Press "Enter" to skip to content

De Villepin, je veux me blanchir en existant…

On pourrait s’interroger sur les interventions de Dominique de Villepin, veut-il croire encore à un destin politique?

Après la manifestation de cette semaine, l’admirateur de Napoléon devait sortir de son isolement pour nous faire part de ses grandes réflexions…

Ce n’est pas son passage à Matignon, peu brillant sur le plan économique, sur le plan social et sur le plan diplomatique qui lui donnerait un statut de sage dont il pourrait user à chaque évènnement de la vie politique française…

De cet ancien premier ministre, on retiendra les désastreuses prestations à l’Assemblée concernant le CPE, le bilan économique catastrophique avec son comparse Thierry Breton, et bien sûr l’affaire Clearstream!

Afin de ne pas passer pour le renégat que semblent prouver les innombrables charges accumulées par les magistrats, Dominique De Villepin s’exhibe, s’exprime, affichant une feinte décontraction.

Dominique de Villepin a estimé qu’il fallait « préciser le cap, corriger la route et véritablement envoyer des signaux comme quoi, le président écoute les Français ». « Il ne faut pas se durcir face à des conflits de ce type, a conseillé l’expert en coups tordus…

Il a critiqué le plan de relance, appelant à « aller plus loin » et à « préciser les objectifs », c’est-à-dire « mettre tous nos talents dans l’effort d’innovation ». « Si l’on veut véritablement moderniser la France, c’est ainsi et pas par un investissement saupoudré, a-t-il poursuivi.

Incroyable! Martine Aubry a trouvé son pendant à droite en Dominique de Villepin.

Tous pourris en cette année 2009, Martine Aubry et Dominique De Villepin le clament haut et fort et affirment que comme d’habitude rien ne changera à droite comme à gauche.

A propos du déjeuner partagé récemment avec Ségolène Royal, il a déclaré n’avoir parlé que de « sujets internationaux ».
Entre de tels esprits, c’était bien le moins…
On aurait plutôt pensé popote électorale, là ce sont des vrais spécialistes…