Press "Enter" to skip to content

USA, récession en 2013.

C’est la panique aux Etats-Unis! Après avoir dépensé sans compter la fausse monnaie imprimée à tour de bras par la FED, l’heure des comptes approche et l’avenir s’annonce aussi sombre pour les américains que pour les européens…
Inutile de se souhaiter une bonne année lundi soir 31 décembre 2012, l’année 2013 sera l’une des pires pour les peuples. Seule éclaircie, les politiques avec Barack Obama et François Hollande en tête pourront se satisfaire de leurs élection et réélection… C’est bien la seule spécialité ou l’incompétence paye.
Car si les USA en sont là, il faut rappeler que Obama est au pouvoir depuis quatre ans, et que non content de laisser faire, il a été le complice de Ben Bernanke.
Dans l’impasse, Barack Obama veut en rejeter la responsabilité sur les républicains qui refusent de signer un chèque en blanc aux démocrates.
A la façon de François Hollande, Barack Obama veut laisser expirer pour les plus riches les cadeaux fiscaux consentis par son prédécesseur républicain George W. Bush, tandis que John Boehner ne veut pas entendre parler d’une hausse du taux d’imposition pour quiconque.
Faute d’accord, une cure d’austérité va se mettre automatiquement en place le 1er janvier, avec une hausse généralisée des impôts et des coupes drastiques dans les dépenses. Ce choc indispensable va faire replonger la première économie mondiale dans la récession.
Barack Obama a prévenu vendredi que si Harry Reid et Mitch McConnell ne parvenaient pas à trouver un compromis acceptable pour tous, il demanderait au premier de présenter un texte de loi pour bloquer les hausses d’impôts automatiques du 1er janvier et de le soumettre au vote, forçant ainsi les républicains à prendre la responsabilité d’un blocage, un façon de s’en laver les mains.
2013, une année de misère pour tous grâce à nos hommes et femmes politiques. Les peuples n’ont-ils pas les politiques qu’ils méritent?

Ramon Lacontessa