Les migrants de Calais

décembre 21, 2015 by · Commentaires fermés sur Les migrants de Calais
Filed under: Politique 

Un article de Geoffroy Deffrennes, envoyé spécial du Monde à Calais qui raconte la guerre qui se déroule actuellement à Calais et dont aucun média télévisuel ne parle à commencer par « le petit journal » d’habitude si prompt à dénoncer…
Un mot d’ordre règne à la télé: on ne parle pas de Calais, cela pourrait nuire aux relations avec les politiques, cela pourrait accréditer que le pouvoir n’est pas bon à grand chose et qu’enfin la France n’est pas un état de droit, ce qu’outre manche, tout le monde sait!

« Une impression de guérilla urbaine. » Jeudi 17 décembre dans la soirée, le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), Jean-Pierre Valensi, exprimait sa stupéfaction devant les scènes auxquelles il avait assisté par hasard, en début d’après-midi : des centaines de migrants à l’assaut du tunnel sous la Manche, mais cette fois au milieu de la journée, et en bien plus grand nombre que lors d’épisodes précédents – « un millier », selon M. Valensi. « J’avais une réunion à Calais, je passais par là et me suis arrêté pour essayer de comprendre ce qui se passait. J’ai eu l’impression d’une organisation quasi militaire, par petits groupes, comme si tout était soigneusement préparé. »

Le jeudi, le trafic routier est conséquent. « Plus encore en ce moment, selon Philippe Wannesson, blogueur spécialisé sur le sujet, car à l’approche de Noël les bouchons sont importants près des zones commerciales, ce qui favorise les intrusions dans les camions. »

Cas de figure inédit

Les groupes ont commencé à se former vers 14 heures. « J’ai senti qu’il se préparait quelque chose, raconte Bruno Deprez, directeur du magasin But, aux abords de l’autoroute A16. D’habitude, ils ne sont pas aussi nombreux en pleine journée. J’avais vu une attaque équivalente cet été, avec l’hélico, on se croyait aussi en guerre civile… » La police s’est organisée très vite mais, sur ce terrain étendu et vallonné, a été confrontée à un cas de figure inédit : des réfugiés progressant simultanément par grappes étalées sur un front mobile d’un kilomètre, le long de l’A16. L’autoroute a dû être coupée deux heures à la circulation, dans les deux sens.

La veille déjà, la tension avait grimpé, cette fois à l’entrée du port, des migrants sprintant sur les voies rapides près du centre hospitalier, sous le regard des enfants de l’école maternelle Beaumarais. Jeudi, ce sont les enfants de l’école maternelle du Fort Nieulay qui ont senti fortement les effluves de gaz lacrymogènes utilisés massivement par les forces de l’ordre. De quoi faire fuir aussi les rares clients des centres commerciaux. « A l’approche de Noël, c’est une catastrophe pour nous, constatait M. Deprez. Les gens n’osent plus faire leurs courses dans ce secteur. Le moindre déplacement, qui prenait encore cinq minutes, il y a six mois, peut durer 30 à 45 minutes maintenant. J’ai un fils handicapé, je ne sais jamais à quelle heure il va pouvoir rentrer. »

Spectateur impuissant

La secrétaire de M. Deprez, Delphine Bélot, montre sur son smartphone les photos de son jardin aux grillages défoncés, dévasté par les passages de réfugiés, non loin d’un café routier. « Mes enfants sont terrifiés. Ce midi, j’ai encore dû chasser de mon jardin trois migrants prêts à s’introduire chez moi. »

Le procureur Valensi s’est senti simple spectateur impuissant jeudi :

« Je suis resté car si des arrestations avaient eu lieu, j’aurais été concerné. Mais il n’y en a eu aucune. Impossible, car, comme vous l’avez constaté, ces groupes de migrants se déplacent vite, on ne sait pas qui lance des pierres, et surtout nous n’avons pas de preuves car les policiers ne sont pas équipés de vidéos. »
Gilles Debove, du syndicat SGP Police, disait s’attendre à une nuit difficile et réclamait jeudi soir sur France 3 Nord-Pas-de-Calais des forces supplémentaires. Dans l’après-midi, un collectif de salariés du port de Calais avait réclamé l’éloignement du centre d’accueil Jules-Ferry, autour duquel survivent 4 500 migrants : selon ces salariés, ces deux dernières semaines, 2 500 camions ont été comptabilisés en moins, les transporteurs se lassant des difficultés rencontrées… Depuis début juin, dix-huit migrants ont perdu la vie en tentant de rallier l’Angleterre.

Geoffroy Deffrennes (Calais, envoyé spécial)
Journaliste au Monde

Cop 21, L’Ecologie selon F.Hollande.

décembre 19, 2015 by · Commentaires fermés sur Cop 21, L’Ecologie selon F.Hollande.
Filed under: Politique 

plan_dispersion_boues_rouges_30x22-72dpi
François Hollande, Laurent Fabius qui n’ont strictement rien de positif à leurs actifs après quarante années de vie politique aux crochets des contribuables, se gargarisent du prétendu succès de la Cop 21. Aucun engagements réels si ce n’est déverser des milliards de dollars aux pays émergents, milliards de dollars que nous n’avons pas, et les fameux pays ne s’engagent à rien, c’est un succès!
En France par contre, sauver l’environnement Fabius et Hollande s’en contre foute! Sauver la planète oui, la Méditerranée, ça attendra encore trente ans!
François Hollande et sa clique viendront vous expliquer qu’il ne faut plus faire de feux de cheminée, ne plus brûler les feuilles dans son jardin, ralentir avec votre voiture, car vous assassinez la planète, et lui il sait de quoi il parle avec ses déplacements inutiles et injustifiés en jet privé!

Malgré l’opposition de Ségolène Royal, l’ex-compagne de François Hollande, Altéo devrait pouvoir continuer à déverser des résidus de production d’alumine dans la Méditerranée, en plein cœur du parc national des Calanques.
Le préfet de la région Paca, Stéphane Bouillon, (encore un spécialiste de l’écologie) s’est dit ce vendredi favorable à la poursuite d’activité de l’industriel Altéo, qui déverse des résidus de production d’alumine dans la Méditerranée en plein cœur du parc national des Calanques
« C’est la position du gouvernement et je l’applique »
« Au vu des conclusions favorables de la commission d’enquête publique et du Coderst [Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques], je prendrai un arrêté qui fera en sorte que cette usine puisse poursuivre son activité », a déclaré le préfet.
Altéo souhaite le renouvellement pour les trente prochaines années de son autorisation de déverser des résidus de production d’alumine, notamment de l’arsenic et des métaux lourds, dans la Méditerranée, en plein cœur du parc national des Calanques.
Fin novembre, Ségolène Royal ministre de l’écologie avait déclaré qu’elle n’était « pas favorable au renouvellement » de l’autorisation de rejet, rassurant les riverains et associations de défense de l’environnement qui sont très mobilisés dans ce dossier.
Depuis près de 50 ans, cette usine, un site de production d’alumine situé à Gardanne, bénéficie d’un droit d’expédier en mer ces résidus, à 7 km au large de Marseille et Cassis. Plus de 20 millions de tonnes de boues rouges ont été ainsi déversées sur les fonds marins de la fosse de Cassidaigne.

Le mépris dont fait preuve François Hollande, Manuel Valls pour les questions environnementales ne semblent pas poser non-plus de problèmes à Cécile Duflot qui souhaite revenir s’associer à ce gouvernement…
François Hollande dont la seule crainte est de ne pas être réélu se fout royalement de l’écologie pour preuve ses déplacements en jet privé pour aller voter, sous le prétexte de la sécurité. Mais qui se soucie de ce qui peut lui arriver, et si lui s’inquiète, il peut démissionner. En politique comme dans la vie, il faut un certain courage! François Hollande n’en a aucun!

William Cardspeare

La Corse libérée?

décembre 18, 2015 by · Commentaires fermés sur La Corse libérée?
Filed under: Politique 

Sticker Corse Tête de maure - Déco voiture

La Corse dimanche dernier a choisi les nationalistes et les indépendantistes, il était temps!
La Corse n’a rien à espérer d’un envahisseur ruiné, de cette république bananière politiquement à bout de souffle.
la Corse envahie par la France alors qu’elle était la nation des lumières selon Voltaire
et Jean-Jacques Rousseau, peut elle rester une colonie laissée pour compte, vivant au
rythme des largesses ou de la pingrerie de l’envahisseur?
Alors que l’Europe a montré ses limites tant sur le plan politique qu’économique,
la Corse pourrait redevenir un pays moderne, un modèle, une terre de liberté à l’image
de ce qu’elle était du temps de Pascal Paoli.
En 2009, le FLNC-Union des combattants (FLNC-UC), l’organisation indépendantiste Corse, avait appelé le lundi 5 janvier, « à combattre et à abattre » l’exécutif de la collectivité territoriale corse

.
Dans un communiqué, le FLNC-UC dénoncait les « marionnettes » aux mains desquelles se trouvait la Collectivité territoriale dominée par l’UMP, « les arrangements de politiciens véreux » et « l’interface entre détournement du politique, gras projets immobiliers et influence affairiste et crapuleuse ».

Une déclaration de guerre pour peut-être préparer une déclaration d’indépendance…

Le FLNC estimait que « la conception » du plan d’aménagement et de développement durable de la Corse, le Padduc, élaboré par le conseil exécutif de la CTC et bientôt examiné par l’Assemblée de Corse, était « une tromperie intellectuelle et politique ».
« La rédaction de ce Plan met en évidence les intérêts de quelques élus appartenant à ce même exécutif », ajoutait le FLNC-UC, pour qui ce plan « avait pour objectif de livrer la terre corse à la vente et au capital prédateur ».

Le mouvement clandestin s’en prenait également « à la répression policière, judiciaire et administrative qui s’abat sur bon nombre de Corses et n’a rien à envier à certaines méthodes et périodes de régimes fascistes ».
« Cette répression généralisée démontre que la France en Corse, ce n’est surtout pas le pays des droits de l’homme ».

La Corse occupée par la France depuis deux siècles et demi, c’est assez, reste à déterminer les dommages à lui réclamer!

William Cardspeare

Christine Lagarde doit payer…

décembre 18, 2015 by · Commentaires fermés sur Christine Lagarde doit payer…
Filed under: Politique 

Mise en examen de Christine Lagarde | Contribuables Associés

Christine Lagarde multiplie les recours, les pressions pour éviter d’être jugée et pourtant, elle comme Nicolas Sarkozy sont des avocats de profession et à ce titre ne pouvaient ignorer qu’ils outrepassaient leur droit avec l’arbitrage décidé dans l’affaire Tapie.

On se souvient de l’incompétence de Christine Lagarde comme ministre des finances de Nicolas Sarkozy et qui pose tout de même le problème de l’honnêteté…

Souvenons nous de ce que l’on écrivait en 2013:

On l’avait compris, les juges en charge de l’affaire Christine Lagarde ne l’ont pas mise en examen par égard pour le FMI, institution dont l’activité principale est de sabler le champagne et de s’en mettre plein les poches avant de redistribuer les fonds versés par les états membres. Un travail très difficile qu’un employé de bureau de poste pourrait remplir et c’est pour cela que l’on recrute des gens ayant fait preuve de leurs incompétences….

Christine Lagarde si comme on a pu le constater était nulle comme ministre des finances durant quatre ans sait par contre très bien mener sa barque, étant à la tête d’une jolie fortune…. Il ne serait pas étonnant que Bernard Tapie, une crapule notoire est lui aussi participé par un geste à la consolidation de cette fortune, lui même ayant touché quatre cent millions du seul fait de Christine Lagarde…

« Le Canard enchaîné » indique que, l’Etat a décidé de se constituer partie civile dans le dossier Tapie, sur ordre du président François Hollande. Le 22 mai dernier, le ministre des Finances Pierre Moscovici avait évoqué cette possibilité. Dans cette affaire, « s’il s’avérait que les intérêts de l’Etat ont été lésés, alors Bercy utilisera les voies de droit qui sont à sa disposition, parmi lesquelles la constitution de partie civile dans le volet non ministériel du dossier », avait expliqué le ministre.

Dans cette affaire,  le juge arbitre Pierre Estoup, ce magistrat à la retraite, âgé de 86 ans, avait été désigné fin 2007 par Christine Lagarde et avait donc à l’époque… 81 ans. Décidément dans l’entourage Sarkozy, les vieux ont la parole, après Madame Bettencourt… Toujours est-il que cet honorable vieillard a été mis en garde à vue aujourd’hui tout comme l’avocat de Bernard Tapie, Me Maurice Lantourne.

Mediapart donne quelques précisions sur Maurice Lantourne qui serait un avocat spécialisé dans le droit des faillites, le contentieux commercial et le droit pénal des affaires. Il a créé sa société en 1991 et a notamment assuré la défense de Gérard Longuet et Loïk Le Floch-Prigent, et s’est également impliqué dans les dossiers Moulinex et Eurotunnel.

Quant à L’Express, le journal a affirmé que lors d’une perquisition effectuée le 14 mai dernier dans l’un des domiciles de Pierre Estoup, les policiers auraient saisi un livre dédicacé par Bernard Tapie le 10 juin 1998 dans lequel il louerait le « courage » du « président Estoup » et l’assurerait de son « infinie reconnaissance ». Ce qui tendrait à confirmer que l’homme d’affaires connaissait Pierre Estoup avant qu’il ne soit désigné arbitre, contrairement à ce qu’il a clamé haut et fort récemment sur Europe 1, le 23 mai, et dans « Le Parisien », le 24 mai. Mais à 86 ans, on mélange un peu et c’est ce qui arrange Christine Lagarde.

Afin de redonner un peu de crédibilité au FMI, il aurait été salutaire que la justice française soit sans compromission et mette Christine Lagarde en examen devant un tel faisceau d’accusations. Après DSK, le FMI n’avait vraiment pas besoin d’une Christine Lagarde. La France reste toujours un exemple pour les républiques bananières.

Le FMI semblait une bonne planque à Christine Lagarde qui avait un peu chaud aux fesses suite aux 400 millions versés à Bernard Tapie de façon péremptoire et dont la justice voudrait connaître s’il y a eu rétro-commission et le montant (probablement en Suisse) que la directrice du FMI aurait pu palper….

Avec Bernard Tapie, la justice est habituée aux coups tordus, et ce ne sont pas les « exploits » réalisés par Christine Lagarde en tant que ministre des finances durant quatre ans qui la mettent au-dessus de tout soupçon, au contraire !

Abreuvant les Français de déclarations mensongères et stupides, on peut se demander pourquoi cette femme est restée dans cette fonction alors qu’elle n’avait aucune compétence pour l’assumer. A moins que ce ne soit que par intérêt personnel, ce qui est une évidence. On se souviendra de l’annonce de l’excellent placement pour les français lorsque il a fallu renflouer la Grèce avec abandon de la dette deux ans plus tard, le conseil de prendre leur vélo s’ils trouvaient l’essence trop chère etc etc….

On critique François Hollande a juste raison, mais on oublie les impôts augmentés en douce par Nicolas Sarkozy, les réformes annoncées à grand renfort de publicité et non exécutées, les magouilles diverses qui ont émaillées son quinquennat avec la complicité de Christine Lagarde…

Pauvre France, incapable de se choisir un président honnête et compétent, elle fournit au FMI des directeurs corrompus, lubriques, qui renforcent l’image de République bananière .

Les talents, les entrepreneurs, les investisseurs, tous fuient ce pays ou la corruption politique règne en maître, en espérant que les peuples comprendront que la seule issue est l’éclatement de l’Europe. En divisant la vermine, elle est plus facile à éradiquer.

En janvier 2013:

Une perquisition a été mené ce matin au domicile de Bernard Tapie dans une enquête réclamée depuis longtemps par El Dia de la Républica et tout citoyen (respectueux des droits et de la morale) sur les conditions d’octroi d’un chèque de plus de quatre cent millions d’euros par Christine Lagarde à l’ancien patron de l’OM et d’Adidas.

A l’époque du quinquennat de Nicolas Sarkozy, nous avions soupçonné  Christine Lagarde d’avoir touché une rétro-commission dans cette affaire et appelé à une enquête contre cette incompétente ministre des finances mais habile magouilleuse qui s’était empressée de se faire nommer directrice du FMI en remplacement de l’éminent Dominique Strauss-Khan, mari d’Anne Sinclair et mis en examen actuellement pour proxénétisme….

Que du beau monde; il faut se souvenir que Bernard tapie qui jouit d’une certaine popularité avait apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, ceci expliquant probablement cela…

L’état curieusement avait abandonné la voie judiciaire, malgré une victoire en cassation. D’autre part, les intérêts de Bernard Tapie auraient été favorisés. Christine Lagarde est  visée par une enquête de la CJR, pour « complicité de détournement de biens publics » et « complicité de faux », une broutille dans le monde politique.

En juin 2011:

La France au bord du gouffre grâce à l’action de la géniale Christine Lagarde que le FMI s’est empressé de recruter. Après le brillantissime DSK, c’est la génialissime Lagarde, le monde est sauvé !
A noter que Christine Lagarde avait publié un CV dans lequel elle déclarait être Sciences Po ce qui est faux, n’ayant fait qu’un bref passage à AIx en Provence comme beaucoup de filles désoeuvrées et fortunées; menteuse en plus !
Au cours du premier trimestre, la dette du pays s’est accrue pour atteindre le montant total de 1646,1 milliards d’euros, soit 84,5% du PIB.
1646,1 milliards d’euros, c’est le montant total de la dette de la France au premier trimestre, toutes administrations publiques confondues. Elle a grimpé de 54,9 milliards d’euros durant les trois premiers mois de l’année, atteignant «approximativement» 84,5% du PIB, indique l’Insee ce jeudi.
Ces chiffres constituent un nouveau record d’endettement. Ce sont ceux que trouveront ce matin, sur leurs nouveaux bureaux, le ministre des Finances, François Baroin et celle du Budget, Valérie Pécresse. Ils soulignent la faiblesse de la marge de manoeuvre financière de l’Hexagone alors que la plupart des autres pays de la zone euro se débattent avec des plans d’austerité chaque jour plus drastiques.
Les français peuvent remercier Christine Lagarde qui elle continue a s’en mettre plein les poches au FMI.

En juin 2011:

Le FMI cette institution qui ne sert qu’à collecter des fonds pour les redistribuer aux pays nécessiteux n’a besoin d’aucun génie, mais ce n’est pas une raison pour y envoyer les plus couillons !
Après la brillante prestation de DSK, on pourrait choisir une personne sérieuse, honnête et sachant compter, c’est la moindre des choses, alors pourquoi récidiver?

Christine Lagarde l’incompétente: « Tous les feux sont au vert disait-elle il y a deux semaines ».
En France, le déficit commercial a établi un record absolu en avril à 7,14 milliards d’euros, contre 5,91 milliards en mars, en données corrigées des variations saisonnières, ont annoncé mercredi les Douanes. Par ailleurs, le déficit du budget de l’État ressort à 61,4 milliards d’euros fin avril contre 56,2 milliards un an plus tôt, selon les données publiées mercredi par le ministère du Budget.
Pourtant les contribuables français financent la campagne de Christine Lagarde pour la direction générale du FMI, comme elle l’a fait pour d’autres candidatures équivalentes, a-t-on déclaré mercredi dans l’entourage de la ministre française de l’Économie. Après le Brésil et l’Inde, Christine Lagarde est actuellement en Chine dans le cadre d’une tournée mondiale visant à rallier les pays émergents à sa candidature. Elle sera en Arabie saoudite samedi et en Égypte dimanche. « Christine Lagarde est soutenue par la France, la France prend en charge financièrement sa candidature comme elle l’a fait précédemment pour d’autres candidats à des postes internationaux équivalents », a-t-on déclaré dans l’entourage de la Française.
Depuis quatre ans, Christine Lagarde a non seulement fait la preuve de son incompétence mais aussi de sa stupidité lorsqu’elle conseillait aux automobilistes qui s’inquiétaient du montant des taxes sur l’essence de se rendre au travail en vélo…
Son honnêteté est sérieusement mis en doute avec l’affaire Tapie à qui elle a versé des centaines de millions d’euros de sa propre initiative et sans l’assentiment des administrations (?). concernées
Christine Lagarde, incompétente, stupide, honnêteté douteuse, digne successeure de DSK au FMI ? Mais hormis dire des couillonnades et boire du champagne, c’est quoi le FMI ?
Christine Lagarde, minsitre de l’économie et des finances faisait la Une du journal d’arrondissement « Nouvelles du 12 » avec un bracelet et une bague au doigt.
Quoi de choquant puisque Christine Lagarde est riche, est très riche.
Donc, le directeur de la publication prétendait que le cabinet de la ministre s’insurgeant de ce cliché tape à l’oeil, lui en a fait parvenir un, mais celui-là sans bijoux.
Bizarrement, toujours le directeur du Nouvelles du 12 changeait de version, prétendant que c’était de leur propre chef qu’ils avaient gommé les bijoux….
La ministre de l’Economie est donc apparue dépouillée de ses bijoux en une des Nouvelles du 12, revue mensuelle distribuée aux habitants du 12ème arrondissement de Paris. Problème, comme l’a fait remarquer l’élu du Parti de Gauche Alexis Corbière: l’image a été photoshoppée.
Sur le cliché original, qui était disponible sur le site du ministère, Christine Lagarde porte une bague, un bracelet et des boucles d’oreilles qui depuis ont disparu sur la couverture de la revue.

Les Nouvelles du 12 ont « avoué’: «Sur le site du ministère, il y a la photo de Christine Lagarde. Nous l’avons prise avant de l’envoyer à notre infographiste qui a effectué le montage et effacé les bijoux», avoue Robert Regard, rédacteur pour la revue. «Nous les avons enlevé car Christine Lagarde est sans rien dans toutes nos publications».
Les Nouvelles du 12, ce n’est pas le Canard Enchaîné!

Et en mars 2010:
Christine Lagarde la semaine dernière sermonnait l’Allemagne, donnait des leçons d’économie collective à nos voisins, reprochant à Angela Merkel de ne pas être solidaire des cancres dont fait partie la France.

Remarques stupides que tout économiste digne de ce nom a relevé, et c’est donc aujourd’hui que Christine Lagarde sans avouer faire marche arrière, vire à 180°, ce qui revient au même….

Jugez plutôt les propos de Madame La ministre:
Interrogée ce matin sur RTL, Christine Lagarde -Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi- a précisé les propos rapportés en début de semaine dans le Financial Times au sujet de l’excédent commercial allemand et de la « tendance germanique à jouer, sur ce plan, sa carte individuelle au sein de l’Europe ».

La Ministre a estimé que ses propos ont « été très, très manipulés » et « tournés de manière négative » alors qu’elle concède bien volontiers que l’Allemagne a fait « des efforts considérables » depuis dix ans. Elle estime d’ailleurs que la France « peut tout à fait s’en inspirer ».

Christine Lagarde, une honte de plus pour l’état français, une honte pour Nicolas Sarkozy qui l’a nommé à ce poste, et un sérieux problème pour tous les français qui devront en assumer les conséquences; il est vrai qu’ils en ont l’habitude….

William Cardspeare

La France de 2016!

décembre 16, 2015 by · Commentaires fermés sur La France de 2016!
Filed under: Politique 

Les Elections Régionales viennent de se terminer et une fois de plus, les combines électorales l’ont emporté sur la démocratie. Le mode de scrutin qui est à deux tours pour permettre les combines politiques, l’attribution d’un quart de l’assemblée à celui qui arrive en tête au second tour, tout est fait pour aller contre le vote du peuple tout en l’encourageant à aller voter…

Claude Bartolone qui pousse son camarade (Jean-Paul Huchon) dehors pour prendre sa place, et qui revient penaud à l’assemblée mendier son poste de président après avoir perdu les élections, pitoyable!

Que dire de Jean-Yves le Drian qui a cocufié les Bretons, se faisant élire et restant ministre contre toutes les déclarations de non-cumul des mandats des socialistes. lorsque les journalistes lui posent la question sur cette curieuse conception de la politique, Le Drian refuse de répondre, adoptant résolument le comportement d’un ministre de République bananière.

François Hollande de plus en plus gras, bouffant sans plus aucune retenue ayant jeté aux orties ses bonnes résolutions et sa république exemplaire.

Dimanche soir, toutes les crapules politiques adoptaient le même commentaire suite au succès du front national, « Nous devrons changer de comportement politique », résolution aussi vite oubliée dans la nuit.

A l’approche de cette fin d’année 2015, le bilan est des plus sombre; Les Gauchos-Ecolos avec Cécile Duflot fatigués d’être sur la touche combinent pour revenir aux affaires, les Républicains (un contre-sens) ou plutôt Nicolas Sarkozy fait le ménage en virant ceux qui ne marchent pas droit, histoire de préparer 2017, le train-train de la politique a repris son cours et rien ne changera en 2016, chômage, dette, augmentation des impôts.

2016 sera pourrie, il ne peut pas en être autrement avec cette classe politique pourrie jusqu’à la moelle. Inutile de se souhaiter une bonne année le soir du 31, elle ne le sera pas et le plus grave, c’est que rien n’annonce une embellie en 2017…

Seule la Corse a une lumière d’espoir en portant les nationalistes au pouvoir mais on a du mal à comprendre pourquoi ce ne sont pas les Indépendantistes qui ont été massivement élu? Rester Français, plus personne n’en a envie aujourd’hui, pour preuve les centaines de milliers qui résident à Londres de Dany Boon à Christian Clavier, les Depardieu et hommes d’affaires en Belgique, la seule lueur d’espoir, fuir cette république bananière instaurée il y a cinquante sept ans et en faillite depuis quarante ans!

William Cardspeare

La farce politique française!

décembre 14, 2015 by · Commentaires fermés sur La farce politique française!
Filed under: Politique 

Une vidéo retraçant tous les mensonges, le cynisme des hommes politiques français, démontrant la corruption qui règne dans ce milieu. Il est grand temps de changer de système après quarante années de ruine et des milliers de milliards de dette.

[mfb_pe url= »https://www.facebook.com/stepha.353/videos/187766718238344/ » mbottom= »50″]

les promesses politiques

F.Hollande et ses promesses !

octobre 13, 2015 by · Commentaires fermés sur F.Hollande et ses promesses !
Filed under: Politique 

Hollande Is Giving Up - Business Insider

 

 

L’article ci-dessous publié par l’Express met en valeur la désinvolture de François Hollande quant à ses promesses électorales. La république exemplaire promise aux français, elle aussi remise aux calendes grecques et ne parlons pas du chômage qui bat des records. Pour ce qui est de la défiance à l’égard de cette république et du monde politique de l’hexagone, il suffit de se promener dans les rues de Londres, on y rencontre des français à chaque coin de rue et ils affirment qu’ils ne reviendront pas en France. Alors que les migrants d’Afrique et de Syrie affluent, les français quittent le navire France avec précipitation. Dans le passé, il fallait être fortuné pour quitter le pays, aujourd’hui beaucoup de ceux qui gagnent 10.000 euros prennent le chemin de l’exil…  Quotidiennement la France s’enfonce dans l’emprunt et les dettes et il n’est pas nécessaire d’être un grand économiste pour comprendre que l’avenir est la paupérisation générale!

William Cardspeare

 

 

EDF devait déposer dimanche une demande d’exploitation pour Flamanville, et annoncer quels réacteurs elle fermait en échange. L’entreprise ne l’a pas fait. Le calendrier de fermeture de Fessenheim dérape à nouveau.

Quatre, trois, deux, un… Greenpeace avait lancé son compte à rebours ce week-end. L’association écolo attendait dimanche l’annonce de la fermeture de Fessenheim, la plus vieille des centrales nucléaires françaises, promise pour 2016 par François Hollande. Un amendement à la loi de transition énergétique conçu par le député EELV Denis Baupin devait forcer EDF à s’engager dans ce sens à la date du 11 octobre.

Selon l’article 311-5-6, EDF devait en effet déposer une demande d’autorisation d’exploitation dix-huit mois avant l’ouverture d’une nouvelle centrale, et préciser en même temps comment elle respecterait le plafond de 63,2 gigawatts d’énergie nucléaire. Malgré une livraison repoussée au 4e trimestre 2018 par EDF, la date officielle de la mise en service de l’EPR de Flamanville est toujours le 10 avril 2017. Les 1650 mégawatts qu’il est censé produire doivent entraîner l’abandon d’une puissance équivalente, et Fessenheim produit 1800 mégawatts.

« Une décision purement politique »

En demandant le respect de cette échéance, devenue caduque par les faits, les écologistes espéraient déconnecter la fermeture de Fessenheim de l’ouverture effective de Flamanville. La vieille centrale fermerait bien en 2016, même si l’EPR n’était inaugurée que deux ans plus tard, en raison des retards cumulés.

Mais ce lundi, toujours rien. Aucune nouvelle d’EDF, ni du ministère de l’Environnement qui aurait dû recevoir le dossier. « Si aucune demande n’a été déposée, cela veut dire qu’EDF est dans l’illégalité », déclare à L’Express, incrédule, Cyrille Cormier, chargé du dossier chez Greenpeace. Chez EDF, contactée ce lundi par L’Express, on ne pipe mot. Le ministère de l’Environnement ne rappelle pas. Depuis ce dimanche, EDF est donc en faute par rapport à la loi de transition énergétique, et l’éventuelle annonce d’une fermeture de Fessenheim est repoussée, au mieux, à 2016.

Ces derniers mois en effet, le président et le gouvernement ont tout fait pour lier le plus étroitement possible Flamanville et Fessenheim, et ont semblé préparer le terrain à un nouveau sursis de la centrale alsacienne. Ségolène Royal, la première, déclarait début septembre: « Quand Flamanville ouvrira, Fessenheim devra fermer. » Avant de rétropédaler sur Twitter: « La fermeture de Fessenheim n’est pas reportée. » Le processus de fermeture commencerait en 2016,précisait-elle ensuite. Le processus, pas la fermeture.

Deux semaines plus tard, le président de la République lâchait lui aussi du terrain dans une interview au Parisien. Fermer Fessenheim? « En 2016, non, car la construction de l’EPR a pris beaucoup de retard. » A cette échéance, il faudra simplement « engager toutes les procédures » pour que la fermeture soit « irréversible ». Irréversible, dans la mesure où Flamanville ouvre bel et bien dans les délais.

Pas de couacs, l’exécutif est unanime: malgré la loi de transition énergétique qui doit permettre à la France de passer de 75 à 50% d’électricité d’origine nucléaire en 2025, une centrale nucléaire en remplacera une autre. « En réalité on pourrait fermer Fessenheim dès 2016 », assure Cyrille Cormier, « c’est une décision purement politique ».

2017, année fatidique

En liant le destin de Flamanville à celui de Fessenheim, le président a en fait trouvé le moyen de se libérer de sa promesse. La date de 2018 pour une mise en service de l’EPR est en effet tout aussi hypothétique que les précédentes. « L’avenir de l’EPR est en suspens, affirme Cyrille Cormier. Les défauts trouvés sur la cuve sont très graves. Et s’il fallait tout démonter? »

Au prochain retard de Flamanville, la décision fatidique de fermer Fessenheim pourrait être repoussée à 2017, courte année électorale. Sur place, 2000 emplois sont en jeu. EDF, les élus locaux et la CGT militent pour la survie de la centrale. Autant dire que ce ne sera pas le moment idéal pour réaliser une promesse vieille de cinq ans. Le dossier est déjà à moitié sur le bureau du prochain président.

L’EXPRESS

Bartolone veut être pendu?

avril 16, 2015 by · Commentaires fermés sur Bartolone veut être pendu?
Filed under: Politique 

Claude Bartolone, à la demande de François Hollande a étudié les pistes de vote obligatoire dans le but d’avaliser le scandale permanent de la cinquième république bananière.

République exemplaire clamait François Hollande, s’entourant de repris de justice, menant une vie privée dissolu, dépensant sans compter alors que la France emprunte chaque jour huit cent millions d’euros…

Claude Bartolone vit aux crochets des contribuables depuis qu’il a vingt huit ans et en a aujourd’hui soixante quatre. Claude Bartolone conclu dans son rapport que «que notre République est aujourd’hui malade de phénomènes de repli, de cloisonnement, d’entre-soi».

Et si c’était plutôt de dépit, de résignation devant ce système corrompu qui dure depuis des décennies?

Le rapport du président de l’Assemblée, a l’idée d’instaurer le «vote obligatoire pour toutes les élections». Sans se prononcer sur les modalités précises de cette réforme, en particulier les éventuelles sanctions pour les abstentionnistes, Claude Bartolone estime qu’elle constituerait un moyen de «renforcer le lien avec la République», d’autant que «les citoyens pourraient toujours exprimer leur insatisfaction face à l’offre politique par un vote blanc».

Le vote blanc, une solution bien pratique qui permettrait de faire croire que tout le monde est satisfait alors que l’abstention est le rejet de ce monde politique corrompu jusqu’à la moelle.

Le président de l’assemblée nationale présente au total 61 propositions, dont l’obligation aux élèves des grandes écoles d’effectuer un stage de trois mois dans les quartiers sensibles ou les zones rurales en difficulté, et la validation de trimestres de retraite supplémentaires pour les bénévoles s’engageant dans des «associations d’utilité civique».

Pour lui et ses semblables, aucune obligation: par exemple, interdire toutes fonctions politiques à qui que ce soit ayant eu maille à partir avec la justice, interdire aux membres de la famille d’un politique de profiter de quelques avantages, salariales ou autres….

Véronique, Madame Bartolone depuis 2006, est  chargée de mission interventions et droit des femmes au cabinet de son mari…

En octobre 1982, il est membre du comité directeur du PS, et n’a rien trouvé à redire en quatorze ans de scandale Mitterrandien….

Et si l’obligation de voter entraînait la révolution, Claude Bartolone serait-il le premier dans la charrette?

VIDEO: Il faut pendre les politiques

http://[youtube_sc url= »jbLFo02jlH8″ width= »360″ height= »240″ ratio= »4:3″]

 

William Cardspeare

 

Woerth: j’ai confiance dans la justice!

mars 25, 2015 by · Commentaires fermés sur Woerth: j’ai confiance dans la justice!
Filed under: Politique 

Eric Woerth déclarait: « J’ai confiance dans la justice de mon pays » et il a raison!

Gérard Aldigé, procureur de son état, a plaidé pour une relaxe d’Eric Woerth, oubliant les fausses déclarations de l’ancien ministre du budget…

Contrairement aux juges qui ont instruit le dossier Woerth, le procureur Aldigé ne voit aucun trafic d’influence dans cette affaire et s’empresse de préciser pour les mauvais esprits, qu’il n’est pas à la botte de la puissance politique….

« Ce n’est pas une séance de rattrapage », par rapport au premier procès Bettencourt qui s’est tenu il y a un mois, commence Gérard Aldigé. Ce premier dossier, d’abus de faiblesse et blanchiment de fraude fiscale notamment, sera tranché le 28 mai. Le procureur tente d’évacuer la question du financement politique, qui n’a pas pu être établi par les juges, mais que le président du tribunal correctionnel de Bordeaux, Denis Roucou, a tenté de ramener dans les débats… ce qui a donné lieu à des échanges un peu vifs entre les deux magistrats.

Gérard Aldigé qui a oublié les déclarations d’Eric Woerth affirmant qu’il ne connaissait pas Patrick de Maistre avant de reconnaître que si, il le connaissait, n’a pas oublié de charger le fameux Patrick de Maistre… Deux poids, deux mesures, histoire d’équilibrer la balance de la justice.

Pour le procureur, Patrice de Maistre est « un intrigant » :  «ça le valorisait d’employer la femme d’un ministre ». Néanmoins « sa carrière le rendait éligible à l’attribution de la légion d’honneur », avant que l’on ne découvre qu’il avait caché les comptes suisses des Bettencourt.

Gérard Aldigé ne s’est pas non-plus penché sur le passé affairiste des époux Woerth en Suisse…

Gérard Aldigé s’est dit meurtri par certains articles de presse qui ont mis en doute son indépendance. Il conclut : « le parquet n’est pas le bras armé, servile des puissants du moment ».

On se souvient des circonstances rocambolesques dans lesquelles cette affaire d’État avait été retirée au tribunal de Nanterre pour être confiée à celui de Bordeaux, censé être plus à l’abri de possibles pressions.

Or depuis le premier jour, la hiérarchie judiciaire bordelaise a accumulé les décisions contestables et les faux pas, donnant l’impression de n’avancer que sous la contrainte, et de vouloir mettre l’affaire sous l’étouffoir. D’emblée, le chef de la section économique et financière du parquet, jugé trop à gauche car syndiqué, avait été écarté du dossier Bettencourt par le procureur Claude Laplaud.

Encore plus surprenant, le procureur de Bordeaux en personne rendait public le 10 mai un long communiqué pour annoncer des réquisitions de non-lieu en faveur d’Eric Woerth et Patrice de Maistre, cela alors que l’instruction de ce volet est toujours en cours .

Les trois juges d’instruction indépendants chargés du dossier, n’ont pas apprécié, et l’ont fait savoir.

Concernant les six autres personnes épinglées par les juges d’instruction (MM. Sarkozy, Woerth, Courbit, Wilhelm, Thurin, Bonduelle), le parquet, cette fois, fait une analyse diamétralement opposée à celle des magistrats instructeurs et requiert six non-lieux.

En tête des non-lieux, celui de Nicolas Sarkozy, mis en examen en mars pour abus de faiblesse. Dans son réquisitoire, le procureur rappelle d’abord les « faits nouveaux », survenus selon les juges, entre la première audition de l’ancien président, le 13 novembre 2012, comme témoin assisté, et la seconde, jour de sa mise en examen, le 21 mars 2013. Ces faits « nouveaux » sont nés des « contradictions » entre deux témoignages des deux majordomes des Bettencourt, Bruno Lantuas et Pascal Bonnefoy, explique le procureur. Selon les agendas de Nicolas Sarkozy et d’André Bettencourt, les deux hommes se sont rencontrés le 24 février 2007.

Le majordome Bruno Lantuas, présent le 24 février, se souvient d’un Nicolas Sarkozy en chemise cravate. Mais ce jour-là, l’autre majordome, Pascal Bonnefoy, qui assure avoir accueilli Nicolas Sarkozy vêtu d’un « col roulé noir », n’était pas de permanence. Devant les juges, Pascal Bonnefoy a donc évoqué une possible « seconde visite », « sans doute un autre samedi où il était de permanence, peut-être le samedi 10 février 2007 », écrit le parquet. Lors de son audition, poursuit le procureur, Nicolas Sarkozy a maintenu qu’il n’était venu « qu’une seule fois ». « Il s’était souvenu, écrit le procureur, qu’il avait reçu, ce samedi 10 février 2007, au ministère de l’Intérieur, une institutrice victime d’une agression, puis qu’il s’était rendu à 11 h 30 à son QG de campagne rue d’Enghien, et, enfin, pour déjeuner à 13 heures, au Polo de Bagatelle où il avait rencontré, par hasard, Alain Weil, patron de BFM TV, sa femme et ses deux filles, lesquelles avaient souhaité se faire photographier avec lui. Il ne pouvait, en conséquence, soutenait-il, se trouver en fin de matinée du 10 février à la fois chez les Bettencourt, à son QG de campagne, puis au Polo de Bagatelle. »

Le parquet mentionne que les juges ont effectué des vérifications « par consultation du Guide Michelin » estimant à « trente-quatre minutes » le temps de parcours du QG de campagne au Polo de Bagatelle lui permettant bien d’effectuer en chemin une « seconde visite chez les Bettencourt ». Selon les juges, la première visite, du 10 février, aurait eu lieu « cinq jours » après la mise à disposition de Liliane Bettencourt de 400.000 euros et trois jours après la rencontre entre de Maistre et Woerth du 7 février 2007. Les magistrats, explique le parquet, soupçonnent donc l’ancien président d’avoir réclamé et obtenu des fonds de la milliardaire…

le parquet estime pour sa part qu’elles (les charges) ne sont pas suffisantes à l’encontre de Nicolas Sarkozy : « Il n’existe aucune certitude qu’il ait reçu cet argent ou qu’il en ait disposé », écrit d’entrée le parquet.

Le parquet balaie aussi les autres indices relevés par les juges, comme la mention, sur le journal intime de Banier, d’une phrase de Liliane Bettencourt, qui lui aurait dit que « NS a encore demandé de l’argent ».

NS, qui cela peut-il être?

William Cardspeare

Stéphanie Gibaud « La Donneuse »…

mars 6, 2015 by · Commentaires fermés sur Stéphanie Gibaud « La Donneuse »…
Filed under: Politique 

Pire qu'un viol » | L'Observateur de Monaco
UNE BELLE TETE DE DONNEUSE

Le conseil des prud’hommes a attribué 30.000 euros à ce qu’il faut bien appeler une « donneuse », Stéphanie Gibaud que le FISC français tente de requalifier en « Lanceur d’alerte ».

Cette femme travaillant pour la banque UBS a choisi de cafter ses employeurs, ses clients, et on peut penser que tout cela n’est que le résultat d’un chantage non abouti…

Responsable du Marketing de la banque UBS, rien n’aurait dû choquer cette employée et surtout pas ce qui existe depuis des lustres et dans toutes les catégories de la population française, à commencer par le monde politique et du showbiz.

Jalousie, mesquinerie, vengeance des faibles, les donneurs ont toujours trouvé de bonnes raisons et ça commence dans la cour d’école.

Stéphanie Gibaud déclare avoir pris conscience qu’elle était un rouage essentiel dans un système d’évasion fiscale; une employée de banque n’est jamais un rouage essentiel, tout juste un larbin plus ou moins efficace au service de ses clients…

En admettant qu’elle ait eu des problèmes de conscience, ce qu’on ne peut pas croire, il était facile et plus cohérent de démissionner!

Cette invitation à la délation en France est des plus regrettable et rappelle une période ou la population était appelée à dénoncer ses voisins à l’autorité en place, la Gestapo.

Stéphanie  Gibaud s’en sort mieux, elle ne sera pas fusillée par qui que se soit mais indemnisée à hauteur de 30000 euros.

Ce qu’il y a de plus vil, de plus laid en France a trouvé une nouvelle dénomination pour ses donneuses, des lanceurs d’alerte!

A l’heure ou on ne parle que de paradis fiscaux et d’évasion fiscale, ce qui n’a rien de répréhensible hormis pour les racketteurs du FISC, n’importe quel pays pour un français est un paradis fiscal; le nombre de français à Londres ou en Belgique en témoigne…

D’autre part, ne pas mettre toutes ses économies dans le même panier (et pour ce qui est de la France, un panier percé) est la preuve d’une saine et responsable gestion.

Pour les enfants de Stéphanie Gibaud, et on ne peut pas croire qu’elle n’y ait pas pensé avant, il reste la solution de changer de nom car aujourd’hui il est certain que personne n’a envie de s’appeler Gibaud.

William Cardspeare

Mise à jour: Ce que nous écrivions plus haut est confirmé par la déclaration de Stéphanie Gibaud ci-dessous, elle escomptait bien ramassé le pactole par cette dénonciation!

La colère de Stéphanie Gibaud, 

Auteure d’un livre-choc sur les pratiques de la banque suisse UBS dont elle était salariée, Stéphanie Gibaud vient de créer avec Hervé Falciani, Edwy Plenel de Mediapart et le Consortium des journalistes d’investigation (lire ci-contre) Pila, une plate-forme internationale pour les défenseurs d’alerte.

Car, estime cette Lilloise d’origine de 48 ans, ceux-ci ne sont pas assez protégés : « Hervé Falciani comme moi, nous regrettons d’avoir été sur-médiatisés en étant sous-protégés. Avec notre plate-forme, les lanceurs d’alerte sauront à qui s’adresser tout en étant sûr que leurs informations tombent entre de bonnes mains. C’est très important. Encore récemment, il y a eu des gens qui sont venus vers moi en me demandant de planquer des documents, vous imaginez ? Avec Pila, nous avons les contacts et la volonté de faire avancer la loi. »

Ou tout du moins de la modifier : car, souligne Stéphanie Gibaud, la loi ne propose aucun dédommagement à ceux qui ont, souvent, défié leur entreprise et ont perdu plus que leur emploi : « Je fais peur aux entreprises privées parce que j’ai dit non, que je n’ai pas accepté de détruire mes fichiers clients avec les noms de ceux qui étaient mis en contact avec des banquiers suisses. Mon histoire est une affaire d’état et l’état ne me reconnaît pas non plus. J’ai travaillé avec les douanes judiciaires, la France a déjà touché plus d’un milliard grâce à mes révélations et moi je touche quoi de tout ça ? Si je n’avais pas été là, il n’y aurait pas eu d’affaire en France et moi, pendant ce temps, je suis au RSA avec deux enfants. Après avoir travaillé avec Gervais Martel pour le RC Lens et avoir géré pendant plus de dix ans le marketing événementiel d’UBS France. »

 

AGEFI

Comme Birkenfeld, Stéphanie Gibaud, ex-salariée d’UBS France, se présente comme dénonciatrice éthique. Début 2014, elle publie «La femme qui en savait vraiment trop», alors qu’UBS était déjà sous enquête depuis un an pour démarchage illicite en France. Réclamant 18 ans de salaire à son ex-employeur, soit plusieurs millions, elle s’associe à Falciani pour demander de l’argent à l’Etat français, pour services rendus, selon nos sources (!).

 

 

Page suivante »

Copyright 2008 - El-dia.com - Tous droits réservés