Press "Enter" to skip to content

Visionex, Rachida Dati, Chalandon, Sénat tous dans la mare du Canard….

L'ex-garde des sceaux Albin Chalandon en garde à vue dans l ...

Le Canard Enchaîné doit se régaler cette semaine car il sort une affaire qui doit le rajeunir puisqu’il met en cause le fils … d’Albin Chalandon, une très vieille connaissance du Canard et de ses lecteurs.
L’affaire Visionex dont on parle depuis quelques temps est en fait une infraction sur les jeux de hasard qui est un monopole que l’état ne compte pas partager.
Dati serait intervenue dans l’affaire Visionex
Cette PME nantaise, poursuivie pour infraction à la législation sur les jeux de hasard, aurait proposé des bornes Internet aux cafetiers qui, selon l’accusation, sont en fait des machines à sous. Un dossier dans lequel David Sénat, l’ex-conseiller de Michèle Alliot-Marie, a été mis en examen, la semaine dernière, pour complicité.
Toujours selon le «Canard enchaîné», Rachida Dati aurait demandé, en 2008, la fin de l’enquête sur cette PME.
la police aurait trouvé chez David Sénat lors de la perquisition, une lettre datée de juillet 2008 émanant de Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur.
Hors il se trouve qu’en marge de cette lettre des annotations manuscrite de Rachida Dati, «Merci de clôturer les investigations dans le cadre de la commission rogatoire, car la bonne foi a été prouvée.»
S’il s’avérait que ces annotations étaient en effet de Rachida Dati, ce serait évidemment la preuve flagrante de la corruption qui règne au sein du gouvernement, mais en doutait-on encore…

L’ancienne garde des sceaux dément avec la fougue qu’on lui connaît et précise: «Je n’y ai jamais mis les doigts»

Mais plus troublant encore, un certain Fabien Chalandon, mis en examen le 20 mai pour infraction à la législation sur les jeux de hasard est le fils du célèbre Albin Chalandon , ancien Garde des Sceaux, et pourrait-on dire ancien tout et mentor de Rachida Dati.
Fabien Chalandon est soupçonné d’avoir intercédé auprès du ministère de l’Intérieur pour obtenir les autorisations d’exploitation de ces bornes, et percevait, selon le Canard enchaîné 10.000 euros d’honoraires mensuels de Visionex.
Rachida Dati nie en bloc et suggère qu’il s’agit d’un faux document. «Jamais je ne suis intervenue dans une affaire en cours. Je n’y ai jamais mis les doigts. Si vous sortez quelque chose, ce sera un faux et je vous attaquerai!».
Eric Woerth avant de retrouver la mémoire n’avait-il pas fait ce genre de déclaration?

Eric Woerth est toujours ministre, Rachida Dati n’est plus que maire et eurodéputé, alors…