Press "Enter" to skip to content

Israéliens contre Palestiniens, le dernier rempart de l’occident…

A nouveau le conflit dans la bande de Gaza met en relief les différences entre les peuples, et bien que le monde occidental appelle au cessez le feu, au dialogue, à la réconciliation, un grand canyon sépare l’orient de l’occident.

La religion, qui devrait être un sujet comparable à la poésie, à l’humour, à l’esprit, n’est en fait qu’une doctrine dictatoriale que les occidentaux ont voulu imposer en d’autres temps et qui se voit aujourd’hui promue par les arabes musulmans avec la même férocité que nos aïeux.

Israël que tous pays arabes rêvent de voir détruit, ne tient que par le soutien implicite de l’occident.

Les Etats-Unis aujourd’hui par la voix de Gondoleezza Rice ont soutenu médiocrement leur allié de toujours, mais qu’importe pour Israël, car cette secrétaire d’état n’existe déjà plus, c’est Barak Obama qui incarne l’Amérique depuis plusieurs semaines.

Plus intéressant, est la réaction de Mouammar Khadafi, l’ami fréquentable de Nicolas Sarkozy, le violeur de Memona Hintermann, le terroriste repenti, le chef de l’Etat libyen qui avancait l’éventualité pour les pays arabes de s’engager, avec les Palestiniens, contre Israël.

Il ne reste plus qu’à l’Iran d’entamer des pourparlers avec les lybiens, les syriens, et les occidentaux pour une fois,
devront s’engager pour un véritable choix de société, ce qu’ils ont soigneusement évité jusqu’à aujourd’hui…