Press "Enter" to skip to content

un juge au dessous de tous soupcons

Pierre Pitchoff, vice-président du tribunal de grande instance (TGI) de Béthune, était en garde à vue avec deux autres personnes jeudi dans le cadre d’une enquête pour corruption, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Il pourrait être déféré dans la journée au parquet de Lille.

Le magistrat est entendu depuis mardi par la Brigade financière de la police judiciaire de Lille dans le cadre d’une enquête portant sur des faits de « corruption, trafic d’influence et escroquerie ». AP
PIerre Pichoff, juge au tribunal de Béthune, fait penser au personnage du film Chiens perdus sans collier *. Il exerce ses fonctions avec la sagesse des anciens, loin des politiques, et de la volonté de répondre à l’opinion publique.

Ce que la Presse écrivait sur ce juge il y a un an.
PIerre Pichoff, juge au tribunal de Béthune, fait penser au personnage du film Chiens perdus sans collier *. Il exerce ses fonctions avec la sagesse des anciens, loin des politiques, et de la volonté de répondre à l’opinion publique.
C’est avec une certaine réserve que le magistrat observe l’évolution de la procédure des comparutions immédiates. « Leur nombre répond à la volonté d’une politique pénale nationale », explique-t-il. Une réalité qui inquiète le juge dont la formation privilégie la personnalité des mis en cause et leur histoire, alors que la comparution immédiate tend vers une application de la loi pure et simple. Ce n’est pas sa conception de la justice, confie-t-il.