• Les Religions en France.

    février 27, 2015 by · Commentaires fermés sur Les Religions en France.
    Filed under: Politique 

    Histoire d'

    La cathédrale de la Résurrection d’Evry 1995.

     

     

    En France, en 1905, il y avait principalement deux religions et on pourrait dire deux de trop, le catholicisme et le protestantisme.

    La Loi de séparation des églises et de l’état est une loi adoptée le 9 décembre 1905 à l’initiative du député Aristide Briand qui prend parti en faveur d’une laïcité sans excès. Elle est avant tout un acte fondateur dans l’affrontement violent qui a opposé deux conceptions sur la place des Églises dans la société française pendant presque vingt-cinq ans. Dans la Loi 1905, l’ Article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

    Aujourd’hui, 32% de la population française se déclare sans religion et on ne peut que regretter ce chiffre trop faible.

    Les catholiques sont au nombre de 58%,  le Judaïsme 1%, l’Islam 6%, et les diverses autres 3%.

    Le Judaïsme est quasiment inexistant et pourtant déchaîne les haines. Arrivés en Gaule peu après sa conquête par Rome, les Juifs s’y maintiennent sous les Mérovingiens et connaissent une période de prospérité sous les Carolingiens. Un millénaire après leur établissement, il ne reste plus de Juifs dans le Royaume de France. La France demeure le choix naturel pour nombre de Juifs contraints de quitter l’Égypte et l’Afrique du Nord dans les années 1950 et 1960. Ils sont aujourd’hui à peu près 650 000.

    Le Christianisme est présent en Gaule est attestée au 2è siècle par les vestiges épigraphiques. Intimement liée à la monarchie française depuis l’avènement de Clovis jusqu’à la fin de l’Ancien régime, cette Eglise a eu un rôle considérable dans l’histoire de France, tant sur le plan religieux que politique. les relations entre l’Eglise catholique romaine et l’État étaient toujours régies en 1904 par le Concordat signé entre Napoléon Bonaparte et le Pape un siècle plus tôt, et ce concordat permettait au gouvernement de contrôler le clergé français en nommant les évêques.

    L’apparition du protestantisme en France XVè-XVIè siècles comme confession chrétienne séparée de l’Église romaine a nécessité l’emploi de lieux de culte répondant à des principes en partie nouveaux. Certains de ces édifices ne sont que des réemplois d’églises catholiques ou de bâtiments civils, réaménagés afin de répondre aux principes du culte réformé. Le plus connu est sans doute la célèbre grange de Wassy, en Champagne, où a eu lieu le massacre du 1er mars 1562, prélude des guerres de religion. Aujourd’hui il y a environ 1.700.000 protestants en France.

    L’Islam en France, la première période de peuplement musulman en France se fait dans le sud de la France par des populations issues de l’Espagne musulmane voisine à la suite de la conquête omeyyade. Cette présence a duré du VIIIe siècle puis du IXe siècle aux X siècle et du XIIe siècle au XVe siècle par l’importation d’esclaves musulmans. L’islam n’est alors que la religion d’un des peuples qui envahissent la France, et donc les premiers contacts entre habitants de la France actuelle et islam sont des confrontations guerrières. Le reflux des Sarrasins commence après la bataille de Poitiers en 732, mais la lutte des Francs contre les musulmans sur la frange sud de leur domaine dure jusqu’à la fin du Xè siècle et la bataille de Tourtour qui chasse les Sarrasins de leurs bases de Provence. La première mosquée en France est la grande Mosquée de Paris, de style mauresque avec un minaret de 33 mètres Elle est située 6, rue Georges-Desplas à Paris. Elle a été fondée par Si Kaddour Benghabrit.  Elle est inaugurée le 16 juillet 1926, en présence du président Gaston Doumergue et du sultan du Maroc Moulay Youssef.

    Gaston Doumergue célèbre alors l’amitié franco-musulmane scellée dans le sang sur les champs de bataille européens et affirme que « La République protège toutes les croyances » et c’est probablement la première grosse erreur!

    En effet, après 1905 l’état aurait du promouvoir l’Athéisme, ne pas financer la reconstruction des églises qui s’écroulaient, ne favoriser en rien le maintien et l’établissement de nouvelles religions sur le sol national.

    On se souvient de la lutte illégitime de l’état contre les « sectes » qui ne sont que de nouvelles églises, tout en autorisant la construction de nouveaux édifices religieux…. Dans le contexte de la polémique et de la lutte contre les sectes, qui avait pris une ampleur internationale au début des années 1980, la France s’était fixée l’objectif de « lutter contre les sectes » puis « de réprimer les dérives sectaires ». Pourquoi les dérives de l’église catholique n’ont-elles pas été réprimandées?

    Le problème vient essentiellement de nos hommes politiques pour la plupart élevés dans une croyance, et de ce fait enclin à autoriser les autres. Lorsqu’un chef d’état est Athée, par exemple François Mitterrand, qui déclarait « il n’y a rien à faire,  je ne peux pas croire à la religion. Pour moi tout cela n’est qu’un tissu d’absurdités. Toute la réalité, tout ce que je peux sentir et expérimenter par moi-même me le prouvent. Et puis, Dieu n’existe pas ! »  il ne veut pas renoncer aux voix de telle ou telle communauté; c’est encore le mélange de la politique et de la religion, c’est à dire l’échec de la loi de 1905.

    L’histoire de notre planète couvre approximativement 4,5 milliards d’années, depuis la formation de la Terre à partir de la nébuleuse solaire jusqu’à aujourd’hui. C’est faire un cuisant affront à tous les savants assidus que d’introduire des dieux à cette évolution…

    Les derniers incidents liés à la religion sont nombreux et meurtriers. Les assassinats de Charlie Hebdo, des Juifs de France et d’ailleurs, de Palestiniens, des exécutions d’otages, des décapitations de Prêtres, on peut se poser la question, jusqu’où iront-ils au nom de la religion?

    Lors des manifestations contre le mariage pour tous, on a pu voir sur différentes chaînes d’infos des intégristes catholiques français, certes moins dangereux que ceux appartenant à l’Etat Islamique, mais soutenant des thèses qui prouveraient que là aussi, l’école de la République laïque a échoué…

    La Tolérance c’est bien, la liberté c’est encore mieux, l’intelligence c’est le contraire de dupe.

    Ramon Lacontessa

     

     

     

     

     

     

    Woerth et son Borgne…

    février 25, 2015 by · Commentaires fermés sur Woerth et son Borgne…
    Filed under: Politique 

    EN DIRECT. Procès Bettencourt: «Une relaxe pure et simple ...

     

    Maître Le Borgne n’a pas ménagé ses efforts pour expliquer au tribunal et à la Presse que son client Eric woerth était un honnête homme, mais qui en doutait?

    Ministre du Budget puis du Travail des deux premiers gouvernements de François Fillon, maire de Chantilly et député, marié à Florence, comment pourrait-il en être autrement?

    Éric Woerth mène à partir de 1981 une carrière professionnelle dans le domaine du conseil en optimisation fiscale, chez Arthur Andersen où il conseille de riches clients comme Elton John. Il quitte le cabinet début 2002, avant que celui-ci ne disparaisse à la suite de l’affaire Enron. Il se consacre à la direction financière de la campagne présidentielle de Jacques Chirac. En 2002 Éric Woerth est le fondateur et premier président du Club de la Boussole ce qui explique pourquoi il ne perd jamais le Nord…

    En 2007, il est le président de l’Association de financement pour la campagne de Nicolas Sarkozy et  trésorier de l’UMP, ce qui est tout de même un gage d’honnêteté?

    Son épouse, Florence Woerth salariée de la société Clymène, gérant une partie du patrimoine financier de Liliane Bettencourt, démissionne le 25 juin 2010, après des accusations de conflits d’intérêt concernant son mari, par des mauvaises langues… Certains journalistes surnommaient le couple, « Les Tenardier de la forêt de Compiègne », c’est misérable!

    Les mauvaises langues diront que les fonctions d’Éric de Sérigny, conseiller économique d’Éric Woerth et proche de Patrice de Maistre, viendraient corroborer les soupçons de conflits d’intérêt contre Éric Woerth. Il y en a qui voit le mal partout…

    Éric Woerth est également critiqué toujours par les mêmes mauvaises langues pour cumuler ses fonctions ministérielles avec celle de trésorier de l’UMP. Selon l’ex-comptable ( probablement une salope) de Liliane Bettencourt, 150 000 euros en argent liquide, dépassant le plafond légal, lui auraient été remis par l’intermédiaire de Patrice de Maistre à l’occasion de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

    le site internet de l’Express, un journal « Rouge », annonce qu’une lettre adressée place Beauvau au début du mois de mars 2007 et signée de la main d’Éric Woerth (un faux grossier),  a été retrouvée à la mi-août par les enquêteurs de la Brigade financière (des vrais chiens) lors d’une perquisition. Dans ce courrier (toujours faux), Éric Woerth intervient auprès de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, afin de lui demander d’attribuer la Légion d’honneur à Patrice de Maistre, donateur de l’UMP et gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt….  

    Le 8/2/2012, il est mis en examen par des juges « rouges » pour trafic d’influence et recel de financement illicite, rien de bien grave. le lendemain, Il est renvoyé en correctionnelle.

    Alors qu’il était soupçonné de prise illégale d’intérêts (par des jaloux) dans la vente de 57 hectares de la forêt de Compiègne en 2010, un juge « pas rouge », enfin reconnaît son honnêteté et lui accorde un non-lieu…

    Non, au El dia de la Républica, nous ne sommes pas de ces journalistes qui attaquons un présumé innocent et que nous laissons tomber dès que son innocence est reconnue…

    Aujourd’hui, l’honnêteté d’Eric Woerth est reconnue par tout le monde et il faut que ça se sache! Nous ne doutons pas que la justice française, indépendante, va permettre à Eric Woerth de poursuivre ses activités…

    Avec Le Borgne, c’est la clarté dans la confusion médiatico-judiciaire!

    El Dia

     

    Le couple Woerth au coeur de l'affaire Bettencourt
    POUR NOUS CA ROULE, MAIS CE N’EST PAS TOUJOURS FACILE…

     

    SOURCE AFP, mise à jour

    Le tribunal correctionnel de Bordeaux est revenu à la charge mercredi sur les « coïncidences troublantes » concernant des rencontres début 2007 entre l’ex-ministre UMP Éric Woerth, alors trésorier de campagne de Nicolas Sarkozy, et le gestionnaire de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, sur fond de transferts d’argent depuis la Suisse. Poursuivi pour « recel », Éric Woerth, député de l’Oise, a une énième fois démenti avoir reçu en 2007 des fonds en liquide de la part du gestionnaire de fortune, lui-même poursuivi pour abus de faiblesse au détriment de la milliardaire et pour blanchiment.

    Comme ils l’avaient déjà fait à l’audience, les deux hommes ont reconnu s’être rencontrés les 19 janvier et le 7 février 2007, et ce, pour des « rendez-vous assez banals » où l’on « parle du 1er cercle » des donateurs de l’UMP et « de plein d’autres choses », selon Éric Woerth. L’ex-comptable Claire Thibout affirme avoir retiré en 2007 la somme de 50 000 euros en liquide que Patrice de Maistre destinait, selon elle, à Éric Woerth. Mais l’instruction a aussi révélé que 4 millions d’euros avaient été transférés, en plusieurs fois entre début 2007 et fin 2009, depuis des comptes en Suisse détenus par Liliane Bettencourt. Patrice de Maistre a reconnu à l’audience avoir donné des instructions pour faire transférer ces sommes, tout en affirmant que c’était à la demande de sa patronne.

    Le 5 février 2007, 400 000 euros sont transférés vers la France et le 7 février au matin, Éric Woerth et Patrice de Maistre se rencontrent. Le même jour, « il y a l’après-midi une réunion sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy », s’étonne une nouvelle fois le président du tribunal, Denis Roucou. « Je ne sais pas pourquoi ces dates coïncident », répond Éric Woerth. « Il y a presque tous les jours des réunions sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy », qui n’ont « aucun lien avec les personnes que je vois avant ou après ». Mis en examen au printemps 2013 dans ce volet, Nicolas Sarkozy a depuis bénéficié d’un non-lieu. Le parquet avait également requis un non-lieu pour Éric Woerth, finalement renvoyé devant le tribunal.

     

     

    Manuel Valls, Jean-Jacques Bourdin, Roland Dumas au milieu des Juifs…

    février 22, 2015 by · Commentaires fermés sur Manuel Valls, Jean-Jacques Bourdin, Roland Dumas au milieu des Juifs…
    Filed under: Politique 

    La Médiasphère française est en ébullition avec l’affaire Bourdin-Dumas, alors que l’antisémitisme réapparait avec force dans l’hexagone. On pouvait penser sinon espérer que l’on en avait fini avec ces histoires, mais les Dieudonné, Soral, JM Le Pen et Cie se chargent de ne pas laisser s’endormir les vieux démons…

    Roland Dumas, une honte de plus de la cinquième république avec sa pute et ses cadeaux, achève sa vie en apothéose.

    Quatre vingt treize ans mais pas complètement gâteux, il soutient la théorie du complot pour les attaques terroristes du 11 septembre, à l’image de Marion Cotillard, Bigard, et quelques autres… Non-content d’affirmer sa stupidité, il affiche son antisémitisme.

    Ancien ministre des affaires étrangères de François Mitterrand, la France continue de rayonner….

    Manuel Valls tente parait-il de faire disparaître cette vidéo,  il aurait tort car elle est toute à son honneur. Que ne retrouve-t-il pas ce ton naturel comme premier ministre, il gagnerait en popularité, au lieu de s’inventer une fausse autorité par la voix et un froncement de sourcils exagéré.

    Aujourd’hui, la preuve est faîte qu’une fois de plus, les religions sont une source de conflit, même si celui d’aujourd’hui est dérisoire.

    On fait un faux procès à Jean-Jacques Bourdin sur sa façon d’interviewé, alors que le seul reproche que l’on pourrait lui faire, c’est de ne pas être très regardant sur la qualité de ses invités…

     

     

    Le chaos en Libye, merci Sarkozy….

    février 19, 2015 by · Commentaires fermés sur Le chaos en Libye, merci Sarkozy….
    Filed under: Politique 

    La Libye à feu et à sang, Philippe Penciolelli l’avait pressenti dans un article écrit au mois de mars 2011, intitulé « Libye, l’ONU l’instrument de Sarkozy ».

    Libye, l’ONU l’instrument de Sarkozy.
    Cette nuit, l’ONU a accepté le projet français d’intervenir militairement en Libye afin de stopper la reconquête du pouvoir par les troupes de Kadhafi.
    Par 10 voix pour et 5 abstentions dont la Chine et la Russie mais surtout l’Allemagne, la résolution d’intervenir militairement a été voté.
    Une intervention destinée à protéger le peuple Libyen dont on nous dit depuis plusieurs jours qu’il est victime de crime contre l’humanité, massacres et autres réjouissances.
    Intox du gouvernement français qui n’est qu’un prétexte pour redorer l’image de sa diplomatie, d’un Alain Juppé qui rêve d’une stature de géant, et des élections présidentielles qui se profilent à l’horizon.
    Nicolas Sarkozy a besoin d’actions d’éclat pour reprendre la main à droite tant son impopularité est grande jusqu’au sein de l’UMP. Alain Juppé rêve en secret d’être le candidat de cette même droite si Sarkozy tombait encore plus bas dans les sondages se ralliant au passage les bonnes oeuvres de Dominique de Villepin.
    Le peuple Libyen, tout le monde s’en fout; sinon, pourquoi l’avoir méprisé depuis toutes ces années?
    Dégommer Kadhafi, c’est donc le moyen pour Nicolas Sarkozy de remonter dans les sondages sans se préoccuper de la suite politique en Libye…
    Lorsque les américains sont intervenus en Irak où Saddam Hussein tenait son pays d’une main de fer, ils ont laissé une terre de désolation ou il est impossible aujourd’hui de s’aventurer, de travailler, et ou le peuple est soumis à de perpétuels attentats.
    Et pourtant l’Irak était relativement structuré, avec une opposition muselée ou en exil mais existante, avec toutefois le problème de deux communautés se détestant cordialement, ce qui est la particularité de bon nombre des pays de la région.
    En Libye, pays de tribus, sans institutions, qui va gouverner lorsque le dictateur, l’ancien ami de Nicolas Sarkozy, le père spirituel du nouvel ambassadeur de Tunisie, va s’exiler ?
    Le chef de la tribu la plus puissante va imposer sa loi, racketter, violer, spolier en attendant que la suivante s’impose telle une guerre des gangs à Chicago dans les années vingt.
    Pour le patron d’une compagnie pétrolière installée en Libye, quel sera l’interlocuteur ?


    Alain Juppé qui jubile à L’ONU tout comme Nicolas Sarkozy qui suit les chiffres des sondages, ne se sont posés la question de ce qui allait arriver avec l’après-Kadhafi.
    L’ONU qui avait servi les intérêts américains lors de l’invasion de l’Irak sert aujourd’hui les intérêts de Nicolas Sarkozy. Le peuple Irakien comme Libyen, tout le monde s’en fout et l’ONU c’est le monde.

    http://el-dia.com/2011/03/19/la-france-declare-la-guerre-a-la-libye/

    Philippe Penciolelli

    Pour une nouvelle république….

    février 5, 2015 by · Commentaires fermés sur Pour une nouvelle république….
    Filed under: Politique 
    En Avril 2006, lors des manifestations contre le CPE, Philippe Penciolelli écrivait cet article qui est de plus en plus d’actualité après le passage du relais à deux autres présidents, Nicolas Sarkozy et François Hollande. D’une sensibilité politique différente, cela n’a strictement rien changé ni sur le plan politique, économique et moral. Il est grand temps de changer de république, mais pas celle de Mélanchon….

     

    Pour une nouvelle République ! avril 7, 2006

    Publié par philippe penciolelli

    Depuis le début de l’affaire du CPE, orchestrée par la Gauche, ce qui est par ailleurs normal, on constate qu’une opposition constructive revendiquée par tous les politiques, n’existe pas en France.

    Qu’ils soient d’un bord ou de l’autre, de droite ou de gauche, l’intérêt pour l’homme politique est de dresser la société civile, catégorie contre catégorie. Nous en avons l’exemple flagrant aujourd’hui, lorsque les politiques de gauche, à jet continu, tirent sur les entreprises dont les profits sont « colossaux », en omettant de parler des 60% qui sont en permanence sur le fil de la faillite.

    Pourquoi cette stratégie, en accord avec la droite, si ce n’est pour faire oublier les privilèges du personnel politique, son inutilité, et pire, son effet nuisible sur la marche du pays…

    Lorsque Mr Mélanchon s’emporte sur le plateau de LCI contre les exploiteurs (comprenez chefs d’entreprises), qui gagnent cent mille francs par mois, (il parle toujours en francs),il sait que son auditoire ne fera pas la relation avec les 15000 euros que la république lui verse chaque mois en tant que sénateur. C’est là tout le problème de cette classe politique, qui ne compte pas réduire ses effectifs, mais bien au contraire les augmenter, grâce en particulier aux instances européennes.

    Si les Français voulaient manifester pour une avancée constructive, ça ne serait pas contre les sociétés du CAC 40, qui elles, peuvent déménager du jour au lendemain, puisqu’elles font principalement leurs profits à l’extérieur de la France, mais bien contre tous les hommes politiques qui eux ne valent que dans leur pays.

    Ainsi cette classe politique toute confondue, peut creuser les déficits, (cela dure depuis quarante ans),mener n’importe quelle politique pour satisfaire ses électeurs dans le seul but de se faire réélire, puisque Les comptes de la nation même dans le rouge, comme c’est le cas depuis des décennies, permettront toujours de régler les coûts de fonctionnement de tout ce personnel.
    Toutes les républiques bananières fonctionnent sur le même modèle, une caste politique qui s’agrandit, qui s’enrichit, avec un peuple qui s’appauvrit!

    Notre système actuel n’est que la continuation de la royauté, avec la seule différence, d’avoir une cour beaucoup plus importante, et une opposition bidon qui joue de préférence en matinée  au palais Bourbon, lors des questions au gouvernement qui ne sont là que pour amuser la galerie..

    une autre institution, La cour constitutionnelle qui ne sert strictement à rien, sinon de cage dorée pour quelques privilégiés que l’on veut remercier…

    Un pays comme la France se dirige par un directoire de quelques personnes, que l’on devrait élire pour deux ou trois ans, non renouvelables, à l’image de l’engagement militaire.  Ce système éviterait les ambitions personnelles puisque sans lendemain .

    Nous vivons dans un système, où il est permis de mourir de faim, voir de soif, de froid, mais surtout, pas de maladies! En effet pour se nourrir, premier acte vital, non seulement, vous devez payer, mais il faut y ajouter un impôt, la TVA.. Pour boire, c’est le même problème, que ce soit en bouteille, ou au robinet, l’eau est taxée.

    L’hiver, chauffer sa maison, indispensable pour ne pas mourir, primordial pour les vieux, les enfants,, le combustible est taxé; les politiques de tous bords, considèrent que la nourriture, l’eau et le chauffage sont en quelque sorte des produits de luxe…On nous rabâche les oreilles avec notre modèle social, c’est encore une escroquerie du monde politique, afin d’éviter toutes réformes en prétextant un recul social et faire croire à la population que ce sont des privilégiés, ce qui permet de tourner en rond.

    Le plus important pour la gauche et la droite, est de ne pas briser le cercle, ainsi, on est sûr de revenir aux affaires un jour…

    Par contre si vous avez un petit rhume, ou n’importe quels petits maux, vous serez remboursé; alors si vous êtes capable de vous nourrir chaque jour, vous devriez logiquement pouvoir dépenser dix euros occasionnellement.

    La sécu ne devrait servir qu’aux maladies importantes et lourdes, aux hospitalisations, et à la protection de l’enfance pour lutter contre les incuries des parents.

    Notre modèle social, est comme le reste un leurre pour gogos… enfin pour les électeurs.

    Philippe Penciolelli

     

     

    Philippe Penciolelli, fils de Georges Penciolelli (Physicien, REOSC, CNRS, INSTITUT d’OPTIQUE) et d’Eléonore Penciolelli, ingénieur et chirurgien-dentiste, petit fils de Paul Penciolelli, Avocat, Ecrivain, secrétaire de Clemenceau, Maire du 20° arrondissement et cousin germain de Raul Léoni, président du Vénézuela.

    Philippe Penciolelli a occupé diverses fonctions telles que administrateur de société, Commandant de navires, Cavalier de jumping dès son plus jeune âge, formé à l’âge de 9 ans par André Morlet, puis Mrs Barttle à Harrogate, dans le Yorshire, puis Etienne Legendre, adepte des méthodes de Nelson Pessoa, et enfin Bernard de Fombelle, cavalier olympique.

    Philippe penciolelli créera l’Elevage de Montferrat, implanté au Château de Montferrat dans l’Isère en 1992.

    En 1969, il apprendra à monter à cheval à l’actrice Anicé Alvina.

    Il débute sa vie professionnelle en 1971 en créant une entreprise de transports hippiques Internationaux, ETHP France. Dans le même temps, il monte en concours, (CSO) et également en course de plat en Gentleman rider. (Hippodrome de Rambouillet, Orléans, Fontainebleau, et le tout nouvel hippodrome d’Evry).

    Il sera de façon éphémère pilote d’essai pour les prototypes Peugeot.

    En 1975, lors d’une tentative de renflouage du yacht Vahiné, il se noie coincé sur le fond,suite à une panne de détendeur et trouve la mort.

    Richard Lavergne remontera le corps et l’équipe de surface réussira à le remettre en vie, avant qu’un hélicoptère le transporte sur l’hôpital de Montpellier, puis six mois de convalescence seront nécessaire pour retrouver la forme. En 1978, il refera quelques apparitions sur les terrains de concours.

    En 1976, parallèlement à ses activités de transport hippique, il se lance dans la construction navale.

    En 1980, il s’oriente complètement vers le maritime, obtient le brevet de capitaine au long cours et s’installe aux Baléares, à Majorque.

    Sa route croisera de nombreux yachts de légende comme « Créole », ancien yacht de Stavros Niarchos, le « Panda » ancien yacht du Bao Daï, le « Blue horizon IV », construit pour le roi Faisal puis propriété de la famille princière de Monaco.

    En 1989, il achète le château de Montferrat qui devient le Haras de Montferrat, où il aura des étalons en dépôt pour effectuer la monte parallèlement avec une activité d’entraînement de chevaux de CSO et d’élevage.

    Il est reçu premier au concours d’inséminateur artificiel du Haras du Pin sur 140 candidats en 1994.

    Il fera don de parcelles de terrains à la commune de Montferrat notamment pour réaliser un trottoir protégé le long de la nationale pour permettre aux enfants d’accéder à l’école en toute sécurité.

    En 1997, il s’installe à Bouc Bel Air, dans la maison natale d’André Roussin en ruine (La Babiole) qu’il restaure complètement et ou il compose un parc à l’anglaise. Il y importe des grenouilles de la Dombe, des carpes, des tanches, des Esturgeons et implante durablement des faisans, cailles et canards sauvages. Les lapins, poules d’eau, hérons et autres s’adjoindront naturellement.

    Il partage son temps entre les chevaux et les bateaux.

    En 2002 il est paralysé d’une jambe et est opéré d’une hernie discale en urgence. En 2005, il cesse de monter à cheval.

    En 2006, il est le directeur du journal El Dia de la Republica dans lequel il écrit également, et prône un nouveau système politique.

    Dans le même temps,Il navigue et il reviendra sur les terrains de concours en 2011 jusqu’en 2013.

    Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés