• Voeux Merkel contre Voeux Hollande…

    décembre 31, 2012 by · Commentaires fermés sur Voeux Merkel contre Voeux Hollande…
    Filed under: Politique 

    Le portable d'Angela Merkel espionné par les Etats-

    Révélés en avant-première, les voeux de la chancelière allemande, Angela Merkel, seront marqués ce soir par une très grande prudence dans un contexte économique désastreux en Europe : « Pour notre prospérité et notre solidarité nous devons trouver le bon équilibre » … « La crise de la dette souveraine européenne montre à quel point cet équilibre est important » expliquera Mme Merkel. Cependant nous devons faire preuve de patience car la crise est loin d’être terminée et 2013 pourrait être plus difficile que l’année écoulée, en raison d’un ralentissement de la croissance économique… »
    Exactement le contraire de ce que dit et dira Flamby ou François Hollande aux français….
    Qui croire, les lecteurs d’El Dia le savent, informés des perpétuelles escroqueries politiques de cette cinquième république.

    El Dia.

    Faillite Dexia, idem pour BPI.

    décembre 31, 2012 by · Commentaires fermés sur Faillite Dexia, idem pour BPI.
    Filed under: Politique 

    DEXIA un SCANDALE POLITIQUE DE PLUS

    Nous avons supporté le scandale du Crédit Lyonnais et bien d’autres. Voici maintenant Dexia dont les difficultés étaient connues depuis longtemps mais dont le sauvetage, organisé en urgence, nécessite des milliards d’argent public.

    Le gouffre est ancien, il est le fruit des énarchos-socialos au pouvoir depuis des décennies. Pour assurer le sauvetage, les contribuables vont être invités à verser des sommes immenses, difficiles à évaluer.

    Il y a, d’abord, la part de la France dans une augmentation de capital réservée aux trois états, France, Belgique et Luxembourg, le feu vert ayant été obtenu le 21 décembre : il s’agit en quelque sorte d’une nationalisation à trois. Mais ce n’est qu’une broutille. En parallèle, les états donnent à Dexia une garantie de 85 milliards d’euros, la France en fournit la moitié environ. Pour des raisons que les lecteurs de ces flashs connaissent bien, de telles garanties se transforment toujours en pertes, car la garantie n’est qu’un habillage provisoire pour masquer le gouffre.

    Il y a encore DMA ou Dexia Municipal Agency, l’entité qui porte les crédits aux collectivités territoriales françaises dont 10 milliards de prêts toxiques. La France l’acquiert pour un euro symbolique. Parallèlement et sans rigoler du tout, Dexia promet un retour à l’équilibre en 2018. Dans son actif, se trouve un portefeuille de 245 milliards d’euros de participations très liées au secteur public en Europe, notamment en Espagne et en Italie ; cette description résumée ne présage rien de bon. Combien faudra-t-il provisionner ?

    L’HISTOIRE DE DEXIA

    En 1987, il s’agissait d’une obscure petite division de la Caisse des Dépôts et Consignations, finançant les collectivités locales. Elle s’en émancipa pour devenir le crédit local de France, coté en Bourse et privatisé. En 1996, eut lieu un mariage avec le voisin belge du même métier, l’union recevant un nouveau nom : DEXIA. L’objectif était de devenir un leader mondial dans le financement des collectivités locales. L’inconvénient de ce métier est la faiblesse des marges. Au lieu de chercher à améliorer le coeur du métier, les dirigeants partirent à l’aventure.

    Ce fut, tout d’abord, la « transformation » ce qui est un péché capital dans le domaine financier. Ils empruntèrent à court terme pour pas très cher et prêtèrent à long terme pour plus cher ; une mécanique infernale était lancée. Comme cela rapportait beaucoup d’argent, les mêmes dirigeants se lancèrent dans une boulimie d’acquisition d’entreprises, d’activités, ou même de portefeuilles : Espagne, Italie, Japon, États-Unis étaient leurs terrains de chasse. Tout baignait, mais ce n’était qu’une apparence. En 2008, brusquement, DEXIA eût besoin de 260 milliards d’euros, la banque n’ayant que quatre jours de liquidités devant elle. Les États belges, français et luxembourgeois furent appelés au secours. Chemin faisant, l’action a perdu 94 % de sa valeur. Pendant cette course folle, DEXIA a poussé les collectivités territoriales à s’endetter pour réaliser des projets des élus en les chargeant d’emprunts toxiques : la révolte gronde chez des responsables locaux découvrant la ruine par des contrats insensés et se tournant vers l’Etat pour compenser. Constatons que des palais pour des collectivités ont été bâtis avec des emprunts toxiques !

    Nous savons tous que par le poids insupportable de leur organisation et du train de vie de leurs dirigeants, ces collectivités génèrent une partie appréciable de l’ouragan fiscal écrasant l’économie. DEXIA a ajouté au malheur en poussant à des investissements inutiles au gré des caprices des élus.

    NE PAS RECOMMENCER

    Avant la découverte de la catastrophe, les avertissements n’ont pas manqué ; les responsabilités sont innombrables : luxe et nombre des administrateurs, représentants des collectivités, Caisse des Dépôts et Consignations, ministères. Les barbichettes se sont tenues les unes avec les autres.

    DEXIA nous renvoie comme dans un miroir les défauts de l’économie administrée : gâchis des interventions publiques dans le domaine économique, irresponsabilité générale, folie des grandeurs, légèreté dans le choix des investissements, course absurde vers l’étranger lointain et dangereux.

    Il ne faut surtout pas recommencer ; or c’est ce que fait le pouvoir provisoirement en place. Il vient de créer la banque publique d’investissement ou BPI qui double plusieurs organismes déjà existants et les élus salivent à l’avance. Un nouveau futur scandale s’annonce.

    MICHEL de PONCINS

    Les Voeux de Hollande, Guignol à la télé!

    décembre 29, 2012 by · Commentaires fermés sur Les Voeux de Hollande, Guignol à la télé!
    Filed under: Politique 

    Vœux rituels : 2013 dans le flou

    Lundi soir, il y a fort à parier qu’il n’y aura personne devant les téléviseurs pour regarder l »émission de Guignol, intitulée les Voeux du Président.
    L’Elysée a laissé filtrer l’intention de François Hollande de donner de l’espoir…
    Alors que le conseil constitutionnel vient de ridiculiser la mesure phare du candidat Hollande et de son valet Pierre Moscovici, que le chômage a changé d’allure pour passer au galop, François Hollande va tenter de faire croire aux français que la crise est derrière nous alors qu’elle est bien devant nous.
    Les français ont pu apprécier le degré de compétence du président et de son gouvernement, aussi ils préféreront aller boire un coup plutôt que de regarder des singeries à la télé, Guignol, ce n’est vraiment plus de leurs âges et l’ambiance n’y est pas.
    Mobiliser le pays, voilà paraît-il la dernière lubie de l’ex-marie de la Bravitude, il y a vraiment de quoi s’inquiéter, (certes il a divorcé, mais il avait quand même dit oui à celle qui n’a pas changé) alors que tout ce qui peut courir s’enfuit de l’hexagone.
    Les français devraient s’interroger également sur les déclarations de François Hollande quant à la consolidation et la sortie de crise de l’euro… Pourquoi toutes les banques centrales se précipitent sur l’or? That is the question.

    El Dia

    Les stars françaises vous souhaitent une bonne année…

    décembre 29, 2012 by · Commentaires fermés sur Les stars françaises vous souhaitent une bonne année…
    Filed under: Politique 

    Vincent Maraval :

    Les stars françaises vous souhaitent une bonne année, mais de l’étranger.
    Récemment dans un article, El Dia recensait les acteurs, sportifs, chanteurs et autres qui vivaient à l’étranger pour fuir le racket du FISC français.
    Gérard Depardieu s’étant fait tirer dessus à boulets rouges par le gouvernement sovieto-socialiste français, c’est aujourd’hui un producteur qui vient dénoncer les gains et cachets des acteurs français alors que les performances ne sont pas au rendez-vous…;
    Vincent Maraval, s’indigne des sommes astronomiques touchées par les acteurs et actrices françaises, fruits selon lui du système même de financement du septième art en France.
    Fondateur de la société de distribution Wild Bunch, qui a notamment produit The Artist et La Part des anges, Vincent Maraval assure que les stars françaises touchent, en proportion de la taille relative de leurs cinémas, plus que les stars hollywoodiennes. Voire plus en valeur absolue.
    Il paraîtrait que Daniel Auteuil, « dont les quatre derniers films représentent des échecs financiers de taille, continue à toucher des cachets de 1,5 millions d’euros sur des films co-produits par France Télévisions ». Encore une fois, le contribuable français paye….
    Vincent Maraval dénonce tout un système, assurant que « la France détient le record du monde du coût moyen de production : 5,4 millions d’euros, alors que le coût moyen d’un film indépendant américain tourne autour de 3 millions d’euros ». Décortiquant les diverses aides publiques au cinéma français, et les obligations de production des chaînes de télévision, il en conclut à une dérive : « protéger l’exception culturelle » finit par profiter « à une minorité de parvenus ».
    Il pointe nommément Vincent Cassel, Marion Cottillard, Dany Boon (qui s’est installé à Los Angeles). Ce dernier aurait touché 3,5 millions d’euros pour Un Plan parfait , qui aurait été vu par à peine 1,2 milllions d’entrées, et empocherait pour son prochain film, Hypercondriaque, quelque 10 millions d’euros. «Dix fois moins de recettes, cinq fois plus de salaire, telle est l’économie du cinéma français», conclut l’auteur.
    En comparaison, Natalie Portman est la comédienne la plus rentable de la planète. Pour chaque dollar dépensé, cette dernière rapporte environ 42,70 dollars (32 euros) à son studio de production.
    Jean-Marc Ayrault qui ne s’est jamais exprimé sur les exils des acteurs français, décidément ne doit pas aimer Gérard Depardieu…
    L’affaire Depardieu, c’était l’arbre qui cachait la forêt.

    El Dia

    Hollande est un amateur dit la constitution.

    décembre 29, 2012 by · Commentaires fermés sur Hollande est un amateur dit la constitution.
    Filed under: Politique 

    La Loi Alur validée très largement par le Conseil Constitutionnel ...

    Décidément, François Hollande et son gouvernement font n’importe quoi; c’est le conseil constitutionnel qui le dit.
    Cette fois, suite à un recours de l’UMP, Le conseil constitutionnel a censuré samedi la contribution à 75% sur les revenus annuels de plus d’un million d’euros.
    Les parlementaires UMP avait saisi le Conseil constitutionnel du projet de loi de Finances 2013 et le projet de loi de finances rectificative pour 2012, adoptés de manière définitive par le Parlement respectivement le 20 et le 19 décembre.
    « Une méconnaissance de l’égalité ». Le Conseil constitutionnel a estimé qu’il souffrait d’une « méconnaissance de l’égalité devant les charges publiques », selon le communiqué diffusé par l’institution.
    • Les modalités de calcul de l’ISF retoqué. Les « Sages » ont également retoqué les modalités de calcul du plafonnement de l’impôt sur la fortune (ISF), en particulier l’intégration des revenus ou bénéfices capitalisés, « que le contribuable n’a pas réalisés ».
    Ridiculisé, ce gouvernement pourrait l’être une fois de plus avec le contrat du plus grand paquebot du monde décroché par la STX France dont les modalités seront épluchées par les instances européennes à la demande de la Finlande. Il y a fort à parier que ce bateau va être financé par les contribuables français, Pierre Moscovici tout comme Jean-Marc Ayrault n’ayant pas la moindre notion d’économie de marché et d »économie tout court…

    El Dia

    USA, récession en 2013.

    décembre 29, 2012 by · Commentaires fermés sur USA, récession en 2013.
    Filed under: Politique 

    C’est la panique aux Etats-Unis! Après avoir dépensé sans compter la fausse monnaie imprimée à tour de bras par la FED, l’heure des comptes approche et l’avenir s’annonce aussi sombre pour les américains que pour les européens…
    Inutile de se souhaiter une bonne année lundi soir 31 décembre 2012, l’année 2013 sera l’une des pires pour les peuples. Seule éclaircie, les politiques avec Barack Obama et François Hollande en tête pourront se satisfaire de leurs élection et réélection… C’est bien la seule spécialité ou l’incompétence paye.
    Car si les USA en sont là, il faut rappeler que Obama est au pouvoir depuis quatre ans, et que non content de laisser faire, il a été le complice de Ben Bernanke.
    Dans l’impasse, Barack Obama veut en rejeter la responsabilité sur les républicains qui refusent de signer un chèque en blanc aux démocrates.
    A la façon de François Hollande, Barack Obama veut laisser expirer pour les plus riches les cadeaux fiscaux consentis par son prédécesseur républicain George W. Bush, tandis que John Boehner ne veut pas entendre parler d’une hausse du taux d’imposition pour quiconque.
    Faute d’accord, une cure d’austérité va se mettre automatiquement en place le 1er janvier, avec une hausse généralisée des impôts et des coupes drastiques dans les dépenses. Ce choc indispensable va faire replonger la première économie mondiale dans la récession.
    Barack Obama a prévenu vendredi que si Harry Reid et Mitch McConnell ne parvenaient pas à trouver un compromis acceptable pour tous, il demanderait au premier de présenter un texte de loi pour bloquer les hausses d’impôts automatiques du 1er janvier et de le soumettre au vote, forçant ainsi les républicains à prendre la responsabilité d’un blocage, un façon de s’en laver les mains.
    2013, une année de misère pour tous grâce à nos hommes et femmes politiques. Les peuples n’ont-ils pas les politiques qu’ils méritent?

    Ramon Lacontessa

    Jacques Delors veut amputer l’Europe…

    décembre 28, 2012 by · Commentaires fermés sur Jacques Delors veut amputer l’Europe…
    Filed under: Politique 

    Jacques Delors - Wikipedia, the free encyclopedia

    Jacques Delors, celui qui avait refusé de briguer le poste de président de la république française n’a pas fait que des choses biens! Il est notamment le père de Martine Aubry, une catastrophe politico-économique pour la France. Il était ministre de l’Économie, des Finances et du Budget de 1981 à 1984, là non-plus, pas de quoi pavoiser….
    Jacques Delors, socialiste mesuré, a été un président de la commission européenne de 85 à 94 et un fervent défenseur de l’Europe, mais pas pour le plus grand bonheur des Français, ceux-ci payant chaque année un lourd tribu à l’Europe.
    Les Anglais, plus méfiant, participe financièrement, pratiquement à la même hauteur, mais ont préféré garder leur monnaie, se préservant des dérives d’une bureaucratie européenne dangereuse….
    La Grande Bretagne en pays responsable, est hostile à plus d’intégration européenne comme l’immensité du peuple français. Mais en France, on sait ce qu’on fait de l’opinion du peuple même lorsqu’il s’exprime par référendum…
    Jacques Delors qui a sa propre idée sur la démocratie propose à l’Angleterre de se retirer de l’Europe et d’opter pour une autre forme de partenariat, lui reprochant de s’intéresser seulement à ses propres intérêts…
    Jacques Delors précise: »En cas de sortie de l’UE, le Royaume-Uni resterait néanmoins un partenaire privilégié. Le Royaume-Uni est stratégique et économiquement important, mais comme le sont aussi d’autres pays, comme l’Inde et la Chine’. On pourrait même ajouter comme le reste du monde. Alors, Jacques Delors gâteux? C’est bien possible, et même probable à 87 ans.
    Jacques Delors a largement contribué à ruiner les français sous l’ère Mitterrand, flambeau repris par sa fille Martine Aubry et sa géniale idée des 35 heures.
    Les français s’interrogent, est-ce la fin de cette dynastie politique?

    William Cardspeare

    François Hollande, pour un suicide en 2013.

    décembre 27, 2012 by · Commentaires fermés sur François Hollande, pour un suicide en 2013.
    Filed under: Politique 

    francois-hollande-vise-dans-la-chanson.jpg | NPA
    La dette officielle de la France représente 90% du PIB, en faisant abstraction d’un tas de dettes plus ou moins importantes que l’on ne comptabilise pas afin de ne pas affoler la populace.
    Les nantis qui ne sont pas tous des rentiers stupides, connaissent la situation qui ne date pas d’hier et depuis des décennies, les français s’exilent afin de protéger leurs patrimoines.
    C’est ainsi que dans la seule ville de Londres, on trouve 300.000 résidants français qui déclarent qu’ils ne reviendront jamais en France quelque soit le gouvernement (gauche ou droite), et sous-entendu, tant que la France restera une république bananière.
    C’est ainsi que de part le monde, on trouve des communautés de français à peu près sur tous les continents et dans tous les pays.

    Un farceur représentant le DAL, un certain JB.Eyraud (Jean-Baptiste Eyraud, dit « Babar » est un militant français de l’extrême-gauche, ancien maoiste etc) déclarait qu’il fallait réquisitionner les logements libres car les prix des logements avaient doublé alors que le SMIC non! Comparaison pour le moins stupide car les loyers augmentent en fonction de la demande et non du cours du smic. Cette association, Droit au logement, oublie que construire des logements sociaux comme elle le réclame (150.000) ne réglera pas la crise car avec 200.000 immigrants officiels et autorisés chaque année, chiffre que l’on peut multiplier avec les sans-papiers, les principaux clients du DAL, c’est 400.000 logements qu’il faudrait construire…. Mais avec quel argent? L’aimable farceur qu’est Jean-Baptiste Eyraud vous dira qu’il faut le prendre à Gérard Depardieu…

    François Hollande ce matin a fait une visite à la France qui se lève tôt en se rendant aux halles de Rungis, encore étonné de trouver des travailleurs qui commencent à trois heures du matin; il est certain que pour quelqu’un qui n’a jamais rien foutu, c’est une sacré découverte.
    De la présidence à la simple association de quartier, la France est sous la coupe de gens incapables, certes plein de bonne volonté, mais cela ne suffit pas. François Hollande avec ses mesures fiscales qui n’auront rien fait gagner au budget de l’état, pire, aura fait perdre à la France les derniers consommateurs qui pouvaient encore consommer.
    2013 va être l’année record des faillites, des dépôts de bilan, du chômage, des suicides et de la fuite de tous ceux qui possèdent encore quelque chose. Certains avaient traité le président de la république d’idiot, sans faire dans la dentelle, mais ne serait-il pas tout simplement benêt?
    Quand on y regarde de plus près, son premier ministre n’est pas immaculé comme l’ange blanc, ayant eu une condamnation pour une attribution de marché public douteuse…. Son ministre du budget lui non plus n’a pas le costume de l’homme intègre et désintéressé. Son ministre du travail, un vieux renard qui depuis longtemps n’a plus de flair. Quant à son ministre du redressement productif et industriel, qui se caractérise par une prétention sans borne et une vanité égale à son incompétence, c’est le fou du roi…
    Moscovici occupant un poste clé, celui des finances, est un olibrius qui n’a oeuvré toute sa vie que pour accéder aux fonctions ministérielles, voir plus disent ses amis. Il naît au sein d’une famille juive d’intellectuels de gauche. Son père est le psychologue social Serge Moscovici qui, adolescent pendant la Seconde Guerre mondiale, milita au Parti communiste roumain1 avant de fuir son pays en 1947 pour se réfugier en France. Il participa également à la fondation du mouvement des Verts. Sa mère est la psychanalyste Marie Bromberg. Proche du PCF.
    Il quitte la LCR d’Alain Krivine en 1984. Sous l’impulsion de Dominique Strauss-Kahn, qui fut son professeur à l’ENA, il se rapproche du PS, dont il devient en 1986 secrétaire du « groupe des experts » constitué par Claude Allègre. Considérant ses engagements de jeunesse, il affirmera en 2006 :  » Le Parti socialiste me paraissait opportuniste ». En 2008, il tente de s’emparer du PS en se présentant comme secrétaire général en vue des présidentielles de 2012 mais certains socialistes comme Cambadélis qui milite pour une candidature DSK, ne l’entendent pas de cette oreille et font capoter l’opération.
    Début septembre 2008, il se déclare « post-strausskahnien ». Fin septembre 2008, lors du dépôt des motions, les « barons locaux » de la « Ligne Claire » ayant décidé de rejoindre Ségolène Royal, Jean-Christophe Cambadélis et Arnaud Montebourg déclarant soutenir la motion de Martine Aubry, il annonce au dernier instant qu’il rejoint Bertrand Delanoë. Vous avez dit opportuniste?
    Après avoir apporté son soutien à Dominique Strauss-Kahn, qui ne put se présenter en raison de son inculpation pour agression sexuelle en mai 2011, il envisage un temps de présenter sa candidature – social-démocrate – à la primaire présidentielle socialiste de 2011 en vue de l’élection présidentielle de 2012. Sur les conseils de ses amis, Il choisit fin juin de soutenir François Hollande pour la primaire socialiste.
    On comprend mieux Gérard Depardieu et les autres: sauve qui peut…

    William Cardspeare

    Henri Proglio, Traître industriel?

    décembre 26, 2012 by · Commentaires fermés sur Henri Proglio, Traître industriel?
    Filed under: Politique 

    Henri Proglio nommé à la tête du groupe italien d'énergie Edison ...

    On avait déjà parlé d’Henri Proglio dans El Dia, du temps de Nicolas Sarkozy….

    Henri Proglio comme Nicolas Sarkozy se fout du monde…
    Henri Proglio, tout sera lumineux chez EDF…

    Henri Proglio, le PDG d’EDF, celui dont le visage rappelle un célèbre gangster de Chicago serait-il lui aussi un truand de grande envergure?
    La question que l’état se pose aujourd’hui, Proglio aurait-il voulu doubler AREVA au profit des chinois pour concurrencer l’EPR?

    L’Inspection générale des Finances enquête selon «Le Canard Enchaîné» d’aujourd’hui; elle vient d’ouvrir «il y a quelques jours», à la demande du gouvernement, une enquête sur les conditions de la signature du partenariat effectué en novembre 2011.

    Bercy cherche à «élucider les conditions dans lesquelles Proglio a signé en novembre 2011 un drôle de partenariat nucléaire entre l’électricien français et son homologue chinois China Guangdong Nuclear Power Company (CGNPC)», écrit le journal satirique ; ajoutant que «de leur côté, les services de renseignement s’efforcent d’établir la nature des liens entre certains dirigeants d’EDF et leurs partenaires chinois». Une véritable histoire d’espionnage!

    Selon «Le Canard Enchaîné», l’accord – que le patron d’EDF a présenté «quelques semaines avant la présidentielle, le 11 avril» à ses administrateurs – a été critiqué par l’Agence des participations de l’État, mis en question dans une note classée «confidentiel-défense» le 16 avril, puis bloqué le «19 avril, à trois jours du premier tour de la présidentielle» par le ministre de l’Économie de l’époque, François Baroin. Après une réunion du Conseil de politique nucléaire en septembre sous l’autorité du président de la République François Hollande, l’électricien français a fini par signer le 19 octobre avec Areva et CGNPC «un accord confidentiel tripartite», relève «Le Canard Enchaîné».

    On se souvient de la guerre entre Anne Lauvergeon, ex-PDG d’AREVA, débarquée par Nicolas Sarkozy (contre l’avis du président du conseil de surveillance Jean-Cyril Spinetta) et Henri Proglio qui voulait le contrôle total du nucléaire… On peut se demander si Nicolas Sarkozy n’est pas mêlé à ce conflit d’intérêt puisqu’il en a été un principal élément…. Souvenez vous, Anne Lauvergeon avait refusé d’être un ministre d’ouverture de Nicolas Sarkozy en 2007. Comme on dit à Chicago, quand la carotte ne marche pas, on donne du bâton…

    Dans son livre paru en avril dernier, « La Femme qui résiste », Anne Lauvergeon dénonce «un système de clan.» «Henri Proglio est arrivé en se proclamant capitaine, en refusant systématiquement de passer le ballon et en taclant ses coéquipiers». «À peine nommé, il a critiqué publiquement la filière, qu’il connaissait fort peu, prônant le démantèlement d’Areva.»
    Accablante déclaration d’Anne Lauvergeon: Proglio était-il déjà un espion chinois et Sarkozy son complice?

    L’avenir ne nous le dira sûrement pas, le dossier sera classifié secret-embrouille….

    François Hollande, une machine à faire des pauvres…

    décembre 26, 2012 by · Commentaires fermés sur François Hollande, une machine à faire des pauvres…
    Filed under: Politique 

    clochard-e1343421783155.jpg

    Plusieurs faits récents ont pris place au sujet du problème récurrent de la pauvreté. Malgré leurs inexactitudes inévitables, les statistiques montrent une aggravation de la pauvreté à l’approche de Noël. Le pouvoir a réuni les 10 et 11 décembre une grande conférence sur le sujet. Les lecteurs habituels de ces flashs savent que, depuis des lustres, les pouvoirs successifs évacuent les catastrophes dont ils sont responsables en organisant des parlottes qui ne résolvent rien. Seuls les noms changent : il peut être question d’états généraux, de séminaires ou même de grands- messes, ce qui est drôlatique pour des gens que l’on ne voit guère à la Messe.

    Les statistiques sont cruelles malgré l’incertitude des critères. Selon L’Insee, la pauvreté aurait atteint 14,1 % de la population en 2010, soit 8,9 millions de personnes contre 13,4 % en 2007 ; les jeunes, les personnes ayant des enfants à charge, les chômeurs et les retraités sont particulièrement touchés. Depuis lors, tous les signes montrent que la pente fatale ne cesse de s’aggraver : voir en particulier la modestie de certains salaires et celle de petites retraites. Ajoutons la prospérité du Secours Catholique ainsi que des restos du cœur. C’est un vrai scandale, dans un pays aussi riche que la France en ressources et en talents divers.

    QUELLE EST L’EXPLICATION ?

    Il est clair que le président François Hollande déteste tellement les riches qu’il fabrique des pauvres et voici comment il s’y prend.

    Après quelques mois de pouvoir, il a toujours sur sa table, parmi d’autres, trois dossiers difficiles dont il est, dans l’ensemble, responsable : la panne de croissance, le chômage et le pouvoir d’achat. Ils sont imbriqués l’un dans l’autre, la panne du pouvoir d’achat mène bien à la pauvreté : du fait de cette panne les modestes souffrent lorsque les plus chanceux s’en arrangent plus ou moins. Un proverbe, attribué par commodité aux chinois, dit que quand les riches maigrissent, les pauvres ont faim.

    Chaque jour les médias nous infligent des mauvaises nouvelles de la croissance. Elle est si basse que personne ne la voit plus sous le tapis. Sa faiblesse est due, notamment au tsunami fiscal dont la presse et les médias nous donnent sans cesse des nouvelles imprécises et changeantes. Dès son arrivée et refusant de faire les économies nécessaires ainsi que possibles, le pouvoir a ouvert la chasse contre les riches et les entreprises.

    Dans cette ambiance, il est sur que ces entreprises, seules vraies créatrices de richesse, mettent en veilleuse leurs projets attendant que l’orage se passe : pourquoi investir et embaucher si le pouvoir risque de vous priver des profits escomptés ? C’est pour la même raison que les mauvaises nouvelles déferlent au sujet de l’emploi. Le gouvernement fait croire que c’est une fatalité alors qu’une des causes principales est justement la fiscalité en folie.

    L’autre dossier se trouvant toujours là est celui du pouvoir d’achat. Que dire de plus ? Écraser les gens d’impôts, les envoyer au chômage ne peut que créer la crise du pouvoir d’achat avec de la pauvreté !

    LES FAUX REMEDES

    La parlotte a été luxueuse. A-t-on-fait la fête ? Motus. Toutefois, il est dans la tradition républicaine que pour se parler il soit nécessaire d’avoir des buffets bien garnis.

    Le nombre exact des participants est inconnu. Cependant la liste des catégories invitées est impressionnante : ministres et sous-ministres, membres des cabinets, associations, syndicats, patronat, collectivités, etc. Les personnes habituées à agir savent que rien ne peut sortir de concret d’un tel aréopage.

    Nous n’entrerons pas dans le détail des dispositifs que chacun peut lire à loisir dans les journaux sans savoir ceux qui seront vraiment en œuvre mais nous soulignerons trois aspects.

    D’abord, ce sera une floraison d’usines à gaz avec l’effet de ruine habituel. Ensuite, le pouvoir annonce des dizaines de milliards de dépenses ; il n’y arrivera pas, mais tout ce qu’il fera sera générateur de pauvreté ailleurs par les impôts nécessaires. Le même pouvoir bute sur la limite budgétaire puisque par son refus de faire des économies, il est sans cesse dans un équilibre instable.

    En tout état de cause, les pauvres ont été informés que le combat prendrait du temps et, hélas, ils y sont accoutumés.

    MICHEL de PONCINS

    Page suivante »

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés