitesse n’est pas un but en soi, ce qui compte c’est la capacité à faire décoller des avions plus lourds par mer la plus forte possible. Le choix de la propulsion nucléaire a été motivé par plusieurs avantages jugés essentiels pour ce type de bâtiment:
    L’autonomie de 7 ans entre deux rechargements du combustible nucléaire.
    Les incertitudes sur les fluctuations de prix et de disponibilité du combustible pétrolier pour les quarante années de service actif du Porte-avions ont beaucoup pesées dans le choix du mode de propulsion. La charge de combustible nucléaire embarquée représente l’équivalent de 1,5 milliards de litres de combustible pétrolier.

    la France déclare la guerre à la Libye.

    mars 19, 2011 by · Commentaires fermés sur la France déclare la guerre à la Libye.
    Filed under: Politique 

    C’est fait ! Nicolas Sarkozy a rejoint le Général De Gaulle dans l’histoire.
    La France est en guerre avec la libye et les 65 millions de citoyens sont fiers d’en découdre avec un ennemi dont on est sur de le terrasser. La France n’ayant jamais gagné une guerre, le moindre conflit depuis plus d’un siècle, Nicolas Sarkozy a choisi sa cible, son grand ami Mouammar Kadhafi, chef de la Libye.
    Le but, redorer un blason de papier mâché en vue des élections de 2012.
    Première intervention cet après-midi couronnée de succès, un rafale a tiré et détruit une 104 Peugeot blindée de l’armée libyenne.
    Dès demain, si l’équipage du Charles De Gaulle arrive à mettre en route ce foutu porte-avion, le fleuron de la marine française, il se pourrait que l’accident nucléaire du Japon passe en deuxième plan…
    Aujourd’hui, les sous-marins français sécurisaient les côtes Libyennes engageant le combat avec des boutres de la marine de Kadhafi, que vous pouvez suivre grâce à un correspondant d’El Dia embarqué avec les forces régulières.
    Au péril de sa vie, notre reporter au coeur de l’engagement a pu apprécier l’efficacité de la marine française.
    Nul doute que la France et Nicolas Sarkozy secondé d’Alain Juppé vont remporter une éclatante victoire politique et militaire. Pour 2012, c’est une autre affaire plus incertaine…

    Philippe penciolelli

    [youtube_sc url= »http://youtu.be/8h4dCeVeWm8″ title= »La%20France%20declare%20la%20Guerre » width= »640″ height= »420″  autohide= »0″ fs= »1″]

    Page suivante »

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés