Press "Enter" to skip to content

Bartolone veut la peau de Depardieu

Bartolone crée de nouvelles tensions avec Berlin | Merkel, acte III
Claude Bartolone devant son Palais
Claude Bartolone, le sicilien, ancien porte-flingue de DSK retrouve son naturel avec ce qu’il convient d’appeler l’affaire Depardieu.
Tous les élus socialistes avant lui sont montés au créneau pour vilipender Gérard Depardieu et son rejet de la nationalité française.
Pour les Verts, le pitoyable Noël Mamère, dans un acte de courage incroyable alors que Depardieu était à 300 kms, a traité l’acteur de petite frappe, catégorie qu’il connaît à merveille….
Celui qui a obtenu des privilèges inacceptables dans une démocratie, mais tout à fait naturels dans une république bananière, en accédant à la présidence de l »assemblée nationale, Claude Bartolone demande à Gérard Depardieu de faire don de sa personne à la France, ce pays qui chéri si bien les hommes et femmes politiques et si mal ceux qui ont contribué au rayonnement de l’hexagone.
Aurélie Filipetti, cette admiratrice de Ségolène Royal (c’est tout dire) elle aussi n’a pas eu de mots assez dure envers l’acteur, de peur que toutes les poules aux oeufs d’or ne s’envolent vers la Belgique où vers d’autres racketteurs moins gourmands.
Aurélie Filipetti était membre des Verts mais par ambition électorale elle est passée chez les socialistes et est la compagne de Frédéric Marie Joseph Bruno de Laparre de Saint-Sernin,(mazette) qui est lui aussi un homme politique français, membre de (?) l’UMP. La politique c’est une grande et même famille….
Revenons à Al Bartolone qui déclarait: Je « n’attend pas d’une star comme Gérard Depardieu un tel comportement », et d’ajouter: « On se calme ! Quand on est une star grâce au cinéma français, on discute avant de s’énerver. Ce n’est pas le passeport qui fait le fait d’être français. »
Puis le président de l’Assemblée dénonce un comportement « qui n’est pas défendable » en comparant la volonté de Gérard Depardieu de fuir l’impôt aux efforts demandés aux Français en 1914-1918 et en 1939-1945. « Ce n’est pas quand le pays est en difficulté qu’on dit : ‘je ne veux pas faire d’efforts’. Les générations précédentes, l’effort qu’on leur a demandé en 14-18 ou en 39-45, c’était de laisser leur peau ». Et de conclure : « Là, on leur demande de faire une contribution financière pour donner une chance à ce pays, à ses valeurs ». Les valeurs de la république bananière se chiffrent en dizaines de millions d’euros pour Gérard Depardieu.
Claude Bartolone était plus mesuré lorsqu’il prenait la défense de DSK, parti conquérir les soubrettes outre atlantique…
Claude Bartolone en veut à Gérard Depardieu car qui va subvenir aux besoins de sa famille? Il est en effet marié avec une chargée de mission du droit des femmes au cabinet de son mari….
Alors Gérard, pour cette fois il ne te demande pas ta peau, juste ton pognon.

El Dia