Press "Enter" to skip to content

Les amants de Rachida Dati fuient…

rachida_dati_nicolas_sarkozy_ ...
C’EST BON QUAND TU ME TIENS DANS TES BRAS!

Décidément, la vie amoureuse de Rachida Dati n’est pas simple. Tous les hommes qui se flattaient d’être les amants de Rachida Dati (à peu près le tout Paris masculin) ne veulent pas endosser la paternité à croire que Rachida est la vierge qui s’est faîte engrossée par le saint esprit…

Donc, Dominique Desseigne l’a affirmé dans le magazine du Monde : il ignore s’il est ou non le père de Zohra (comme tous les amants de Rachida), la fille de Rachida Dati née en janvier 2009. Mais ce n’est pas pour autant qu’il acceptera de se soumettre à un test de paternité pur le déterminer, à moins que Nicolas Sarkozy ne s »y soumette aussi ainsi que tous les autres… L’article annonce également la date de l’assignation en justice de Dominique Desseigne par Rachida Dati devant la chambre civile de grande instance de Versailles : ce mardi 6 novembre.
L’homme d’affaires reconnait avoir eu une aventure avec la députée européenne, mais rien de plus, qualifiant cette relation d' »une aventure parmi d’autres ».
Pour sa défense, il compte invoquer devant la justice la vie dissolue de Rachida Dati, «qui avait huit amants durant cette période», dont, selon lui, un animateur de télévision, un ministre, un PDG, l’un des frères de Nicolas Sarkozy, un procureur général du Qatar, le Premier ministre espagnol et l’héritier d’un empire du luxe. Une Call-girl ne ferait pas mieux !

On peut s’interroger sur l’acharnement de Rachida Dati à vouloir faire endosser la paternité à Dominique Deseigne?
Evidemment Dominique Desseigne à une situation enviable comme patron de casinos. Imaginez si la petite Zohra rêvait de devenir danseuse, avec un père à la tête du groupe Barrière, la vie serait tellement plus facile…
Des esprits bassement mercantiles nous faisaient observer que si Dominique Desseigne reconnaissait l’enfant, la mère pourrait demander une pension alimentaire mensuelle de plusieurs dizaines de milliers d’euros, bien supérieure à une pension de député qui n’est que de …15000 euros. Nous avons rétorqué à ces diffamateurs que nous ne les suivrons pas dans ces basses supputations arguant qu’une élue de la République, très très proche amie de Nicolas Sarkozy ne pouvait faire un vil commerce sur un titre de paternité.
Souscrivez au jeu lancé par El Dia de la Républica, « Il faut trouver un père à Zohra » et envoyez vos suggestions à notre bureau de Londres.
Alors que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault et François Hollande patauge dans la semoule, la droite règle les problèmes de fonds et ne veut plus d’orphelins.