Press "Enter" to skip to content

La fortune DSK-Sinclair.

Papier peint tas de lingots d'or - Fond 3D • PIXERS.fr

Le quotidien belge Le Vif a tenté de chiffrer la fortune du couple Sinclair DSK, bien qu’il soit impossible de chiffrer le montant total résultant des diverses magouilles de DSK.
Il est plus facile de chiffrer les biens d’Anne Sinclair qui est une très riche héritière.
Le salaire annuel de D.S.K., en tant que directeur du Fonds monétaire international, s’élève à 420.930 dollars soit 300.000 euros, c’est-à-dire 25.000 euros par mois, auxquels s’ajoute 75.350 dollars destinés à permettre au directeur du F.M.I. « dans l’intérêt du Fonds, de maintenir un train de vie approprié à [sa] fonction et à la représentation du F.M.I. », soit 4000 euros supplémentaires par mois, soit un total de 29.000 euros par mois. Il y a lieu d’ajouter des retraites diverses et des participations dans des entreprises plus ou moins obscures.
Anne Sinclair a donc acquis, pour 4 millions de dollars, une demeure à Washington. L’endroit offre 380 mètres carrés de surface habitable (cinq chambres, six salles de bains…), une piscine et un vaste jardin.
À Paris, les Strauss-Kahn disposent de deux logements : un vaste appartement Place des Vosges et un autre dans le XVIe arrondissement. L’achat de l’appatement Place des Vosges a été conclu à plus de 4 millions d’euros, frais d’agence compris. Une somme réglée comptant par les Strauss-Kahn. Ce qui signifie qu’ils n’ont pas eu recours à un emprunt bancaire.
Dans les années 1980, Micheline, la mère de la journaliste, fille d’un marchand d’art réputé, habite au premier étage d’un immeuble construit deux décennies plus tôt, et situé le long d’une avenue huppée dans le XVIe arrondissement. Le 23 avril 1990, Anne Sinclair achète l’appartement du quatrième et dernier étage à une femme de 70 ans. Cet impressionnant appartement compte six pièces, dont trois chambres, ainsi que des boudoirs et une « roberie ». Outre l’immense balcon qui permet d’en faire le tour, son atout majeur est l’accès, par un escalier privé, à une terrasse aménagée sur le toit, avec vue imprenable sur le bois. Montant de la transaction : 17 millions de francs (2,59 millions d’euros), réglés comptant.

De plus, D.S.K. et Anne Sinclair ont acheté un petit palais du XIXe siècle à Marrakech (au Maroc) en octobre 2000 pour un peu moins de 500.000 euros. Avant d’y entreprendre d’importants travaux. Anne Sinclair précise régulièrement qu’elle a acheté ce petit bijou grâce aux indemnités de départ que TF1 lui a versées. Dans un ouvrage paru en 2006 (Majesté, je dois beaucoup à votre père, par Jean-Pierre Tuquoi. Albin Michel), Dominique Strauss-Kahn fournissait une autre explication : « Anne possédait une maison à Valbonne, dans le Midi. […] Elle l’a revendue pour acheter, il y a cinq ans, un riad au cœur de Marrakech. Tout était à refaire. Il n’y avait ni eau ni électricité. Aujourd’hui, c’est parfait. Marrakech, c’est ma base arrière. » Combien vaut une telle propriété aujourd’hui ? « Tout dépend des travaux de rénovation effectués, indique un agent immobilier français installé dans la ville. Quoi qu’il en soit, une demeure de cette dimension, dans la médina, est extrêmement difficile à trouver aujourd’hui. Même à rénover entièrement, ce genre de bien ne se négocie pas à moins de 3 millions d’euros. » Les travaux d’embellissement ont d’autant plus dopé la valeur de ce petit palais qu’ils ont été effectués dans les règles de l’art.

Anne Sinclair est la petite-fille de Paul Rosenberg (1881-1959), l’un des plus grands marchands d’art du XXe siècle. Si elle n’a jamais caché cette filiation, elle a toujours cultivé la discrétion. Mais la collection de son grand-père continue de susciter la curiosité. Depuis le décès de sa mère, Micheline (fille de Paul), Anne Sinclair est devenue l’héritière de cette fabuleuse fortune. Ces dernières années, quelques-uns des tableaux ayant appartenu à Paul Rosenberg ont été vendus. Et ce fut, à chaque fois, le jackpot. Les Nymphéas de Monet auraient été vendus, en transaction privée, il y a une dizaine d’années, pour une vingtaine de millions de dollars. Le tableau de Fernand Léger a été adjugé à New-York, en novembre 2003, par Christie’s, pour 22,4 millions de dollars. En novembre 2007, un peu plus d’un an après le décès de Micheline, L’Odalisque, harmonie bleue, de Matisse, s’envolait, toujours à New-York et sous ce même marteau, pour 33,6 millions de dollars. Le jour de la vente, Anne Sinclair se trouvait aux premières loges.
La fortune de ces deux là avoisine ou dépasse les cent millions d’euros, de quoi négocier pour la victime de DSK si celui-ci veut éviter la prison et plaider coupable…