Press "Enter" to skip to content

François Hollande poursuivra la république bananière.

Le piège de la fiscalité comportementale… | Contribuables Associés

François Hollande sur France2 hier soir n’a pas déçu les adeptes de cette cinquième république. Afin que tout soit clair il a précisé se servant de l’exemple Jean-Luc Mélenchon, » S’il appelle à voter pour moi, il aura un poste ministériel ».

C’est on ne peut plus clair! Des ministres potiches, la belle vie continuera aux frais des contribuables. François Hollande qui n’a strictement jamais rien foutu dans sa vie si ce n’est organiser ses revenus sans travail, promet de surtaxer les tranches gagnant plus de 150.000 euros par an et  pour lui-même qui touche plus de 220.000 euros annuels, c’est la niche politique, une des rares qui restera dans l’état.

François Hollande à l’instar de Nicolas Sarkozy n’a aucun projet si ce n’est de s’emparer de l’Elysée, et son coût de programme à 20 milliards alors que la France est plus que dans le rouge prouve s’il en était encore besoin que Hollande et Sarkozy, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Alain Juppé, ridicule et stupide conclura par une maxime électorale,  » qui est le favori en janvier n’est pas élu en mai »; et dire que certain présentait ce gugusse pour un type intelligent.

A l’heure des comptes, Nicolas Sarkozy et François Hollande pourront se réconcilier dans la charrette conduisant à l’échafaud, le seul endroit ou ils seront vraiment à leur place….