Press "Enter" to skip to content

Rondot cite De Villepin: nous sautons!

Le général Philippe Rondot a témoigné à charge et quelle charge contre Dominique de Villepin.

Cet ancien agent de renseignement déclarait que, contrairement à ce qu’avait dit l’ex-Premier ministre la semaine dernière, il avait été question de Nicolas Sarkozy lors d’une réunion le 9 janvier 2004 sur les listings Clearstream, à laquelle il participait.

« Le nom de Nicolas Sarkozy a été cité par les uns et par les autres. Jean-Louis Gergorin a évoqué un compte couplé sur un certain Bocsa le liant à Nicolas Sarkozy », a-t-il indiqué.

Philippe Rondot a précisé que Dominique de Villepin l’avait bien contacté par téléphone en mars 2004 pour qu’il obtienne la remise en liberté d’Imad Lahoud, (??) auteur présumé des faux listings, alors en garde à vue dans une autre affaire pas très claire.

Pour conclure, Philippe Rondot a affirmé que Dominique de Villepin lui avait déclaré en juillet 2004: « Si nous apparaissons, le président de la République et moi, nous sautons ».

Des déclarations en complète contradiction avec le discours de Dominique de Villepin la semaine dernière…