Press "Enter" to skip to content

Ségolène Royal clame: c’est encore possible!

Ségolène Royal qui ne sait plus quoi inventer pour faire parler d’elle était la semaine dernière en Guadeloupe alors qu’elle n’avait rien à y faire si ce n’est passer à la télé…

Afin de ne pas laisser le paysage médiatique à Nicolas Sarkozy, elle se servait du journal Paris-Match pour faire croire à une possible liaison avec un homme … un peu plus vieux qu’elle.

On prend vraiment les électeurs pour des glands!

Le slogan de Ségolène « Tout est possible » a ses limites, et c’est justement dans ce domaine si privé que la candidate a monté sa supercherie.

Qui peut croire à une telle aventure avec un homme de moins de 75 ans, évidemment personne, et c’est d’autant plus risible que ayant complètement perdu les pédales, cette pauvre vieille Ségolène se fait photographier dans Marbella, la station balnéaire des milliardaires, des énormes yachts, des boutiques de luxes, des riches plus riches que riches, bref tout ce qu’elle déteste…

On se souvient que tout habitant les hauteurs de Cannes l’été, elle refuse d’aller à Deauville, ville de luxe…
Cannes c’est la Courneuve.

Pour faire plus vrai, Ségolène prétend qu’elle attaquera peut-être le journal, histoire de faire parler un peu plus de sa personne.

A quand une publicité pour les couches…

Vincent Peillon proche de Ségolène Royal, a dénoncé un «viol de la vie personnelle».

Encore plus fort, Ségolène Royal violée…

Il a également ajouté, «On a aussi la presse qu’on mérite parfois: on ne peut pas dire que la presse a tous les torts parce que je sais aussi qu’un certain nombre de responsables politiques utilisent la presse, y compris leur vie privée parfois, pour être présents dans les médias.»

Il a raison de faire des commentaires, pour dire tout et son contraire, Peillon se place comme un grand politique…

Chère Ségolène, vous avez atteint votre but, tout le monde parle de votre einièmme couillonnade, et plutôt qu’une carrière politique irrémédiablement compromise, pourquoi pas envisager une carrière au café théatre? Depuis tant d’année que vous amusez le peuple…