Press "Enter" to skip to content

JC Cambadélis ou Harlem Désir, un escroc ou un escroc…

PS: qui est Jean-Christophe Cambadélis, le nouveau premier ...

Jean-Christophe Cambadélis, fidèle soutien de DSK (on ne se refait pas) candidat pour le poste de premier secrétaire du PS a toutes les références pour accéder à ce poste, c’est un ancien repris de justice, tout comme son concurrent Harlem Désir qui a su profiter des différences raciales pour se faire du fric avec la très belle organisation SOS-RACISME.

En 1998 celui qui se fait appeler Harlem (ce n’est en effet pas son prénom) est condamné à dix huit mois de prison avec sursis et trente mille francs d’amende pour recel d’abus de confiance, ce qui est pour un politique tout à fait normal…
En cause, un emploi fictif (en bref une combine) comme formateur dans une association lilloise entre novembre 1986 et octobre 1987, alors que l’actuel n° 2 du Parti socialiste occupait la présidence de SOS-Racisme. On peut appeler cela une escroquerie donc que son auteur est un escroc…

Jean-Christophe Cambadélis lui aussi est tombé pour une combine similaire, et a été reconnu coupable en 2006 dans l’affaire des emplois fictifs de la Mutuelle nationale des étudiants de France (MNEF).
Condamné à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende, il avait été rémunéré par la mutuelle proche du PS entre 1991 et 1995, à hauteur de quelque 620 500 francs au titre d’une activité fictive de conseil. Donc, aussi un escroc…
En 2000, JCC (ne pas confondre avec son mentor DSK) avait déjà été condamné à cinq mois de prison avec sursis et 100 000 francs d’amende pour un emploi de complaisance de 1993 à 1995 dans une société gestionnaire de foyers de travailleurs immigrés.

Racisme, immigration, proxénétisme sont les entreprises qu’affectionnent les leaders du PS
Pour l’instant nous ne connaissons pour François Hollande que son goût pour l’immobilier dans les beaux quartiers et son dégoût pour les riches…

Avec Jean-Marc Ayrault, le premier ministre qui est lui aussi est un ancien repris de justice, Lionel Jospin nommé par le président de la république, a fort à faire avec sa Commission sur la rénovation et la déontologie de la vie publique.
C’est vrai que François Hollande a un grand sens de l’humour…

William Cardspeare