Press "Enter" to skip to content

Barack Obama, déjà au travail.

La Bourse américaine Wall Street continue de baisser, les faillites se multiplient, le chômage en forte hausse, tous ces éléments économiques n’empêchent pas, ne freinent pas les dépenses concernant l’investiture du nouveau président.

Le coût des festivités organisées pour l’investiture de Barack Obama devrait battre des records, se montant autour de 150 millions de dollars (115 millions d’euros).

La barque coule, mais le nouveau président en fin économiste qu’il n’est pas, ne voit rien à redire à cette débauche financière…

Le comité d’investiture de Barack Obama a collecté 41 millions de dollars pour financer un voyage du nouveau président en train spécial entre Philadelphie et Washington, un concert avec Beyoncé, U2 et Bruce Springsteen et encore dix bals d’investiture.

Les français qui trouvaient Sarkozy dispendieux avec une soirée au Fouquet’s et quelques jours sur un yacht aux frais de Bolloré, pensent en effet qu’il n’y aura pas de miracle Obama…