OBAMA à HOLLANDE, l’Amérique n’est pas la France

Barack Obama n’y est pas allé par quatre chemins pour faire remarquer à François Hollande que l’Amérique contrairement à la France n’était pas une république bananière.

François Hollande tentait d’infléchir la justice américaine par l’intermédiaire de Barack Obama au sujet de fraudes réalisées par la BNP, société privée qui ne respecte d’ailleurs par la loi française non-plus, mais cela est coutumier en France pour tout organisme privé ou d’état….

Les hommes politiques en sont les plus concrètes démonstrations. Non content de renvoyer François hollande à ses petites magouilles typiquement françaises, le président américain en profitait pour remettre sur la table le dossier des Mistral, ces bateaux de support logistiques construits pour les Russes et qui malgré des sanctions approuvées par la France, seront bien remis à Vladimir Poutine.

Laurent Fabius, un chancre de la république bananière, formé par le plus crapuleux des présidents de la cinquième république, François Mitterrand, revient à la charge en utilisant le chantage se servant du projet de traité commercial entre l’Europe et les Etats-Unis qui risquerait d’en pâtir. « Il ne peut exister que sur la base de la réciprocité ». « Evidemment, si c’était de l’unilatéralisme, cela risque d’avoir des conséquences négatives », a-t-il déclaré.

William Cardspeare

obama-hollande-lamerique-nest-pas-france/