Press "Enter" to skip to content

Un autre Scandale de la justice française, José Bové

Huit mois de prison ferme requis en appel contre José Bové titre l’AFP !

L’avocat général de la cour d’appel de Bordeaux a requis dans la nuit de mercredi à jeudi huit mois de prison ferme et quatre ans de privation de ses droits civiques et de famille contre José Bové.

Blague fracassante, mais ce n’en est pas moins une blague, lorsque l’on sait que les mois de prison auxquels est condamné José Bové se transforme en amendes très raisonnable, 60 euros pour une journée de taule…

C’est bien une combine de république bananière à l’image de tout le système français.

Il y a un an, le moustachu hors la loi avait été condamné à 200 jours-amende à 60 euros, payés par la bande de couillons qui le soutiennent..

Quant à la victime, qui avait essayé de défendre son bien puisque les forces de l’ordre étaient absentes,
Marc Giblet, qui avait tiré des coups de fusil en l’air, s’était vu infliger 160 jours-amende pour violence avec usage d’une arme…

En France, c’est comme ça; des gens pénètrent chez vous, bousillent tout, ils ont la même peine que la victime qui tentait de se défendre en effrayant les oiseaux…

Comme cela ne suffisait pas, l’avocat général a requis à son encontre 10 mois de prison avec sursis. Le délibéré doit être prononcé le 25 novembre prochain…

Pour cette pauvre victime, elle aura la satisfaction de payer 15000 euros de ses impôts tous les mois au repris de justice, à la crapule qu’est José Bové, qui pour ne pas se démarquer, s’est fait élire au parlement européen…

On attend avec impatience que des fauchés volontaires aillent foutre le feu chez José Bové. La France est un état de droit: Chacun fait ce qu’il veut!