• Nicolas Sarkozy à genoux devant Bachar el-Assad.

    octobre 30, 2011 by · Commentaires fermés sur Nicolas Sarkozy à genoux devant Bachar el-Assad.
    Filed under: Politique 

    Nicolas Sarkozy qui dans sa dernière prestation télévisée voulait se faire passer pour le sauveur économique, en est pour ses frais. Il est vrai que les deux intervieweurs choisis par l’Elysée ne donnaient peu ou aucun crédit à cette émission de variété non divertissante…
    Après bientôt cinq années de ratés pour les français, Nicolas Sarkozy préparant activement sa campagne 2012, avait décidé de sacrifier son ami libyen Kadhafi à sa cause, prétextant la défense des droits de l’homme dont Nicolas se fout comme de sa première chemise.
    Son copain, Bachar el Assad (si,si vous pouvez lire plus bas un article sur leurs relations) tue à tour de bras tout ce qui n’est pas d’accord avec lui, mais Nicolas n’y trouve rien à redire ou tout du moins ne joue pas les fiers à bras comme avec Mouammar…
    A l’école, Nicolas s’attaquait aux élèves du primaire quand il était dans le secondaire du fait de sa petite taille; courageux mais pas téméraire il avait compris qu’il fallait choisir un adversaire sur son physique et non sur ses principes.
    Fort de cet adage, il se gardera bien de défier Bachar qui l’a prévenu par téléphone:  » si tu m’emmerdes, je t’en met une ». Message reçu cinq sur cinq par Nicolas qui s’est empressé d’aller se plaindre au pion, l’ONU.
    Bachar qui connaît bien son petit copain français et sa couardise, a lancé un avertissement général dans un média occidental à la bande de fonctionnaires que nous sommes tous:
    Au Daily Telegraph, Bachar el-Assad a menacé les Occidentaux d’un «nouvel Afghanistan» s’ils s’avisaient d’intervenir en Syrie. «Il existe une ligne de faille et si vous jouez avec celle-ci vous risquez de provoquer un séisme», précise-t-il. «Voulez-vous connaître un nouvel Afghanistan ou même des dizaines d’Afghanistan ? Un problème en Syrie embrasera toute la région», prévient-il. «Damas est désormais le centre de la région. Si l’idée est de diviser la Syrie, cela reviendra à diviser toute la région», a indiqué le chef de l’Etat.
    Fort de cet avertissement, nous allons regarder ce qu’il y a comme programme télé, et Bachar continuer de mettre de l’ordre dans son pays…
    Nicolas Sarkozy lui, poursuit la lecture de « Comment élever son enfant », tâche insurmontable pour lui comme toutes les autres.

    Nicolas Sarkozy: Quand le Prof est un cancre!

    octobre 28, 2011 by · Commentaires fermés sur Nicolas Sarkozy: Quand le Prof est un cancre!
    Filed under: Politique 

    Nicolas Sarkozy s’est voulu pédagogue dans son intervention télévisée, mais un pédagogue qui n’a rien compris au problème ne peut pas être convainquant.
    Il regrette que la France dépense 150 quand elle gagne 100, mais qui est en charge des finances depuis cinq ans et plus, Nicolas et ses amis! Qui a augmenté les prélèvements obligatoires de 50 milliards par an appauvrissant les français, Nicolas Sarkozy et Christine Lagarde!
    Nicolas Sarkozy st un cancre en économie et en homme d’état!
    Il a comme seule consolation, c’est qu’il n’est pas le seul, les « têtes » de l’union européenne étant aussi nulles que lui, et que dire du FMI…
    La nouvelle affaire de tout ce beau monde pour sauver le système est de donner de l’argent aux gouvernements qui ont stupidement dépensé et aux non moins stupides banques investissant dans n’importe quoi et avec n’importe qui; (rappelez vous l’escroquerie Madoff).
    L’Europe ne fonctionne pas, adieu l’Europe. L’Euro ne fonctionne pas, adieu l’euro. Ne soyons pas plus royalistes que le Roi.
    Ces bricolages politiques n’ont aucun intérêt à être sauvé, c’est s’enfoncer dans le chemin de l’erreur et admettre qu’on soutient un système idiot quoi qu’il en soit.
    Une entreprise qui n’est pas viable dépose son bilan et ferme, c’est la sagesse qui l’impose. Un système politique qui a fait faillite doit être remplacé et non sauvé, c’est encore une fois la preuve que Nicolas Sarkozy n’y comprend rien!
    Pour établir un système sain, il faut repartir sur des bases saines et ne pas s’obstiner sur une monnaie unique, sur un traité commun qui n’ont pas leur raison d’être avec de telles disparités entre les pays qui composent l’Europe.
    La Grèce ne remboursera pas un euro car elle ne le pourra pas, tous les économistes vous le diront. Alors pourquoi faire croire a un effacement de 50% de la dette, simplement pour vous endormir.
    Le système doit être sauvé disent les politiques, ce n’est que dans leur seul intérêt, et c’est là et seulement là que Nicolas Sarkozy n’est pas totalement nul.

    L’Euro sauvé, mais à quel prix?

    octobre 27, 2011 by · Commentaires fermés sur L’Euro sauvé, mais à quel prix?
    Filed under: Politique 

    Le 17 membres de l’union européenne qui étaient réunis à Bruxelles se congratulent pensant avoir réussi un tour de force, sauver l’euro. C’est une monnaie qui est chère aux politiques mais qui coûte une fortune à chaque contribuables allemands et français en particulier.
    La dette grecque comme nous l’avions indiqué il y a des mois, contrant les euphoriques et stupides affirmations de Christine Lagarde, ne serait plus remboursée qu’à 50% alors que cela devait être une excellente affaire toujours selon la même Lagarde mais qui en vérité ne sera pas remboursée du tout, mais cela on vous le dira plus tard…
    La France sur la corde raide pour garder son triple A réfléchis non pas à des économies mais à de nouveaux impôts et en particulier à une hausse de la TVA. Sarkozy et son gouvernement sont géniaux et sont les sauveurs dans la crise actuelle, c’est du moins ce que prétendent les ténors de l’UMP…
    Mais avec une augmentation de 10% de la TVA, Nicolas Sarkozy serait encore plus génial et pourrait entreprendre des travaux fastueux dont la France a bien besoin. Les français s’appauvrissent d’année en année, mais qui cela intéresse-t-il? Sûrement pas les politiques!

    Les repris de justice, JP Huchon et Michel Giraud

    octobre 27, 2011 by · Commentaires fermés sur Les repris de justice, JP Huchon et Michel Giraud
    Filed under: Politique 

    d530a480-0395-11e0-ac81-a95336 ...

    La classe politique française est bien sûr à l’image de la république bananière française!
    Michel Giraud, ancien président de la région Ile-de-France, est décédé, c’est triste pour sa famille mais pas pour la nation. Agé de 82 ans, à La fin de sa carrière politique en 1998 il s’est fait rattrapé par l’affaire des marchés publics d’Île-de-France visant le RPR dirigé alors par Jacques Chirac ancien président et qui lui aussi devrait être devant la justice s’il n’avait pas fortuitement perdu la mémoire…
    Michel Giraud a été condamné en 2005 à 4 ans de prison avec sursis et 80 000 euros d’amende, pour complicité de corruption.
    L’actuel président de la région Ile de France qui est également un repris de justice, Jean-Paul Huchon a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur; entre crapules il faut s’entraider:
    «Le décès de Michel Giraud touche tous les franciliens, tous les élus de la Région et me touche profondément. Nous perdons un homme courageux, sensible et constamment soucieux de dialogue et de l’intérêt général» DEFENSE DE RIRE «Il fut l’un des premiers à croire à la Région Ile-de-France et à tenter d’en construire l’identité et la faire reconnaître, y compris à l’international. Nous la faisons vivre aujourd’hui avec d’autres majorités mais dans la continuité», écrit Jean-Paul Huchon.
    C’est beau, c’est grand de la part de celui qui n’a plus de permis pour excès de vitesse à 171 km/h et diverses condamnations pour détournement de fonds publics et autres broutilles…

    Nicolas Sarkozy en Syrie, ce n’est pas Lawrence d’Arabie.

    octobre 26, 2011 by · Commentaires fermés sur Nicolas Sarkozy en Syrie, ce n’est pas Lawrence d’Arabie.
    Filed under: Politique 

    Christophe Boltanski et Vincent Jauvert journalistes au nouvel observateur ont refait le chemin de Damas de Nicolas Sarkozy, et c’est éloquent.
    L’action commence en 2008.
    L’ambiance est tendue, ce 15 juin 2008, quand les émissaires de Nicolas Sarkozy entrent dans le bureau de Bachar al-Assad à Damas. Un mois plus tard, le dictateur, si longtemps persona non grata à Paris, doit assister au défilé du 14-Juillet sur invitation du président français. Sa présence provoque déjà la polémique.
    Afin d’adoucir les critiques, les Français ont mission de lui arracher un geste : la libération d’une poignée de prisonniers politiques malades. Comment lui, que plus personne ne reçoit, pourrait-il regimber ? Pourtant, d’un revers de main, le raïs refuse. « Ce fut un non net et brutal », confie l’un des émissaires élyséens, Boris Boillon, à un diplomate américain. Ce dernier interroge alors le Français : après une telle rebuffade, le président Sarkozy va-t-il annuler l’invitation ? Finalement, non. Boillon, gêné : « Nous ne ferons pas de la question des droits de l’homme une condition. » Conversation révélée par Wikileaks.
    Depuis, pendant plus de trois ans, il a couvé l’homme de Damas comme aucun autre chef d’état, le recevant à plusieurs reprises avec tous les honneurs.
    Aujourd’hui Nicolas Sarkozy – dont Assad était encore l’hôte en décembre dernier – n’a pas de mots assez durs pour condamner la répression sanglante en Syrie. Après avoir été le premier à réhabiliter son régime criminel, le président est devenu l’un de ses plus grands pourfendeurs. Comme si cette fermeté affichée servait à masquer ses compromissions et ses naïvetés passées. Comme s’il voulait faire oublier à quel point, pendant trois ans, son ami Bachar l’avait roulé. Il croyait pourtant dur comme fer avoir tout compris de la Syrie.
    Tourisme avec Cécilia
    En 1997, redevenu simple député pour cause d’alternance, il reçoit une invitation du parti Baas, au pouvoir depuis un demi-siècle. Trois jours d’entretiens avec des apparatchiks, notamment Farouk al-Chareh, alors ministre des Affaires étrangères. Cinq jours de tourisme avec Cécilia aux frais de ses hôtes. A l’issue de son périple, il se croit autorisé à écrire dans son livre « Libre » : « Après trois ans, [l’ambassadeur de France, ndlr] n’en connaissait pas beaucoup plus que nous en huit jours. »
    Sarkozy repart de l’Orient compliqué avec des idées très simples sur la « tolérance religieuse » et la « fierté syrienne ». « Il est revenu avec le syndrome de Lawrence d’Arabie », plaisante l’un de ses anciens collaborateurs. Il n’en a ni le charisme ni l’allure.

    XV de France et Sarkozy, un échec transformé!

    octobre 26, 2011 by · Commentaires fermés sur XV de France et Sarkozy, un échec transformé!
    Filed under: Politique 

    Si le XV de France n’a pas gagné en Nouvelle Zélande, Nicolas Sarkozy est en train de montrer aux joueurs comment transformer avec succès.
    Conscient de la popularité de l’équipe de rugby, Nicolas Sarkozy qui n’a aucun succès à son actif, a décidé de transformer les échecs en victoires. C’est assez pratique lorsque l’on est titulaire d’un ratage permanent et cela depuis presque cinq ans…
    En mai 2012, les choses risquent d’être plus compliquées surtout que la perte du pouvoir va jeter un trouble dans le couple Sarkozy-Bruni, couple de circonstance bricolé par la dame pipi de la publicité, Jacques Séguéla.
    Pour les Français l’horizon est sombre, la seule consolation c’est que celui de Nicolas Sarkozy l’est aussi.

    A Gauche comme à droite, les rats se disputent…

    octobre 26, 2011 by · Commentaires fermés sur A Gauche comme à droite, les rats se disputent…
    Filed under: Politique 

    Comment lutter et se débarrasser des rats | Prestation dératisation

    A droite comme à gauche, ce qu’il faut bien appeler des rats, tout le monde se dispute les places alors même que les élections n’ont pas eu lieu, c’est dire la démocratie qui règne en France.
    Rachida Dati qui avait été parachuté à Paris reproche vertement à François Fillon son parachutage dans la capitale, ne voulant pas du premier ministre sur son gâteau. Ségolène Royal a déclaré que Martine Aubry et François Hollande lui avaient promis la présidence de l’assemblée nationale alors que d’autres pointent leurs museaux…
    Des rats, qu’ils soient installés dans l’égout de droite ou dans celui de gauche sont toujours les mêmes, rapaces, dévastateurs.

    Sarkozy vu de l’Italie.

    octobre 25, 2011 by · Commentaires fermés sur Sarkozy vu de l’Italie.
    Filed under: Politique 

    La berlusconisation de Nicolas Sarkozy

    Nicolas sarkozy n’a les faveurs que d’une seule italienne, Carla Bruni. Pour l’Italie, il n’est que prétention et suffisance, probablement pour masquer un complexe disent les italiens…

    Certaines mauvaises habitudes ont la vie dure. Quand les Français se trouvent en difficulté devant les Italiens, ils perdent toute mesure et deviennent arrogants. Ils se mettent à distribuer des coups de tête, pensant ainsi résoudre les problèmes. C’est arrivé, tout le monde s’en souvient, en finale de la Coupe du monde de football en 2006. Zidane avait alors littéralement perdu la tête contre la poitrine de Materazzi. Hier, c’était au tour de Sarkozy de railler notre gouvernement et notre pays.

    Les raisons de la rancune de Nicolas Sarkozy à notre égard sont évidentes. Les comptes de l’Italie n’expliquent pas tout. La vérité, c’est que les Français n’ont pas digéré la nomination d’un Italien [Mario Draghi] à la présidence de la Banque centrale européenne (BCE), qui vient s’ajouter à la présence d’un autre Italien, Lorenzo Bini Smaghi [membre du directoire de la BCE]. Une situation qui met la France en minorité dans la gestion de la finance européenne. [Jean-Claude Trichet quittera la présidence de la BCE à la fin du mois d’octobre 2011.]

    En conférence de presse, en réponse à une question sur la fiabilité de l’Italie, le président français a ri. Comme Zidane juste avant de donner son coup de tête. Le rire hystérique d’un homme en difficulté dans son propre pays, qui fait feu de tout bois pour relever la tête, au point de programmer sa paternité dans la perspective de la campagne électorale présidentielle. Mais il n’y a pas de quoi rire. La France, ses banques, ses industries, dette publique (qui est également énorme) mise à part, sont aussi mal en point que les nôtres.

    Angela Merkel, témoin de la triste mise en scène du président français, n’a pas trouvé ça drôle. Au contraire, elle s’est montrée embarrassée et a confirmé sa confiance en Berlusconi et dans la capacité de l’Italie à se sortir de la crise.
    Pourquoi tant de haine,Berlusconi, Sarkozy, sont pourtant de la même envergure…

    L’Euro et la France.

    octobre 25, 2011 by · Commentaires fermés sur L’Euro et la France.
    Filed under: Politique 

    Depuis les débuts de l’euro, la France n’a toujours pas réussi à équilibrer ses finances. Les français ont par contre bien ressenti l’arrivée de la nouvelle monnaie par une extraordinaire hausse des prix pourtant démentie par les chiffres trafiqués de l’Insee…
    Lionel Jospin, le socialiste, ne voulait pas casser la croissance, ajoutant une baisse du temps de travail (les 35h) qui coûta plusieurs milliards chaque année. A noter la présence à ses côtés d’une certaine Martine Aubry et d’un certain DSK qui n’était pas encore Mr Sex mais un soit disant brillant économiste.
    Jacques Chirac de son côté fit voler en éclats le pacte de stabilité, tout occupé à des problèmes juridico-personnels qu’il aura magnifiquement traité comme on a pu le constater ces dernières semaines; au moins un succès à son actif.
    Tout juste élu, Nicolas Sarkozy en champion de l’économie fila au conseil des ministres des finances européens pour expliquer qu’il ne tiendrait pas les engagements de la France; il était accompagné d’une certaine Christine Lagarde, aujourd’hui directrice du FMI en remerciement du marasme économique installé en France durant quatre ans et des faveurs accordées à Bernard Tapie au détriment des contribuables français.
    Les pays Arabes ont fait leurs révolutions, il serait peut-être temps pour la France….

    le RAID, l’Etat, la Justice, tous des fumistes.

    octobre 25, 2011 by · Commentaires fermés sur le RAID, l’Etat, la Justice, tous des fumistes.
    Filed under: Politique 

    Cooperation du RAID
    Des casseurs de portes qui ne cassent pas des briques…

    Un article dans Libération qui met en valeur une fois de plus la république bananière française qui voudrait tant être un état de droit au moins en parole…
    La justice qui condamne l’état pour préjudice moral à 10.000 euros alors que les enfants étaient présents, probablement marqués à vie, ce n’est pas cher…
    D’autre part cette épisode met en lumière l’incompétence de la police et des juges d’instruction. Les gangsters, eux, ont beaucoup ri, mais ce sont les seuls.
    La France décidément n’est vraiment pas un pays sérieux, à l’image de sa classe politique.

    LIBERATION.
    Perquisitionnée par erreur, une famille fait condamner l’Etat
    Le Raid avait débarqué en force, pensant viser des figures du banditisme parisien qui résidaient en réalité dans un pavillon voisin.

    Une famille résidant dans un pavillon voisin des Hornec, dont plusieurs membres sont considérés comme des figures du banditisme parisien, a fait condamner l’Etat à lui verser 18.000 euros après avoir été perquisitionnée par erreur, selon un jugement consulté mardi par l’AFP. Le 9 novembre 2006, à 6 heures du matin, c’est le branle-bas de combat chez cette famille de Montreuil (Seine-Saint-Denis), dans la banlieue de Paris.

    Des policiers du Raid font usage de leur arme à feu pour fracturer la porte d’entrée et s’introduisent avec violence dans la maisonnée endormie. Ils tirent les parents de leur lit, les entravent, les plaquent au sol et les gardent sous la menace d’une arme pendant une heure et demie, en présence de leurs enfants de 6 et 9 ans.

    Durant tout ce temps, la famille ne reçoit aucune explication, alors qu’il est procédé à une perquisition intérieure et extérieure du pavillon. Les policiers effectuent notamment une fouille approfondie de l’atelier dont les tuiles sont défaites et la laine de verre arrachée.

    En fait, rappelle dans son jugement du 12 octobre la Première chambre civile du tribunal de grande instance de Paris, «l’opération de police visait les consorts Hornec».

    Préjudices moral et matériel

    Dans ce jugement, le tribunal reconnaît qu’il n’y a «pas faute des policiers» qui agissaient sous le contrôle d’un juge d’instruction, «en ce que la famille Hornec est une famille très dangereuse, impliquée (…) dans de nombreuses et graves infractions dont des braquages.»

    Par conséquent, «des précautions exceptionnelles devaient être prises, même si celles-ci ont constitué des violences -anormales et spéciales- pour leurs voisins immédiats.»
    Toutefois, notent les magistrats, la famille en question «a couru des risques bien supérieurs à ce que peut endurer en principe un citoyen».

    L’Etat français devra donc verser à cette famille 10.000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral, 5000 euros au titre du préjudice matériel, plus 3000 euros de frais de justice.

    Page suivante »

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés