• DSK, 1000.000 $ pour une passe….

    novembre 30, 2012 by · Commentaires fermés sur DSK, 1000.000 $ pour une passe….
    Filed under: Politique 

    Pénaliser les clients des prostitués ? Je suis pour - rolivier sur ...

    Les frasques de DSK, l’ancien directeur du FMI vont lui coûter cette fois un million de dollars au titre d’un accord amiable avec Nafissatou Diallo. En plus du million net pour sa victime, DSK devra régler les frais des avocats des deux parties et les honoraires des deux cabinets restent secrets FISC oblige… Divers journaux annoncent des sommes fantaisistes, comme toujours lorsque c’est secret, cela permet d’écrire n’importe quoi.
    Arrangement entre les deux parties au Civil et qui permettra aux deux belligérants de dire qu’ils ont gagné tous les deux. Le FMI sera resté de toutes les façons une bonne affaire pour Domminique Stauss-Khan qui en quatre ans a touché le double de ce qu’il va donner à sa copine d’une heure… Plus encore la somptueuse retraite que lui verse le FMI, organisme scandaleux qui dilapide l’argent des cotisants, c’est à dire NOUS.
    Aujourd’hui, cette institution qui n’est qu’une caisse de réversion fait la joie de l’incompétente Christine Lagarde qui avait expliqué en son temps aux français que prêter de l’argent à la Grèce était une excellente affaire… Etonnant qu’il n’y ait pas eu soixante millions de plaintes pour escroquerie déposées contre l’ancienne ministre des finances de Nicolas Sarkozy?
    Dominique ou DSK attend d’autre part la suite de son affaire pour proxénétisme dans l’affaire du Carlton mais il semblerait selon nos sources que l’on s’oriente vers l’abandon des poursuites, cette affaire nuisant aux politiques et cela en France, on n’aime pas….

    Il faut dissoudre l’UMP.

    novembre 28, 2012 by · Commentaires fermés sur Il faut dissoudre l’UMP.
    Filed under: Politique 

    L’UMP a vécu et tant mieux. Repère de tout ce qui est crapuleux, arriviste à droite, le jumeau du PS, l’UMP qui avait servi à l’élection de Nicolas Sarkozy ne pourra faire le même office une deuxième fois car ils sont déjà deux à s’étriper pour devenir président de cette république bananière en 2017.
    Nadine Morano en appelle à Nicolas Sarkozy tout comme Rachida Dati pour intervenir dans ce conflit à deux, Copé-Fillon afin qu’ils soient trois puisqu’ils sont candidats tous les trois, Sarkozy ne sachant rien à faire d’autre. Mais le jour ou Nadine et Rachida comprendront quelque chose n’est pas pour demain…
    Panier de crabes, les partis politiques sont un véto aux candidats honnêtes et désintéressés; à l’UMP, comme pour se présenter à l’élection présidentielle, il faut obtenir un certain nombre de signatures, de quoi verrouiller le système….
    Le parti de Borloo se frotte les mains espérant récupérer les adhérents déçus d’un tel spectacle, tout comme le Front National de Marine Le Pen qui compte sur les plus extrêmes de l’UMP…
    Mais comme pour le PS, on peut craindre que tout va rentrer dans l’ordre et que la France continuera à être gouverner par ces deux partis de magouilleurs.
    La Belgique, le Royaume Uni, la Suisse sont les planches de salut d’un continent européen à la dérive. Il ne reste qu’à souhaiter l’explosion de la zone Euro puis de l’Europe, on compte sur nos amis Grecs pour sauver les européens…

    El Dia

    L’Egypte victime d’une arnaque….

    novembre 27, 2012 by · Commentaires fermés sur L’Egypte victime d’une arnaque….
    Filed under: Politique 

    L'Egypte veut classer les frères musulmans comme un mouvement ...

    La Religion sous toutes ses formes est probablement la plus vieille escroquerie du monde!
    Il y a peu de temps encore, la France comme bon nombre de pays occidentaux se complaisait dans ce qu’il faut bien appeler un outrage à l’intelligence.
    Les Egyptiens comme bon nombre de leurs frères arabes ont pris conscience qu’il était possible de se débarrasser des dictateurs mais au prix de milliers de morts.
    En occident, on a remplacé les dictateurs par des escrocs politiques, c’est ce qu’on appelle la démocratie comme la plupart des escroqueries que l’on appelle le commerce…
    En Egypte, les frères musulmans qui contrairement aux hommes politiques français et autres n’ont pas qu’un seul but, se remplir les poches, ont expliqué aux électeurs qu’ils étaient pour la modération.
    Une fois élus, les frères musulmans appliquent la même stratégie que leurs frères politiques occidentaux, on fait ce que l’on veut une fois que l’on est élu, les promesses électorales n’engagent que ceux qui les croient…
    Ainsi le président Mohamed Morsi s’arroge de nouveaux pouvoirs afin d’installer plus de démocratie dit-il…. (comprenne, plus de religion).
    Les Egyptiens méfiants descendent dans la rue et la répression s’abat comme auparavant; retour à la case départ.
    Donc, M.Morsi décide que « Les déclarations constitutionnelles, ­décisions et lois émises par le président sont définitives et ne sont pas sujettes à appel ». Le président, qui détient déjà les pouvoirs exécutif et législatif en raison de l’invalidation de la chambre des députés (un peu comme en France avec l’article 49-3), a privé les instances judiciaires, dernier organe de contrôle de ses pouvoirs, de la possibilité d’examiner des appels contre ses décrets.
    Les juges égyptiens ont pris la tête du mouvement de contestation en dénonçant une « attaque sans précédent » et en appelant à une grève des tribunaux dans tout le pays.
    Pas sûr pour ne pas dire que c’est certain que cela suffise….
    Les Egyptiens se sont fait arnaquer par les frères musulmans représentant une religion, avec la consolation que toute l’humanité s’est faite arnaqué avant eux….

    Ramon Lacontessa

    Copé-Fillon, des Staliniens.

    novembre 26, 2012 by · Commentaires fermés sur Copé-Fillon, des Staliniens.
    Filed under: Politique 

    COPE ET FILLON : UNE BATAILLE POUR LE BUTIN

    Nous n’allons pas vous raconter les péripéties de cette bataille honteuse et qui n’est pas près de finir. Quelques faits paraissent avérés. Si, par une négligence venue sans doute de très haut, des voix de certains territoires n’avaient pas été oubliées, Fillon aurait gagné de 26 voix, au lieu des 98 affichées par un Jean-François Copé triomphant.
    Par ailleurs ces chiffres n’ont guère de signification vu les multiples fraudes dont chacun des deux compères se sont accusés avec entrain ; ces gens qui parlent avec orgueil de leurs valeurs ont pratiqué le bourrage des urnes, méthode bien connue notamment aux USA, ce qui ne les empêche pas d’envoyer parfois un tapis de bombes aux peuples qui n’adhèrent pas à la démocratie.

    La palinodie présente en France montre que les deux leaders n’ont aucun respect pour la démocratie ; or, celle-ci malgré des défauts bien connus a l’avantage de policer quelque peu les transmissions de pouvoir.

    Copé par sa fonction avait en charge l’organisation du scrutin et c’est totalement raté. N’a-t-il aucun sens de l’organisation ? Ou bien les ratages étaient-ils voulus ? Il y a là un mystère.
    Par sa fonction, il était et il reste assis sur le coffre où se trouve l’argent que les contribuables apportent sans rechigner. Quant aux moyens de pression multiples et variés, il en tire toutes les ficelles.

    Alain Juppé est entré en scène avec l’auréole d’un sage. Sage, il l’est redevenu après la fin de ses démêlés judiciaires. Pressenti pour un intérim il l’a presque accepté. Sa première tâche devrait être de chasser Copé de son magnifique bureau ! Il a envisagé de recompter les voix ; nous lui souhaitons bien du plaisir avec des bulletins proprement disparus et des procès-verbaux tronqués. Il n’est pas exclu que son intervention se dissolve ; son succès éventuel pourrait lui donner des idées pour 2017 et personne n’en a envie.

    LE BUTIN DE LE REPUBLIQUE FROMAGERE (R.F.)

    Nous affirmons sans ambages que ce conflit odieux est uniquement une bataille pour le butin. Pour le comprendre il faut se référer à la République Fromagère ou R.F. sigle inscrit sur tous les édifices publics. La R.F. fonctionne sur des principes qui en s’ajoutant forment un tout cohérent. L’un de ces principes s’écrit comme suit : l’accumulation du butin étatique le plus important par la force fiscale est un objectif fondamental qui doit passer avant tout autre et qui permet ensuite son partage entre les prédateurs publics de divers niveaux. C’est l’application de ce principe par les gouvernements de toutes sortes depuis des décennies qui a conduit à un pays socialisé pour 70% des activités.

    Pour les personnes éventuellement sceptiques sur le couple diabolique butin-partage nous énumérons pêle-mêle : statut fabuleux des élus, statut princier des anciens présidents de la République et des anciens premiers ministres, dépenses de communication, pyramide abusive des collectivités, les deux décentralisations avec tous les doublons en conséquence, les subventions innombrables…

    DES PROGRAMMES DE RUINE

    Pour que ce ne soit pas uniquement une course éperdue vers le butin, il faudrait que les deux coureurs aient des programmes différents et vraiment valables ce qui n’est pas le cas. En fait, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Qu’on en juge. Tous deux prévoient la fin des 35 heures dans des formules compliquées, mais pourquoi ne l’ont-ils pas fait lorsqu’ils étaient aux affaires ? A remarquer le projet d’un nouveau contrat de travail, s’ajoutant au nombre multiple des contrats existants. Une augmentation de la TVA est envisagée pour lutter contre les délocalisations : c’est inopérant car celles-ci sont dues notamment à la politique industrielle de la France. Quant à l’ISF, loin de le supprimer il y a l’idée de le faire servir au financement des PME ! Dans tout cela le mot de liberté est tragiquement absent. Les deux challengers doivent ignorer que seule une libération fiscale et sociale rapide et puissante des entreprises créerait l’ouragan de richesse capable de résoudre bien des problèmes. Faute de cette libération ce sont des programmes de ruine.

    Le résultat de ce cirque est que nous n’avons pas d’opposition valable aux entreprises destructrices de la majorité. N’oublions pas, en terminant, de mentionner que tous ces prédateurs sont financés par des impôts ou de l’endettement public ce qui est directement contraire à la prospérité générale.

    Michel de Poncins

    Angela Merkel précipite la fin de l’Euro…

    novembre 20, 2012 by · Commentaires fermés sur Angela Merkel précipite la fin de l’Euro…
    Filed under: Politique 

    Angela Merkel détruit la croissance.
    Le titre de ce flash peut surprendre et c’est pourtant bien la triste vérité. Il s’agit en plus de la croissance mondiale. En effet, dans l’économie mondialisée que nous connaissons tous sont solidaires par l’interpénétration des échanges. La Chine jouit d’un taux de croissance à faire des jaloux et, cependant, elle le trouve faiblard : elle l’impute à la croissance européenne désespérément plate. Les USA souffrent aussi ce qui entraîne des répercutions ailleurs.

    Les faits les plus récents sont cruels et têtus. En Europe du sud principalement, les peuples gémissent sous des cures d’austérité qui leur sont imposées par la force. Grèce, Italie, Espagne, Portugal sont dans la danse. Dans ces pays, la police réprime sans ménagement les émeutes inévitables ce qui aggrave le désespoir des populations.

    Le point commun de ces gouvernements est de se référer à l’Europe et c’est là que l’on rencontre Angela Merkel. Elle n’est certes pas seule à la manœuvre, mais le poids économique de l’Allemagne est tel que son influence est prépondérante.

    Indépendamment de leur cruauté, ces politiques ont des effets parfaitement négatifs et cumulatifs. L’économie se contracte et appelle alors encore plus de mesures contraignantes. Les jeunes talentueux vont chercher fortune ailleurs pour échapper à un chômage important. Les riches émigrent ; les agents immobiliers londoniens se félicitent de la venue de riches investisseurs grecs. La désastreuse panne de croissance en Europe trouve dans ces politiques une large part de son explication.

    POURQUOI ET COMMENT ?

    Pourquoi et comment cette austérité a-t-elle été imposée contre toute logique ?

    On rencontre tout de suite un aspect idéologique où la Grèce a joué un rôle majeur. Sa défaillance éventuelle menaçait l’euro. Or cette monnaie, dont personne n’a réellement besoin, est considérée par les eurocrates comme une pièce essentielle de leur projet. Il a donc été décidé de déverser les sommes nécessaires pour sauver et la Grèce et l’euro : nul ne peut calculer honnêtement le nombre de milliards déversés dans ce trou sans fond. En outre, il est probable que l’euro ne sera pas sauvé.

    Cet argent a été volé aux contribuables européens ou a été empruntés sur les marchés. A tous égards, il est enlevé aux entrepreneurs et restreint leurs possibilités d’embaucher et d’investir. En toile de fond, apparaît l’idéologie européenne. Pour les europhiles, cette Europe qui n’en finit pas de se bâtir serait la fin suprême pour un continent de 500 millions d’habitants alors qu’en fait elle porte en elle les germes de son déclin.

    Par une pente naturelle elle devient de plus en plus une machine à cash pour la mafia des eurocrates dont la richesse est proverbiale ; comme dans toute grande unité bureaucratique, le maintien et l’accroissement de cette richesse devient une préoccupation majeure qui ne sera jamais avouée. Le poids financier est insupportable par les impôts nécessaires et il est accompagné de réglementations mouvantes et incertaines : l’incertitude juridique qui est imposée à tout le continent est un facteur de ruine !

    ET ANGELA MERKEL

    Il reste à comprendre, si possible, pourquoi Angela Merkel s’est engagée dans cette voie sans issue pour le continent. Comme toujours dans les démocraties falsifiées que nous connaissons, il y a un méli-mélo. Aux intérêts bassement électoralistes, s’ajoute le poids des idéologies. Il peut y avoir aussi de l’ignorance.

    La sagesse des nations est bien commode : le pire des aveugles est celui qui ne veut pas voir et le pire des sourds est celui qui ne veut pas entendre.

    Michel de Poncins

    UMP, un ticket pour 2017?

    novembre 20, 2012 by · Commentaires fermés sur UMP, un ticket pour 2017?
    Filed under: Politique 

    Le monde entier abasourdi par tant de stupidités à l’UMP, remake de ce qui s’était produit au PS entre Martine Aubry et Ségolène Royal.
    Le monde entier s’interroge sur la classe politique française: Y a-t-il un seul politique français qui ne soit pas abruti, ou corrompu?
    La réponse est malheureusement négative de l’extrême gauche à l’extrême droite.
    Jean-François Copé et François Fillon n »avaient qu’un but en voulant prendre la tête de l’UMP, court-circuiter Nicolas Sarkozy pour les présidentielles de 2017, et
    la meute de supporters d’un côté comme de l’autre n’étaient pas là par conviction idéologique mais bien pour se partager les postes ministériels et autres du futur président.
    Une armée de racailles de Nadine Morano à Valérie Pécresse, et nous ne parlerons pas des hommes tous pourris par cette cinquième république…
    Pauvre France, république bananière pour le monde entier, et qui en a donné encore une fois un exemple édifiant.
    Tout ça pour ça se disent les français qui restent persuadés que les deux protagonistes de cette triste affaire seront couillonnés par l’ex-président Nicolas Sarkozy qui n’apprécie pas d’être revenu un presque simple citoyen; il ne faut pas faire fi des énormes avantages dont bénéficient les anciens présidents…
    L’administration française est à l’image des politiques, inefficace, corrompue et pour l’administration fiscale, elle a basculé dans l’escroquerie.
    Les français lucides et qui le peuvent, fuient ce pays où il ne fait plus bon vivre et souhaitent l’explosion de l’Europe, la mort de l’Euro.
    Pour les rêveurs, ils attendent l’homme providentiel, un Robespierre pour nettoyer cette classe politique où les bla-bla n’y suffiront pas, et où il faudra trancher dans le vif.

    William Cardspeare

    Eva Joly, magistrate puis crapule…

    novembre 16, 2012 by · Commentaires fermés sur Eva Joly, magistrate puis crapule…
    Filed under: Politique 

    Eva Joly propose un jour férié pour Kippour et un autre pour l'Aïd ...

    Incroyable bouillon de pourriture que le milieu politique français. Eva Joly après s »être présentée comme le bras séculier de la justice a enfin montré son vrai visage, une arriviste comme les autres à l’image de sa copine Cécile Duflot.
    Aigrie d’avoir fait une score aussi minable aux présidentielles, Eva Joly cherche à reprendre pied dans la politique et n’hésite pas à enfreindre la loi pour parvenir à ses fins…
    En compagnie du repris de justice José Bové, et d’un autre aigri qui ne se remet pas de n’avoir pas obtenu un poste au gouvernement, Jean-Vincent Placé, compagnon de Cécile Diflot les nouveaux Tenardier de la politique française, Eva Joly est rentrée par effraction dans une maison appartenant au groupe Vinci pour protester contre le projet d’aéroport dans le secteur de Notre Dame des landes.
    La crapule notoire qu’est José Bové déclarait:
    « C’est un acte illégal parce qu’on ouvre un bâtiment qui appartient à Vinci mais c’est un acte légitime parce que nous sommes en plein hiver, qu’il y a des millions de personnes dans la rue, que donc on respecte la loi sur les réquisitions ». Les escrocs ont toujours des arguments à faire valoir, souvenez vous de Bernard Tapie, un spécialiste…
    Europe Ecologie les Verts ne déroge pas à la spécificité de la politique française, tous pourris. Ces quatre là (Eva Joly, Jean-Vincent Placé, Cécile Duflot, José Bové) en sont un bel exemple.

    William Cardspeare

    François Hollande, PDG, Président Dandin Galimatias.

    novembre 12, 2012 by · Commentaires fermés sur François Hollande, PDG, Président Dandin Galimatias.
    Filed under: Politique 

    Oui, je n'aime pas les riches. Je n'aime pas les riches, j'en ...
    COMPETITIVITé

    C’est à une nouvelle histoire bien française que nous assistons médusés. Dès son arrivée, le nouveau pouvoir incarné par François Hollande a montré sa haine des riches et des patrons en la concrétisant par des impôts et des réglementations contraignantes. C’était une attaque frontale contre la compétitivité ; la seule excuse était l’ignorance de ce pouvoir : ce n’est pas à l’ENA que l’on apprend quoi que ce soit d’utile et de concret sur les entreprises et sur le fonctionnement d’une économie libre.

    Soudain, le pouvoir se réveille sentant le parquet qui s’effondre, il commande un rapport. Les rapports répondent à un usage bien établi de la « République Fromagère ou R.F. « pour se débarrasser d’une calamité souvent causée par lui-même ; parfois le rapport est conçu pour être long à rédiger ce qui favorise un camarade en peine. L’élu pour la compétitivité était sans danger : Louis Gallois est un haut fonctionnaire socialiste n’ayant pas l’expérience de la direction d’entreprise capitaliste, mais uniquement d’entreprise publique comme la SNCF. Il ne peut donc connaître le fonctionnement réel des entreprises privées.

    Il a, d’ailleurs, montré son incompétence en brandissant son rapport sur le perron de l’Elysée avec 22 mesures. Ces 22 mesures ne sont que du copier-coller de nombreux rapports antérieurs sur le même sujet et ressemblent toutes à des usines à gaz. Elles ne peuvent remédier à la désindustrialisation, au chômage en conséquence et à la paupérisation.

    LES INTENTIONS DU POUVOIR

    Le pouvoir, avec sagesse, a enfermé le rapport Gallois dans le placard doré des milliers de rapports inutiles et a énoncé ses intentions. Ce faisant il renchérit sur les défauts visibles du rapport Gallois.

    Sans sourire, il va proposer 35 mesures ! Il n’est plus question de choc : les principales mesures sont annoncées pour le budget 2013. Alors que des entreprises meurent tous les jours, on leur promet des lendemains qui chanteront en 2014 ! L’illisibilité est totale ; personne ne peut comprendre le mécanisme du crédit d’impôt annoncé et de belles empoignades juridiques sont probables dans la foulée. Il est impossible de prévoir son impact réel ; cela n’empêche pas le gouvernement de prétendre chiffrer à 300 000 le nombre des futurs emplois qui seront créés : un ordinateur peut tourner comme un fou, mais il ne finira que refléter les hypothèses fournies par les manipulateurs qui le dirigent. En outre, motus sur le nombre d’empois détruits par l’ouragan fiscal annoncé. Les futures décisions éventuelles exhalent une telle odeur d’usines à gaz que des députés de la majorité s’en inquiètent à juste titre.

    Le pouvoir d’achat va être sérieusement amputé par les hausses de TVA prévues avec de nouveaux taux intermédiaires. Là encore l’ordinateur nous apprend que cela ne fera pas fléchir la consommation. Le fléchissement du pouvoir d’achat signifie les progrès de la paupérisation donc moins de clients pour les entreprises qui y perdront de la compétitivité.

    Indépendamment de la TVA, bien d’autres impôts nous menacent sans que des chiffres puissent être cités car cela bouge tous les jours. Cet acharnement fiscal se profile après un salut rapide et poli aux économies d’argent public que l’on ne fera pas. Justement chemin faisant, l’on ne manque pas de prévoir de nouveaux organismes comme un fonds spécial de 500 millions d’euros pour les PME en difficulté. Le rôle des comités d’entreprises va être renforcé puisqu’ils auront le droit de vérifier l’usage du crédit d’impôt.

    L’espoir déraisonnable est, en manipulant adroitement les compteurs de la galaxie d’usines à gaz super étatiques, de faire surgir du gaz là où il n’y en a pas.

    L’origine historique de tous ces désordres est que le manque de compétitivité viendrait exclusivement du poids insupportable des charges sociales. Les chiffres cités ici ou là montrent bien un écart important avec nos voisins s’accompagnant de coûts de main d’œuvre excessifs. Il faudrait donc décharger les entreprises et faire porter le fardeau par d’autres, ce qui est parfaitement illusoire. Il n’y a jamais de bons impôts : si les entreprises espèrent échapper, d’une façon incertaine au demeurant, aux charges sociales, elles seront rattrapées par ailleurs.

    LA SOLUTION

    L’Etat socialiste envahit depuis longtemps 70 % de la vie nationale et tous les comptes sont solidaires. Faute de la politique adéquate, si l’on décharge les uns, d’autres seront tapés et la paupérisation continuera.

    Les réactions du MEDEF, de la CGPME et d’autres organisations patronales sont étranges ; le plan est approuvé globalement car la fronde des patrons aurait fait fléchir le gouvernement. Une question terrible se pose devant cette attitude : y-a-il ignorance ou complicité active ? Peut-être les deux.

    Les lecteurs habituels de ces flashs connaissent la voie royale ouverte pour redonner au peuple français la prospérité à laquelle il a droit, au lieu de la cruelle austérité qui lui est imposée. Cela passe évidemment par la libération des entreprises seules créatrices de richesse.

    A cette fin, il faut supprimer un ou deux grands impôts, pas en 2013 mais tout de suite. Parallèlement il ne faut pas saluer poliment les économies mais les faire. Elles doivent être liquides, immédiates et massives.

    L’histoire du TITANIC est instructive. Le capitaine était seul maître à bord comme le veut l’usage. Il a mal analysé les faits et, surtout, s’est obstiné dans l’erreur : la suite est connue.

    Par un pur hasard électoral, le capitaine du vaisseau France a tous les pouvoirs, ce qui est très rare. S’il s’obstine dans l’erreur, il va précipiter les passagers contre l’iceberg dur de la réalité.

    MICHEL de PONCINS

    Barack Obama, François Hollande, un point commun…

    novembre 8, 2012 by · Commentaires fermés sur Barack Obama, François Hollande, un point commun…
    Filed under: Politique 

    Barack Obama vient d’être réélu et tout le monde se congratule comme si la planète était sauvée. François hollande lui-même s’est dit très content de cette réélection du parti démocrate aux USA et pourtant…
    Les Etats-Unis sont criblés de dette, ont émis ces dernières années ce que l’on pourrait appeler de la fausse monnaie à tour de bras, le dollar ne valant pas le papier sur lequel il est imprimé.
    L’Europe toujours à la traîne ou en remorque derrière les USA a choisi elle-aussi d’imprimer en masse de l’Euro qui ressemble de plus en plus à une monnaie de singe mais destinée à des pigeons que sont les européens…
    Si les USA ne mettent pas plusieurs tours de vis dans leurs dépenses et n’augmentent pas les impôts de façon massive, ce sera la récession, et étant la locomotive du commerce mondial, on sait pertinemment que cela entraînera la mort de l’Euro.
    L’Euro disparu, inconcevable vous diront les politiques alors que cette monnaie a ruiné les européens, et que l’inflation contrairement aux chiffres bricolés de l’INSEE n’est pas de deux pour cent mais de six par an!
    Les ménagères qui font les courses depuis l’apparition de l’euro n’arrêtent pas de le clamer sur toutes les chaînes de télévision mais on leur explique qu’elles sont idiotes et qu’elles n’entendent rien à l’économie; et pourtant elles ont raison.
    Les hommes politiques sont des escrocs, Jean-Marc Ayrault l’avouait à demi-mots dans le journal de TF1 mardi soir devant un Gilles Bouleau pugnace.
    La réélection d’Obama ne changera rien, sauf pour lui et ses amis, pas plus que l’élection de François Hollande pour les français; les années de galère sont à venir.
    Les citoyens affolés cherchent une monnaie refuge, n’ayant plus confiance dans le dollar ou l’euro qui a autant de valeur que l’Ariary ou le franc malgache.
    Mais à Madagascar il y a en quelque sorte deux monnaies pour un même pays, le franc malgache datant d’avant 2004 et l’Ariary depuis cette époque. Un Ariary vaut cinq francs malgache et en économistes avisés, les Malgaches se servent des deux monnaies, l’une pour les petites sommes, l’Ariary, et l’autre, le franc pour les grosses sommes, ainsi les pièces sont en Ariary et les billets en franc…
    Comme le dit très justement l’économiste reconnue Anita Ranoroharivelo, ce système n’est pas transposable à l’Europe, qui s’est dotée d’une banque centrale (BCE) dont les intérêts divergent de ceux de la FED.
    En période de crise certaine, la meilleure des garantie reste la monnaie sonnante et trébuchante, en or ou en argent…

    William Cardspeare

    Martine Aubry, enfin inculpée.

    novembre 7, 2012 by · Commentaires fermés sur Martine Aubry, enfin inculpée.
    Filed under: Politique 

    EN DIRECT. PS: Harlem Désir se dit

    Martine Aubry, responsable du fiasco financier des trente cinq heures est aujourd’hui inculpée ou mise en examen pour homicides et blessures involontaires.
    Non contente d’avoir des idées coûteuses et inutiles, Martine Aubry est encore plus inconsistante sur les dossiers sérieux.
    alors que les effets ravageurs de l’amiante étaient connus fin des années 1970, Martine Aubry à l’époque ou elle était directrice des relations du travail du ministère du travail entre 1984 et 1987 se foutait éperdument des effets nocifs de ce produit plus occupée par sa carrière politique.
    Devenue secrétaire général du PS, place qu’elle a laissé au repris de justice Harlem Désir, les victimes de l’amiante n’ont jamais été le problème de Martine Aubry, pour preuve, l’annonce faîte aujourd’hui comme quoi elle réfutait toutes les accusations.
    Nicolas Sarkozy devant un juge, Martine Aubry devant un juge, Jean-Marc Ayrault devant un juge en son temps, celui qui devait être à coup sur d’après les sondages le président des français, DSK, englué dans une affaire de proxénétisme, les français auraient tort de s’inquiéter, ils ont la meilleure classe politique et la plus belle démocratie du monde….

    William Cardspeare

    Page suivante »

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés