• Ecotaxe: Borloo est un jean-foutre…

    octobre 29, 2013 by · Commentaires fermés sur Ecotaxe: Borloo est un jean-foutre…
    Filed under: Politique 

    Le président de l’UDI Jean-Louis Borloo était l’invité d’Europe numéro 1 ce lundi matin. On pouvait penser qu’il allait parler de son rapprochement avec l’inénarrable Hervé Morin, et éviter soigneusement de parler de son bébé, l’écotaxe. Et bien, pas du tout, il a pris un malin plaisir à expliquer pourquoi cette nouvelle taxe était injuste, stupide et que ce gouvernement était totalement incompétent.

    On dit Jean-Louis Borloo très imbibé, mais là, on a vraiment dépassé la cote d’alerte; le futur prétendant à l’Elysée ne se souvenant plus de ce qu’il a mis en oeuvre étant ministre il y a seulement quelques années, quatre exactement.

    En effet, Jean-Louis Borloo a été le ministre de la vigne, non pardon, de l’écologie, de Nicolas Sarkozy de juin 2007 à novembre 2010.

    Ecomouv, un tecnicien, a été choisi par Jean-Louis Borloo après un appel d’offre lancé par lui-même. Enfin, c’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui a signé le contrat en janvier 2011, ayant succédé à Borloo.

    les emplacements des portiques installés sur les routes  ont été choisies le 18 novembre 2009 par Jean-Louis Borloo.

    Jean-Louis Borloo, un candidat très sérieux pour 2017!

    Lire aussi: L’écotaxe, de l’UMP au PS

     

    Philippe Penciolelli

    ecotaxejean-louis-borloo-jean-foutre

     

    Montebourg veut sortir de l’EURO.

    octobre 29, 2013 by · Commentaires fermés sur Montebourg veut sortir de l’EURO.
    Filed under: Politique 

    Arnaud Montebourg s'habille en marinière pour louer le Made in ...

    Arnaud Montebourg, l’olibrius qui déclarait pendant la campagne présidentielle de 2007 que le plus gros problème de Ségolène Royal, c’était François Hollande et qu’il s’est empressé de soutenir contre un poste ministériel, vient de découvrir les inconvénients de la monnaie unique, l’EURO.

    Une monnaie à plusieurs, implique qu’on ne peut pas faire ce que l’on veut quand on veut, il fallait y penser avant….

    Donc aujourd’hui, cet aimable farceur prône une dévaluation de 10%, ce qui nous ferait gagner quelques 150.000 emplois selon lui. Avec 3 millions de chômeurs, et toujours selon les calculs à la Montebourg, il faudrait dévaluer de 200% pour régler le problème du chômage…..

    Avant que les critiques ne fusent, Arnaud Montebourg, grand économiste, qui achetait des lunettes avec Audrey Pulvar à presque dix mille euros, s’empressait de spécifier que l’EURO n’appartenait pas à l’Allemagne (?).

     

    Cette dévaluation serait « nécessaire pour le Made in france », explique Arnaud Montebourg . « Dans le projet de Loi de Finances, la direction du Trésor a écrit un paragraphe très intéressant ».

    « Si l’euro était dévalué de 10%, c’est-à-dire 13 centimes, (?) ce n’est pas la mer à boire, nous gagnerions 150.000 emplois supplémentaires », a-t-il insisté. Au Medef, le ministre s’en était pris à Bruxelles. « L’Union européenne, c’est la dureté monétaire et la dureté budgétaire ».

    « Qui peut dès lors s’étonner que l’Union européenne soit aujourd’hui en situation de récession quand toutes les régions du monde connaissent ou reconnaissent la croissance? », s’est-il interrogé devant le patronat français.

    En clair, Arnaud Montebourg veut sortir de l’EURO et de l’EUROPE

    Mais bon sang, c’est le programme de Marine Le Pen; alors Arnaud Montebourg, premier ministre de Marine? Rien d’impossible à cet incompétent  prétentieux, il a d’ailleurs déjà enfilé la marinière….

     

     

    William Cardspeare

    arnaud-montebourg-veut-sortir-leuro

     

     

    L’Ecotaxe, de l’UMP au PS…

    octobre 29, 2013 by · Commentaires fermés sur L’Ecotaxe, de l’UMP au PS…
    Filed under: Politique 

    A quoi sert un portique écotaxe ?

    L’ecotaxe décidée par le gouvernement Fillon, vient d’être suspendue avant même d’être entrée en vigueur.

    L’écotaxe est un impôt de plus, visant les poids-lourds mais qui de toute façon sera payée par chaque contribuable qui consomme, c’est à dire tout le monde, les transporteurs répercutant obligatoirement ce surcoût.

    Depuis trois ans, c’est 160 impôts nouveaux qui ont été mis en place en France et rappelons que François Hollande n’est au pouvoir que depuis un peu plus d’un an…. Donc Nicolas Sarkozy le champion de la baisse des impôts, c’est une escroquerie!

    Ce matin, pour calmer la grogne des Bretons, voir un début de révolution comme certains osent le clamer, Jean-Marc Ayrault a reçu les élus locaux, les ministres, et le préfet de région. Se voulant résolument dans une posture Gaulliste, les élus locaux UMP ont boycotté la réunion, c’est magnifique…. de foutaise.

    Il est vrai que l’UMP et le PS font le maximum pour encourager les derniers électeurs (un sur deux de la population française) à se tourner vers Marine Le Pen et qui malheureusement n’est pas la solution, car tout simplement très bête.. Les chiens ne font pas des chats…

    Comme l’a très justement rappelé Marylise Lebranchu, qui est loin elle aussi d’être une lumière, l’écotaxe n’est pas à l’origine des problèmes de la Bretagne puisqu’elle n’est pas encore en vigueur et que les sociétés d’agroalimentaire ferment à tour de bras…

    Charles De Gaulle, général de son état,  grade obtenu par les méaandres administratifs et non par des faits d’armes, petit dictateur en son temps, avait décidé que la Bretagne serait un des greniers de la France et comme d’habitude, tout ce qui est décidé administrativement est une couillonnade.

    Les bretons se sont obstinés à produire du porc à coup de subventions, polluant à tout va, alors qu’on ne savait plus quoi faire de cette viande dont les envahisseurs sarazins ne veulent même pas manger, c’est un comble. Comme disait Fernand Raynaud, ces étrangers qui viennent manger le pain des français, et qui refusent de bouffer l’excédent de porc au nom d’Allah, un Dieu même pas français,…

    La France, sortie de la crise, c’est une plaisanterie, à l’image de sa classe politique….

     

    Philippe Penciolelli

    lecotaxe-lump-au-ps

     

     

     

     

     

     

    Rachida Dati, une courtisane trop onéreuse….

    octobre 24, 2013 by · Commentaires fermés sur Rachida Dati, une courtisane trop onéreuse….
    Filed under: Politique 

     

     

    Les bottes pointues de Rachida Dati font rougir les hommes de l'Rachida Dati qui ce n’est plus un secret a couché avec le tout Paris s’acharne sur le plus riche de ses anciens amants pour lui extorquer quelques 360.000 euros de pensions rétroactives ainsi qu’une pension de 6000 euros….

    Dominique Desseigne qui a été l’un des nombreux amants de Rachida Dati comme il le dit si bien, prétend n’être resté en relation que trois mois avec l’ancienne garde des Sceaux, alors que celle-ci affirme au contraire que leur liaison a duré beaucoup plus longtemps, mais Rachida a tellement menti dans sa vie…..

    Pourquoi après avoir fait tant de mystère autour de l’identité du père durant des années, et aujourd’hui étaler cette sombre histoire au grand jour? Car en fait, cette histoire d’amour n’est qu’une histoire d’argent! On peut penser que Rachida Dati a murement réfléchi (trois ans) quel serait le père le plus attentionné pour la petite Zohra, et naturellement a opté pour la 118 ème fortune de France, estimée à 350 millions d’euros.

    Tous les hommes fortunés de France serrent les fesses, car ils savent qu’ils sont à la merci de celle à qui Nicolas Sarkozy avait confié les rênes de la justice, de quoi affoler les nantis. Pour les modestes, pas de soucis; Rachida Dati en amour, c’est du lourd….

    William Cardspeare

    rachida-dati-courtisane-trop-onereuse/

     

     

     

    Entreprendre en France avec François Hollande.

    octobre 23, 2013 by · Commentaires fermés sur Entreprendre en France avec François Hollande.
    Filed under: Politique 

    François Hollande wins French presidential election | World news ...

     

     

    Tout soudain, un mouvement de grande ampleur se produit dans les entreprises. Des opérations escargot ont eu lieu sous la houlette des artisans mécontents de la TVA. Des patrons réclament à grands cris la fin de l’instabilité fiscale et la fin de la paperasse. Tel petit patron passe la moitié de son temps à répondre à des questionnaires abscons ou à tenter de comprendre des lois ou circulaires obscures. Les grandes firmes s’en débrouillent comme à l’habitude, les directions internationales marquant d’un carton rouge la France, ceci avec toutes les conséquences dommageables que l’on peut imaginer sur l’attractivité du pays.

    La situation est si grave qu’en juin 2013 le gouvernement, très provisoirement en place, a proclamé un choc de simplification qui s’est évidemment dissout dans la bureaucratie. Pour bien montrer qu’il n’y croit pas, il nous promet pour bientôt des assises de la simplification ; mes lecteurs habituels savent ce qu’il faut attendre d’une telle parlote et des fêtes qui l’accompagneront. Un exemple célèbre de ces dérives est celui du Grenelle de l’environnement.

    Nous avons appris à cette occasion que les entreprises sont soumises à 400 000 normes et que la paperasserie leur coûte 60 milliards par an, que fort naïvement le pouvoir prétendait récupérer.

     

    DES PHENOMENES CONCOMMITANTS

    Ces manifestations jumelles s’alimentent aux mêmes sources et le négliger exposerait l’analyste à passer à côté de l’essentiel.

    Au centre, se situe le pouvoir énarcho-socialiste, en place sous tous les gouvernements depuis longtemps. Ce pouvoir ne comprend pas ou ne veut pas comprendre que l’entreprise privée est la seule créatrice de richesse en France et que sur elle repose tous les fardeaux. La véritable haine proclamée par François Hollande envers les riches amplifie la tendance : ces riches ou présumés tels incluent beaucoup d’entrepreneurs.

    Instabilité fiscale ? Le gouvernement refuse toute réforme et toute véritable économie comme d’ailleurs l’avait fait Sarkozy. Pour remplir les caisses, il reste à taxer et retaxer avec, souvent, des pratiques sournoises venant de Bercy. Cette folie taxatoire se déroule dans une immense incertitude avec même des rumeurs journalistiques.

    Paperasse ? C’est le déluge des lois. Il y a quarante ministres et chacun veut marquer son passage par des textes. S’ajoutent les parlementaires qui, eux aussi, s’activent pour légiférer. Une loi n’est complète qu’avec ses décrets d’application et circulaires. Tout cet édifice s’abat sur les entreprises les obligeant à répondre à des statistiques ou à des questionnaires. Il y a même des lois en coma avancé qui n’existeront jamais faute du cortège accompagnateur.

    Il faut dénoncer avec force le scandale des aides aux entreprises. Un rapport en 2011 avait chiffré leur montant à 65 milliards soit 4 % du PIB, ou l’équivalent de l’impôt sur les sociétés. Il existe un nombre effarant, 6000, formes d’aides Le coût réel est bien plus élevé que le montant ci-dessus car une foule de dépenses adjacentes doivent être ajoutées.

    Le tout aboutit à des usines à gaz administratives parfois en forme de galaxie : la richesse s’envole et disparaît comme un mauvais gaz.

     

    POUR UN GEL FISCAL TOTAL (GFT)

    La solution existe et est à portée de la main : c’est le gel fiscal total ou GFT.

    Pour réussir il doit être immédiat ; attendre un budget 2014 ce serait poursuivre la noyade. Il doit être proclamé pour deux ans ; la survie des entreprises est à ce prix.

    Total ? C’est le plus difficile. Il ne faut pendant sa durée aucune augmentation d’impôt. Les chevaliers de Bercy, qui échappent eux-mêmes largement à la tornade assassinant les entreprises, accepteront-ils de s’endormir ?

    Il est clair que le pouvoir doit pendant deux ans trouver l’argent nécessaire pour équilibrer les comptes.

    Le sursaut est-il possible? Sil ne se produit pas, les entreprises continueront à vaciller peut-être, hélas, jusqu’à l’écroulement final.

     

    MICHEL de PONCINS

    entreprendre-en-france-francois-hollande

    Le Bugaled Breizh refait surface…

    octobre 21, 2013 by · Commentaires fermés sur Le Bugaled Breizh refait surface…
    Filed under: Politique 
    Bugaled Breizh | Bretagne / Breizh
    Le Bugaled Breizh dont le naufrage est à l’évidence dû à un sous marin dont la nationalité reste à établir, et dont El Dia avait largement
    expliqué le pourquoi du comment, battant en brèche les élucubrations du BEA.

    Le Bugaled Breizh, ce chalutier bigouden qui avait sombré le 15 janvier 2004 en Manche faisant cinq victimes est à nouveau victime du secret défense. Les juges nantais en charge du dossier refusent en bloc les demandes des trois avocats qui avaient déposé début octobre de nouveaux éléments afin de ne pas clore le doss

    Me Dominique Tricaud, l’avocat de Thierry Lemétayer, fils d’un marin disparu, indique qu’il va« faire appel évidemment. Ce n’est pas une surprise mais une véritable déception. On a le sentiment que les juges ne sont pas intéressés. Nous, nous continuons imperturbablement et nous avons la conviction de faire éclater la vérité un jour. Après le mensonge d’Etat, il y a eu l’omertà et depuis deux ou trois ans des gens qui disent des choses. C’est du off, je suis convaincu qu’on arrivera à du on. Je suis convaincu qu’un marin parlera pour soulager sa conscience. »

     

    Bugaled Breizh, victime d’un grain de sable

    novembre 27, 2006 by Philippe Penciolelli · Leave a Comment
    Filed under: Non classé

    Le compte-rendu du BEA, bureau d’enquêtes et d’analyses spécialisé pour expliquer particulièrement les accidents aériens, a rendu un rapport sur le naufrage du chalutier breton, le Bugaled Breizh. Les technocrates ne sont pas des pêcheurs, ni des marins, et si on demandait le curriculum vitae du personnel du BEA, on s’apercevrait que probablement pas un n’a mis les pieds sur un bateau… Une épave d’un voilier de vingt mètres coulée par trente cinq mètres de fond, était recouverte de filets, cordages, cables lorsque j’ai eu l’occasion de plonger dessus. Tous les marins connaissaient la zone pour tous y avoir laissé un chalut, et pour retrouver cette épave nous avons utilisé les services d’un chalutier remorquant les fers (chalut sans le filet) à vitesse normale de chalutage jusqu’à attraper l’épave qui a fait l’effet d’une ancre mouillée par l’arrière, et qui a stoppé notre bateau. Par contre en admettant que les mâts de l’épave soient toujours debouts avec les haubans et son gréement complet, qu’un seul câble du chalut se prenne dans le haut du mât lors d’un virage, le chalutier aurait pu être déséquilibré suffisament pour accuser une gîte importante, et qui par gros temps pouvait faire chavirer le navire. Où le Bugaled a sombré, y avait-il un mât, un arbre, un promontoir rocheux, ou une baleine coupant la route du chalut à 90° et prenant le câble à pleine bouche, à moins que ce ne soit un monstre marin des profondeurs qui aurait attrapé un des câbles avec son arrête dorsale??? le BEA, le Bureau à Etouffer les Affaires?

     

    Bugaled Breizh, la Thèse d’El Dia reconnue par les juges

    avril 14, 2008 by Philippe Penciolelli · Leave a Comment
    Filed under: Non classé

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire, c’est ce dicton qu’on mit en pratique les juges chargés de réexaminer les circonstances du naufrage du Bugaled.

    Il est certain qu’en lisant l’article de Ramon Lacontessa, tout devient évident, mais il est vrai que c’est une habitude avec notre excellent confrère. Le Bugaled victime d’un grain de sable

    Dans les articles d’El Dia de la Republica sur cette affaire, nous avions mis en évidence l’incompétence du BEA dont nous précisions que les membres de ce bureau d’enquête n’avaient probablement jamais mis les pieds à bord d’un bateau….

    Dans le même temps, nous évoquions la possibilité d’un kiosque de sous-marin se prenant dans un des câbles du chalut, agissant comme une remorque de travers et qui couche un remorqueur comme s’il s’agissait d’une frêle embarcation.

    les parties civiles avaient adressé une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy le 19 janvier lui demandant son intervention afin de faire la lumière sur ce drame, et à ce jour, le chef de l’État plus occupé par d’autres affaires n’a pas répondu.

    Des sous-marins… bizarre, bizarre semble penser Nicolas Sarkozy; c’est peut-être le moment de se servir du fameux « secret défense »…

     

    Le Bugaled Breizh amarré au El Dia de la Republica

    décembre 28, 2007 by Philippe Penciolelli · Leave a Comment
    Filed under: Non classé

    Le Bugaled Breizh revient des profondeurs de l’administration après que
    deux juges d’instruction de Quimper en charge du dossier viennent de recevoir un rapport contredisant l’enquête administrative du BEA Mer, rendue publique en novembre 2006, qui conclut au naufrage du chalutier par une croche molle dans la vase.

    El Dia de la Republica qui avait consacré plusieurs articles à ce naufrage, avait mis en évidence l’incompétence du BEA. lire: Bugaled victime d’un grain de sable

    L’avocat a confirmé une information parue dans l’hebdomadaire « Le Marin ». « Le rapport (de l’IFREMER) conclut qu’une croche molle (dans les conditions décrites par le BEA Mer NDLR) ne peut pas être à l’origine du naufrage du navire », a-t-il expliqué à l’Associated Press.

    La vérité sur ce naufrage, il faudra la comprendre, la deviner, car naturellement si les juges veulent chercher du côté des sous-marins, l’état leur opposera le si pratique Secret Défense…

    Philippe Penciolelli

     

    bugaleb-breizh-refait-surface

     

    Hervé Morin, le Nouveau C.

    octobre 15, 2013 by · Commentaires fermés sur Hervé Morin, le Nouveau C.
    Filed under: Politique 

    Hervé Morin, président du Nouveau C n’en finit pas de répandre un tas de stupidités sur les plateaux télé. Hier soir encore il se distinguait s’essayant à un exercice philosophique mais comme pour toutes les matières qu’il aborde, il n’en connaît pas les bases.

    Pratiquement seul, son parti compte quand même quelques Anciens C, et il affirmait que contrairement à François Fillon, si un seul  Nouveau C n’appelait pas clairement à voter pour un candidat de Gauche en opposition à un candidat du FN, il serait immédiatement exclu des Nouveaux C.

    On se souvient que le patron des Anciens C, François Bayrou avait appelé à voter François Hollande à la présidentielle de 2012, ce qui l’avait exclu un peu plus des Anciens C, mais dont il est resté tout de même le plus grand.

    Jean-françois Copé, comme Nadine Morano revendique le droit de faire partie des C, anciens ou nouveaux, peu importe. Nadine Morano présente au même débat, implorait Hervé Morin de reconnaître qu’elle avait les capacités de faire partie de ce groupe, ce qui paraissait pertinent à bon nombre de téléspectateurs .

    Guy Bedos, dans la ville de Nadine Morano lui avait décerné le droit d’appartenir au Nouveau C et on ne comprend pas pourquoi ce qu’elle demande à Hervé Morin, elle le refuse de Guy Bedos….

    Pour les français, l’affaire est clair! Toute la classe politique sans oser l’avouer, fait partie des Nouveaux C après avoir appartenu aux Anciens C, et ce n’est pas Jean Luc Mélenchon qui nous dira le contraire, lui qui est arrivé tardivement et qui est donc le Dernier des C.

    A lire pour se souvenir:  Hervé Morin, décoré du Gland Français

    Philippe Penciolelli

    herve-morin-nouveau-c

     

    L’Immigration, une grande chance pour Dominique Baudis…

    octobre 14, 2013 by · Commentaires fermés sur L’Immigration, une grande chance pour Dominique Baudis…
    Filed under: Politique 

    Dominique Baudis - Livres, citations, photos et vidéos - Babelio.

     

    Le Défenseur des droits, Dominique Baudis, fait beaucoup parler de lui ces jours-ci en militant sur les ondes et dans les actes pour moins de discrimination dans les CV. C’est comme si un CV décidait d’une carrière et d’un recrutement, alors que c’est bien plus compliqué. En outre, ce faisant, il discrimine, lui-même, ouvertement en faveur de certaines catégories de la population qui plaisent au pouvoir en place. Au motif d’un prétendu antiracisme il fait à son tour du racisme.

    Le Défenseur des droits est une Autorité Administrative Indépendante ou AAI. Ces AAI sont des êtres hybrides disposant de pouvoirs pratiques et juridiques de coercition et de régulation. La CNIL en est un autre exemple. Agissant sans vrai contrôle du pouvoir exécutif, elles témoignent par leur existence et leur multiplication de l’incapacité de ce pouvoir d’agir efficacement dans ses attributions. C’est comparable à un vide-grenier.

     

    POURQUOI UN DÉFENSEUR DES DROITS ?

    Ce personnage fut inscrit dans la constitution le 23 juillet 2008. Une loi du 29 mars 2011 l’a mis en place. Il se substituait à des bureaucraties préexistantes qu’il a fusionnées avec les coûts et difficultés des fusions de cet ordre. Dominique Baudis fut nommé le 22 juin 2011 pour 6 ans ; son statut privilégié le rend indéboulonnable et renforce son indépendance.

    Le siège se situe dans un quartier prestigieux de Paris.

    Il dispose de 450 délégués sur tout le territoire ; ils sont bénévoles mais leurs frais inévitables leur sont remboursés. Il existe une forte implication des hiérarchies administratives telles les Préfets et Maires des grandes villes.

    Le poids financier sur l’économie de cette superstructure est considérable, bien que restant inconnu et impossible à calculer dans le désordre coutumier des comptes publics.

    L’un des objectifs officiels est de promouvoir l’égalité. C’est un non-sens pur. Le Défenseur s’occupe beaucoup des procédures de recrutement, soit. Le recrutement de quelque niveau que ce soit est un acte discriminatoire et inégalitaire : le patron est bien forcé de faire des choix.

    Le but est, aussi, de protéger les libertés. La pratique conduit à une liberté assez illusoire pour les candidats mais surtout à détruire la liberté des entreprises dans leur politique de recrutement.

    Ces remarques sont valables pour le choix des locataires qui est aussi dans la cible du Défenseur lequel limite les choix des propriétaires-bailleurs.

     

    LES CV BLANCS 

    La course aux CV blancs fut ouverte sous Sarkozy par la loi de modernisation sociale qui prévoyait des actions civiles et pénales. Les exigences sont variables. Certains préconisent de ne mentionner ni religion, ni provenance, ni orientation sexuelle. On peut aller bien plus loin : un Préfet voulant laver plus que blanc avait banni nom, prénom et lieu de naissance. Pourquoi finalement mentionner les examens ce qui pourrait démoraliser les concurrents ?

    Il faut noter que, selon la coutume, certains grands patrons ne rechignent pas devant ces chimères et les DRH cèdent à la mode en demandant des CV blancs. Cela ne les empêche pas de recruter comme ils veulent. Sur un plan plus général il est mélancolique de constater ici que le grand patronat va souvent dans le sens du vent, au lieu de résister comme il pourrait le faire.

     

    DES CONSÉQUENCES RUINEUSES  

    La ruine vient au premier chef par les coûts extravagants de tout ce cirque. S’y ajoute les contentieux innombrables et incertains. Le poids de la paperasse compte aussi. Que de temps passé pour analyser et comprendre. Le code du travail s’alourdit de 500 pages chaque année ; combien viennent du Défenseur des droits. Les délocalisations ont de multiples causes : Voici l’une d’entre elles.

    Cette ruine affecte tout le monde et, particulièrement, ceux que la superstructure prétendait aider. Les autres en souffrent bien moins se débrouillant autrement.

    Les lecteurs habituels sont accoutumés à de telles constatations dans maints autres domaines. A la base de la République Fromagère (R.F. Pour les intimes) j’ai défini des principes. L’un d’entre eux est celui des calamités : Les Hommes de l’État créent une calamité soi-disant pour améliorer et le résultat est tout le contraire.

     

    MICHEL de PONCINS

    limmigration-grande-chance-dominique-baudis

    Princesse isabelle, la nouvelle Bernadette Soubirous!

    octobre 10, 2013 by · Commentaires fermés sur Princesse isabelle, la nouvelle Bernadette Soubirous!
    Filed under: Politique 

    La Garde Suisse Pontificale du Vatican - Rome
    Claudio, son Garde Suisse

    Alors que Bernadette Soubirous a rencontré la Vierge dix huit fois à Lourdes, il n’aura fallu qu’une seule visite dans la ville sacrée des Hautes Pyrénées à Princesse Isabelle pour accomplir un miracle dans le domaine médical et plus exactement dans le soin aux animaux.

    Princesse Isabelle de Bourgogne, fervente catholique, toujours accompagnée de Claudio son garde Suisse, a une passion, les chevaux.

    A l’image de soeur Thérèsa, Isabelle recueille et monte les boiteux, les borgnes, en bref tous les malades sans distinction.

    Rescue (qui veut dire secours, sauvetage dans la langue de Shakespeare) n’a pas la lèpre, certes non, mais des becs de perroquet sur les apophyses de ses vertèbres, ce qui le classe parmi les handicapés et lui a ouvert le droit de tremper dans l’eau sacrée de Lourdes.

    Princesse Isabelle, si elle n’a pas encore réussi à lui donner la parole, pourtant facilité par la présence de becs, ni à le faire sortir du bain de Lourdes avec une ferrure neuve, a fait mieux. Depuis ce fameux pèlerinage, le cheval saute, survole les obstacles, porté par une force mystérieuse qui laisse perplexe le Vatican et les observateurs avertis.

    Les organisateurs de concours hippiques, les vétérinaires, les cavaliers crient tous au miracle, si bien qu’à Rome, le Pape François consulte pour savoir s’il est opportun d’ homologuer ce qu’il faut bien appeler un Miracle….

    Le problème de l’église est que pour obtenir le label miracle, Princesse Isabelle doit être vierge. Hors elle a une fille, mais jure ses grands dieux qu’à l’instar de Rachida Dati, cette naissance est une opération du saint Esprit… Le phénomène aurait-il pu se reproduire à deux reprises deux mille ans plus tard?

    Le professeur  Gimémondoi, auteur de l’ouvrage « Dis moi quand t’as tes règles que je parte en week-end » dans lequel il met en évidence les différences entre les menstruations de la femme et de la race bovine en Basse Normandie, se propose d’ausculter Princesse Isabelle.

    Les ostéopathes, placés à la frontière du charlatanisme et de la religion, restent dubitatifs quant à ce prétendu miracle qui leur fait de l’ombre et risque de leur faire perdre une partie de leur clientèle au profit de Lourdes….

    Brigitte Bardot, la Jeanne d’Arc des animaux, qui veut également bouter les Sarrasins hors du royaume, déclare qu’elle est prête à quitter la France et à rejoindre Gérard Depardieu si François Hollande ne reçoit pas Princesse Isabelle en la cathédrale de Reims. Mais François Hollande n’entend rien au miracle, les français en sont les premiers témoins après plus d’un an de débandade politique.

    En cette fin 2013, alors que le président de la république française annonce une reprise qu’il est le seul à voir, que les chiffres du chômage annoncés à la baisse ne sont que le fait d’un bricolage,  il y a tout de même une raison d’espérer pour les habitants de l’hexagone: le ciel peut faire des miracles, et sa dernière manifestation, Rescue et celle que nous appellerons désormais Soeur Isabelle, sont français.

     

    De notre envoyé spécial: Philippe Penciolelli

    princesse-isabelle-nouvelle-bernadette-soubirou

     

     

    La Sécurité sociale française dont personne ne veut….

    octobre 8, 2013 by · Commentaires fermés sur La Sécurité sociale française dont personne ne veut….
    Filed under: Politique 

    Sécurité sociale des étudiants | Etudier en France

     

    Quand nous aurons fait le tour de tous les mammouths à privatiser, nous aurons tracé le programme d’un pouvoir « Libérateur » qui finira bien par arriver.

    La sécu est l’un de ces mammouths ; c’est même un super mammouth. Elle comprend cinq branches : maladie, accidents du travail, maladies professionnelles, famille, retraite. Les chiffres atteignent des valeurs inimaginables et elle remplit sans doute un quart du PIB.

    Alors que le feu est à la maison, le pouvoir très provisoirement en place, prépare tranquillement des mesures pour rééquilibrer les comptes de la sécurité sociale dans un avenir incertain. L’orchestre médiatique nous révèle les multiples débats sans que les vraies solutions soient non seulement envisagées mais, au moins évoquées. Tout est imaginé : taper sur le labo, taper sur les patients, sur les complémentaires santés, etc.

     

    L’ANCIENNETÉ DE LA CALAMITE

    Le trou de la sécu est si ancien que les gouvernemts ont imaginé des prélèvements pour apurer les dettes passées : CSG et CRDS. Évidemment cela ne suffit pas. En outre cela aurait une signification si au même moment le déficit ne s’aggravait plus. Ce n’est pas le cas et le trou continue à se creuser inexorablement.

    La chute dans un trou sans fond est inévitable car l’ensemble n’est pas géré et par définition il ne peut pas l’être. La Cour des Comptes a souvent dénoncé l’absence de gestion et son impossibilité.

    Nous nous limiterons, ici, à l’assurance-maladie. Nous savons que l’on peut penser de même pour la retraite et d’autres sujets.

    L’assurance-maladie a été crée en 1946 par un gouvernement quasi-communiste. Elle a remplacé par la force des mutuelles fonctionnant bien dans la liberté. Elle commence par un mensonge puisqu’il n’y a pas d’assurance, en effet une assurance supposerait des contrats librement débattus. D’ailleurs les URSSAF qui ramassent les sous par la force n’ont pas d’existence légale.

    Du fait de cette histoire l’assurance-maladie est un grand baquet où l’argent arrive par la force fiscale en immenses quantités. Il en sort régulièrement au hasard des volontés changeantes des pouvoirs politiques et syndicaux. Ces jours-ci toutes les rumeurs circulent sur le non remboursement de tel ou tel acte et sur le jeu des cotisations.

     

    L’EFFET DE PAUPÉRISATION 

    Il est une façon de mesurer l’intensité de la perte de cette absence de gestion. Des personnes pour des raisons qui leur sont propres échappent légalement au système. Elles s’assurent librement sur le marché international. Une famille avec des enfants est bien couverte en payant une prime égale au tiers de ce que lui coûterait la sécu.

    A la perte purement financière ainsi enregistrée s’ajoute un autre phénomène. Une véritable assurance-maladie contractuelle conduirait à la création de capitaux vivifiant l’économie. Cela s’observe dans tous les pays ayant mis en œuvre totalement ou partiellement des assurances-maladie libres. Il en est de même pour la retraite, la capitalisation augmentant fortement le PIB.

    Un constat pour terminer. La propagande nous parle souvent de la sécurité sociale que le monde entier nous envie. Je n’ai jamais vu d’étranger pâlir de jalousie à ce sujet. Aux USA, la sécurité sociale à la française sert officiellement de chiffon rouge aux républicains et nous observons le bras de fer engagé à ce sujet avec OBAMA.

     

    MICHEL de PONCINS

    securite-sociale-francaise-dont-personne-veut

    Page suivante »

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés