Press "Enter" to skip to content

Tous pourris? Qui en doute encore?

Le Figaro rapporte largement les propos de Giscard sur le financement de la campagne de Chirac par Omar Bongo…

Un démenti formel d’un autre pourri digne de confiance, Charles Pasqua….

Mathieu Szeradzki (lefigaro.fr)

L’ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing a révélé que le défunt président gabonais avait apporté un soutien financier à Jacques Chirac, son concurrent de l’époque à l’élection présidentielle.

Au milieu des louanges et hommages, c’est une accusation qui ne passe pas inaperçue. Sur Europe 1 mardi matin, l’ancien président de la République française (1974-1981) Valéry Giscard d’Estaing s’est exprimé sur la mort d’Omar Bongo révélant notamment le soutien financier du chef d’État gabonais à la campagne présidentielle de 1981 de Jacques Chirac.

«Normalement on n’acceptait pas les versements de fonds provenant de pays étrangers qui soutenaient des candidats en France et j’ai appris que Bongo soutenait financièrement Jacques Chirac» a déclaré Valéry Giscard d’Estaing.

«Moi, j’étais président de la République à l’époque», a-t-il poursuivi, «j’ai appelé Bongo et je lui ai dit: vous êtes bien aimable mais vous soutenez la campagne de mon concurrent, alors il y a eu un temps mort que j’entends encore et il m’a dit : Ah vous le savez ?» a dit l’ancien pensionnaire de l’Élysée, ponctuant ce récit d’un ironique «c’était merveilleux». «A partir de ce moment-là j’ai rompu mes relations avec lui» a ajouté Valéry Giscard d’Estaing, qui avait échoué à se faire réélire en 1981.