Press "Enter" to skip to content

Barack Obama, François Hollande, un point commun…

Barack Obama vient d’être réélu et tout le monde se congratule comme si la planète était sauvée. François hollande lui-même s’est dit très content de cette réélection du parti démocrate aux USA et pourtant…
Les Etats-Unis sont criblés de dette, ont émis ces dernières années ce que l’on pourrait appeler de la fausse monnaie à tour de bras, le dollar ne valant pas le papier sur lequel il est imprimé.
L’Europe toujours à la traîne ou en remorque derrière les USA a choisi elle-aussi d’imprimer en masse de l’Euro qui ressemble de plus en plus à une monnaie de singe mais destinée à des pigeons que sont les européens…
Si les USA ne mettent pas plusieurs tours de vis dans leurs dépenses et n’augmentent pas les impôts de façon massive, ce sera la récession, et étant la locomotive du commerce mondial, on sait pertinemment que cela entraînera la mort de l’Euro.
L’Euro disparu, inconcevable vous diront les politiques alors que cette monnaie a ruiné les européens, et que l’inflation contrairement aux chiffres bricolés de l’INSEE n’est pas de deux pour cent mais de six par an!
Les ménagères qui font les courses depuis l’apparition de l’euro n’arrêtent pas de le clamer sur toutes les chaînes de télévision mais on leur explique qu’elles sont idiotes et qu’elles n’entendent rien à l’économie; et pourtant elles ont raison.
Les hommes politiques sont des escrocs, Jean-Marc Ayrault l’avouait à demi-mots dans le journal de TF1 mardi soir devant un Gilles Bouleau pugnace.
La réélection d’Obama ne changera rien, sauf pour lui et ses amis, pas plus que l’élection de François Hollande pour les français; les années de galère sont à venir.
Les citoyens affolés cherchent une monnaie refuge, n’ayant plus confiance dans le dollar ou l’euro qui a autant de valeur que l’Ariary ou le franc malgache.
Mais à Madagascar il y a en quelque sorte deux monnaies pour un même pays, le franc malgache datant d’avant 2004 et l’Ariary depuis cette époque. Un Ariary vaut cinq francs malgache et en économistes avisés, les Malgaches se servent des deux monnaies, l’une pour les petites sommes, l’Ariary, et l’autre, le franc pour les grosses sommes, ainsi les pièces sont en Ariary et les billets en franc…
Comme le dit très justement l’économiste reconnue Anita Ranoroharivelo, ce système n’est pas transposable à l’Europe, qui s’est dotée d’une banque centrale (BCE) dont les intérêts divergent de ceux de la FED.
En période de crise certaine, la meilleure des garantie reste la monnaie sonnante et trébuchante, en or ou en argent…

William Cardspeare