Press "Enter" to skip to content

L’Euthanasie, François Fillon s’en lave les mains.

François Fillon s’est dit contre l’euthanasie pour diverses raisons mais la plus importante est qu’il n’a jamais eu à accompagner une personne chère jusqu’à la mort, a-t-il déclaré.
Le Sénat débattra demain mardi d’un projet de loi qui n’a aucune chance de passer puisque en 2011 le sénat comme l’assemblée nationale sont aux ordres d’une seule personne, le président de la république.
François Fillon dont nous connaissons les convictions religieuses qui le discrédite de ce débat déclarait: « La question est de savoir si la société est en mesure de légiférer pour s’accorder le droit de donner la mort. J’estime que cette limite ne doit pas être franchie ».

Ce que ne sait probablement pas le premier ministre, c’est qu’une personne à qui on refuse l’euthanasie va mourir de faim généralement en une dizaine de jours.

Les médecins ne prenant aucune responsabilité se contentant de se plier à la loi, prescrivent de la morphine, mettent les patients sous oxygène avec une perfusion pour la déshydratation et le tour est joué. Lenbtement le malade va s’affaiblir et mourra… de faim !
François Fillon voit au moins un avantage dans cette solution finale à l’image de Ponce Pilate qui s’en lavait les mains, il ne prend aucune responsabilité. La différence c’est que Ponce Pilate était préfet et que François Fillon est premier ministre. C’est peut-être là encore que Nicolas Sarkozy s’est trompé…