Manif et Iran, tous à Munich…

Les accords de Munich, lorsque la paix mène à la guerre - Le Point

Décidément, rien n’est sérieux dans ce bas monde, pas plus les hommes politiques que les manifestants.

Alors que la communauté diplomatique internationale vient de signer un accord bidon avec les Iraniens, leur permettant d’encaisser des milliards de dollars qui étaient gelés, et aux nations du monde entier de reprendre leurs juteux commerces, à commencer par le marché automobile, la sécurité d’Israël et la paix dans le monde sont passées à la trappe…

Certains évoquent Munich et c’est vrai que cela y ressemble un peu, comme quoi l’histoire ne sert vraiment pas à grand chose, à croire que les hommes politiques sont pires que la plus perverse des prostituées.

Laurent Fabius qui en son temps avait choisi le Parti socialiste à la façon d’une prostituée, allant de gauche à droite cherchant le client éventuel, et le trouvant dans son protecteur-souteneur, François Mitterand, a oublié hier ses amis d’Israël. Aujourd’hui, ce sont ses frères d’Israël qui crient à la trahison et on les comprend.

Hier, dimanche, il était assez jubilatoire de regarder cette jolie bande diplomatique se congratuler alors qu’ils venaient de se faire sodomiser, certes de bonne grâce, par les Iraniens.

Barack Obama qui n’en rate pas une, à l’image de François Hollande, se félicitait de cet accord qui interdisait l’enrichissement de l’uranium aux Iraniens tandis que le président Iranien se félicitait lui aussi de cet accord qui allait permettre de continuer l’enrichissement….

On aura compris qu’en fait, l’accord n’engageait personne et en rien, et que ce n’était seulement que le coup de sifflet de la fin de l’embargo contre l’Iran et qu’enfin les affaires allaient pouvoir reprendre.

Pendant ce temps là, en France, les citoyens manifestaient car ils craignaient que la hausse de la TVA ne les empêchent de pratiquer leur sport favori l’équitation.

Avant c’était les routiers, les agriculteurs etc etc.

Les manifestations en France se déroulent avec l’autorisation du préfet, sous le contrôle des renseignements généraux, et sur un parcours imposé par les autorités, et en concertation étroite avec les syndicats et organismes représentant les manifestants.

Autrement dit, chaque manifestation n’a qu’un but, emmerder les usagers de la route, les citoyens lambda qui sont d’ailleurs souvent d’accord avec les manifestants mais ne gênent en rien les politiques qui nous gouvernent….

En effet, une bonne manifestation qui peut aboutir à quelque chose de concret, doit partir d’où elle le souhaite, quand elle le souhaite et choisir son parcours en évitant nation- bastille, pour préférer Matignon, l’Elysée, l’Assemblée etc.

Mai 1968 a fait la preuve qu’une manifestation non organisée par les renseignements généraux est la seule qui soit efficace.

Alors messieurs les organisateurs de manif, tout comme messieurs les ministres des affaires étrangères, revoyez le chapitre histoire….

Philippe Penciolelli

manif-et-iran-tous-munich/